Home

Animaux < Serpents < Vipère ammodyte. Vipera ammodytes

Vipère ammodyte

Grâce à la petite corne qui termine son museau, la vipère ammodyte (Vipera ammodytes) ne peut être confondue avec aucune autre vipère européenne, à l'exception de la vipère de Lataste, qui n'occupe pas la même aire géographique.

Caractéristiques de la vipère ammodyte

La vipère ammodyte est une grosse vipère trapue qui possède une bande en zigzag ou ondulée, foncée, sur le dos, et une importante «corne» faite d'écailles sur le rostre.

A l'extrémité de son museau cette petite « corne » mesure 5 mm de long.
L'ammodyte est, avec la vipère de Lataste, la seule vipère européenne dotée de cet appendice, ce qui rend son identification très facile.

Vipère ammodyte

Vipère ammodyte . By Paelo Mazzer . Licence

La variabilité de la vipère ammodyte se traduit par plusieurs sous-espèces qui peuvent être colorées de façons très différentes: grise, rougeâtre, couleur sable.

Longueur 60 à 80 cm environ, mais peut atteindre 90 cm et même 110 cm. Des formes isolées, pourtant, ne dépassent guère une longueur de 40 à 50 cm. Les mâles sont nettement plus grands que les femelles.

Son aire de distribution est assez vaste en fonction des différentes sous-espèces :

De l'Autriche (Carinthie, Steiermark) aux pays balkaniques et de Grèce, avec les Cyclades, à la Turquie occidentale et à la Transcaucasie russe; peut-être aussi Syrie et Liban. Populations isolées dans les Alpes italiennes.

Vipère ammodyte

Vipère ammodyte . By Mzec.

La «corne» de la vipère ammodyte est formée par la réunion de plusieurs écailles, dont la taille et le nombre caractérisent les sous-espèces. La pupille est fendue verticalement, comme chez toutes les vipères.

Six sous-espèces:

  • V. a. ammodytes (Yougoslavie, Albanie, sud-ouest de la Roumanie, nord-ouest de la Bulgarie)
  • V. a. gregorwallneri (Autriche, souvent jusqu'au nord de la Yougoslavie)
  • V. a. meridionalis (sud de la Yougoslavie, sud de l'Albanie, Grèce avec les Cyclades, Turquie occidentale)
  • V. a. montandoni (Roumanie, nord de la Bulgarie, jusqu'à la Mer Noire, Turquie d'Europe)
  • V. a. ruffoi (Alpes du nord de l'Italie)
  • V, a. transcaucasiana (nord-est de la Turquie à la Transcaucasie, souvent au nord de l'Iran; expressément protégée en CEI (l'ex-URSS)

Mode vie de la vipère ammodyte

Ce serpent vit avant tout dans les éboulis rocheux, les bois clairs ou les vieux murs bâtis autour des champs. Cette vipère apprécie beaucoup le soleil, aussi son habitat est-il toujours bien exposé.

Vipère ammodyte

Vipera ammodytes. By Jeroen Speybroeck . (Site de l'auteur)

Cette espèce est active le jour et au crépuscule. Elle se chauffe le matin en plein soleil mais se retire dans la pénombre à la mi-journée. Elle chasse principalement au crépuscule et de nuit. En cas de danger, elle cherche toujours à fuir.

En réalité, son rythme de vie parait plus en fonction de la température ambiante que du moment de la journée.

Hibernation et reproduction

L’hibernation dure de 2 à 6 mois. On trouve d'importantes populations de cette espèce dans les zones propices à l'hibernation, souvent au nombre de plusieurs centaines d'individus.

L'arrivée des beaux jours annonce le réveil de la vipère ammodyte qui a hiberné d'octobre à avril environ.

La femelle est ovovivipare.

Vipera ammodytes

Vipera ammodytes photographiée dans la région de Gorenjska en Slovénie. © Fabien Barret

Les accouplements ont lieu en avril et mai. Ils sont souvent précédés de combats inoffensifs entre mâles. De 5 à 20 petits, qui mesurent de 15 à 18 cm, voient le jour cinq mois plus tard. Très rapidement, ils se nourrissent de lézards. Les adultes, pour leur part, marquent une préférence pour les petits mammifères et les oisillons.

Danger pour l’homme

Moins puissant que celui de beaucoup de serpents tropicaux, son venin provoque cependant, après inoculation, un grave empoisonnement du sang. Toutefois, on signale assez peu de morsures dues à cette vipère. Elle semble en effet peu agressive et, dérangée, elle se contente le plus souvent d'émettre un sifflement avant de s'enfuir à l'abri des rochers

Il est nécessaire, en cas de morsure, d'injecter du sérum antivenimeux à la victime.

Acculée, elle siffle fort et mord après avoir élevé et arqué la partie antérieure de son corps, mais seulement si on la saisit.

Classification: Animalia. Chordata. Vertebrata. Reptilia. Squamata. Viperidae. Viperinae. Vipera

V.Battaglia (10.08.2006). M.à.J. 09.2012

Les serpents les plus dangereux . Vipère aspic

Références

Grand guide encyclopédique des Serpents, Artémis Editions. Guide des serpents d'Europe, U.Gruber; Delachaux et niestlé.

< Serpents