Home

Animaux < Reptiles < Serpents < Vipère péliade. Vipera berus

Vipère péliade

Occupant des habitats très variés, la vipère péliade est présente du cercle polaire à la Chine et jusqu'au sud de l'Europe.
La vipère péliade (Vipera berus) est le serpent venimeux le plus répandu d'Europe.

Cette vipère est, de tous les serpents terrestres, celle qui connaît la plus vaste répartition géographique. Elle vit dans les marais, les landes, les dunes et en lisière des forêts, jusqu'à 3000 m d'altitude dans le Sud.

Morphologie de la vipère péliade

Si les couleurs et les dessins de sa robe varient selon l'habitat qu'elle occupe et la saison, on reconnaît aisément la vipère péliade à son corps trapu et à sa tête peu large pour une vipère sur laquelle on distingue trois écailles beaucoup plus grandes que les autres.

Par ailleurs, son museau carré et non retroussé la distingue nettement de sa proche parente, la vipère aspic.

Longueur 60 à 75 cm en moyenne, mais peut atteindre 85 cm. Les femelles sont bien plus grosses que les mâles.

Vipere péliade

Vipere péliade . By Wolf 359

Armes redoutables, les crochets de la vipère péliade sont situés à l'extrémité de sa mâchoire supérieure. Son venin paralyse presque instantanément la proie et provoque une mort rapide. Cette vipère chasse généralement tôt le matin et au coucher du soleil. Durant les fortes chaleurs, elle devient essentiellement nocturne Capturées au sol ou dans les terriers, les souris constituent la base de son alimentation. Mais elle consomme également de jeunes oiseaux, des lézards et des grenouilles.

Vipere peliade

Vipera berus. © dinosoria.com

Elle tue ses proies avec son venin. Après la morsure, elle attend jusqu'à ce que l'animal soit mort, puis elle l'ingère tout entier par la tête. Au cours de la digestion, elle se déplace très difficilement.

Trois sous-espèces :

  • V. b. berus (dans la plupart des régions de l'aire de distribution)
  • V. b. bosniensis (Yougoslavie: du sud de la Slovénie à la Macédoine, nord de l'Albanie, ouest de la Bulgarie)
  • V. b. sachalinensis (sud-est de la Sibérie, nord de la Mongolie, Sakhaline et île Schantar)

Habitat et mode de vie

L'espèce a besoin de biotopes à forte différence de température entre le jour et la nuit, et à forte humidité. On la rencontre donc surtout dans les marais, les tourbières et les marécages; également à la limite des forêts en montagne.

Cette vipère est diurne, mais active seulement au crépuscule pendant les grosses chaleurs. Elle se chauffe au soleil au petit matin et tard dans l'après-midi; elle a une activité optimum à la température de 30 à 33°C. Elle est particulièrement vive pendant les jours chauds et lourds, et après de longues pluies.
Elle nage bien.

Aire de distribution :

Europe centrale et septentrionale, c'est-à-dire de la Grande-Bretagne et de la France aux pays alpins, à l'Europe centrale, au nord des pays balkaniques, à la Scandinavie jusqu'au-delà du cercle polaire arctique, à la Pologne, à la Tchécoslovaquie, à la Hongrie et à toute la Russie septentrionale (jusqu'en Extrême-Orient à Sakhaline).

Hibernation et reproduction

La vipère péliade hiberne d'octobre à mars ou avril, dans un terrier abandonné, seule ou en compagnie de plusieurs congénères. Elle sort d'hibernation très tôt dans l'année dans de nombreuses régions.

Elle peut hiberner jusqu’à 8 mois au cercle polaire. Elle hiberne souvent par colonies nombreuses.

Puis vient la saison des amours.
La femelle est ovovivipare. L’accouplement s’effectue après une longue parade nuptiale. Les mâles se livrent fréquemment des combats fictifs.
De 5 à 15 petits (rarement jusqu'à 20) viennent au jour au début d'octobre, dans une enveloppe mucilagineuse translucide, d'où ils sortent immédiatement.

Vipere peliade

Vipère péliade mâle. By Alastair Rae .(Site de l'auteur)

La femelle est amaigrie et ridée après la mise bas. Les serpenteaux chassent, dès après la première mue, de jeunes lézards et de jeunes grenouilles rousses. La vipère péliade est apte à la reproduction à l'âge de 3 ou 4 ans.

Danger pour l’homme

La morsure de la vipère péliade peut être dangereuse pour l'homme. Toutefois, on connaît peu de cas mortels. Elle ne devient agressive que dans la mesure où elle se sent menacée ou lorsqu'un pied maladroit vient à la heurter ; elle se montre alors très prompte à réagir.

Le venin est principalement hémolytique et cytotoxique. L'homme est rarement mordu mais il convient toujours d'effectuer une injection de sérum antivenimeux.

Généralement sédentaire et craintive, en cas de danger, sa première réaction est la fuite dans la végétation ou sous les pierres; c'est seulement quand elle est acculée qu'elle siffle et jette la partie antérieure de son corps en avant, pour mordre.

Les populations de cette espèce ont énormément régressé et sont donc expressément protégées en de nombreux pays européens (comme la Suisse, l'Autriche et l'Allemagne).

Classification : Animalia. Vertebrata. Reptilia. Squamata. Serpentes. Viperidae. Viperinae. Vipera

V.Battaglia (10.08.2006)

Les serpents les plus dangereux

Références

Grand guide encyclopédique des Serpents, Artémis Editions. Guide des serpents d'Europe, U.Gruber; Delachaux et niestlé.

< Serpents