Home

Animaux < Reptiles < Serpents < Vipère de l’erg . Cerastes vipera

Vipère de l’erg

Appelée aussi vipère des sables, la vipère de l’erg (Cerastes vipera) est une parente miniature de la vipère à cornes.
Comme sa grande cousine, elle fréquente le désert du Sahara. Cette vipère porte également le nom de Céraste d’Avicenne.

Portrait de la vipère de l'erg

La vipère de l’erg est l’un des serpents les plus spécialisés dans la vie en zone sableuse. De couleur sable, elle passe inaperçue car la plupart du temps, elle est enfouie, ne laissant dépasser que ses yeux.

Ses yeux, comme ceux de la vipère à cornes, sont situés sur le dessus de la tête et non sur les côtés. Contrairement à la vipère à cornes, elle ne possède pas d’appendice cornu au-dessus des yeux.
Elle reste ainsi à l’affût pendant des heures, guettant les petits lézards qui constituent l’essentiel de son alimentation. Elle tue ses proies par sa morsure venimeuse.
La position des yeux est une adaptation à l’enfouissement dans le sol sableux.

Vipère de l'erg

Vipère de l’erg (Cerastes vipera). By Dawson . Licence

Elle attend la nuit et des températures moins chaudes pour se déplacer. Elle laisse alors sur le sable des traces très visibles et très particulières.
Il s’agit d’empreintes allongées, disposées parallèlement l’une à côté de l’autre. Cette disposition caractéristique est due au fait que la vipère des sables ne rampe pas en ondulant, mais qu’elle se déplace en soulevant la moitié antérieure du corps sur le côté, puis en ramenant l’autre moitié, un peu comme le fait une chenille.

Cette petite vipère est plutôt irascible quand on la dérange. Elle peut se jeter d’un bond sur son agresseur de toute la longueur de son corps, 30 à 45 cm.
Son venin est assez nécrosant et il peut conduire, chez l’homme, à l’amputation du doigt mordu.
L’injection de sérum antivenimeux est indispensable en cas de morsure.

Cerastes vipera

Cerastes vipera. By Ilpasqui

Inquiétée, elle ne cherche pas à mordre immédiatement. Tout en soufflant bruyamment, elle fait onduler son corps et frotte ses écailles rugueuses les unes contre les autres, émettant alors un bruit de crécelle proche de celui des crotales.

La vipère des sables présente un dimorphisme sexuel accentué. Les mâles ont la pointe de la queue unicolore ou avec quelques anneaux bruns alors que la pointe de la queue des femelles est noire.

La femelle est ovovivipare. De 3 à 5 serpenteaux naissent dans une membrane translucide.

La vipère de l’erg fréquente, outre le Sahara, les territoires désertiques de la Mauritanie à l’Egypte, ainsi que ceux du Mali et du Niger, d' Israël et du Liban.

Classification : Animalia. Vertebrata. Reptilia. Squamata. Serpentes. Viperidae. Viperinae. Cerastes

V.Battaglia (24.02.2006)

Les Vipéres (Présentation)

< Serpents