Animaux < Reptiles < Serpents < Vipères

Découverte des Vipères

La Vipère fait partie de la famille des Vipéridés (Viperidae) et de la sous-famille des Vipérinés (Viperinae).
Il existe de nombreuses espèces de vipères à travers le monde. Elles sont principalement terricoles.
D’une manière générale, le venin de la vipère est hautement toxique, y compris pour l’homme. En France, la vipère la plus connue est la vipère Aspic.

Vipère: Famille des Vipéridés

Cette famille comprend les vipères, les crotales, les fers de lance …. Les Vipéridés comprennent donc tous les serpents solénoglyphes c'est-à-dire ceux qui possèdent un appareil venimeux « mobile ». Ces serpents peuvent pointer leurs crochets à venin vers l’avant quand ils mordent. Au repos, les crochets sont dirigés vers l’arrière.
C’est le système d’injection du venin le plus efficace.

Les Vipéridés possèdent une pupille verticale.

Comparatif oeil de serpents

© dinosoria.com

Cette famille qui comprend environ 285 espèces se subdivise en quatre sous-familles :

Azemiopinae qui comprend une seule espèce, Azemiops feae. Elle est considérée comme la plus primitive des vipères. Mal connue, elle vit en Asie du Sud.

Causinae qui comprend les espèces de vipères du genre Causus. Leur aire de distribution comprend l'Afrique et l'Australie.

Vipere de Peringuey

Vipère de Péringuey (Bitis peringueyi). © dinosoria.com

Crotalinae: vipères à fossettes, serpents à sonnette, fers de lance, mocassins …Cette sous-famille se distingue par la présence d’un organe thermosensible logé de chaque côté de la tête. Cet organe peut déceler d’infimes variations de température ce qui permet à ces serpents de localiser les proies à sang chaud.
Il existe 153 espèces de crotalinés.

Crotal cornu (Crotalus cerastes). On peut remarquer entre l'oeil et la narine, une grande ouverture qui correspond à l'organe thermosensible . By The Horned Jack Lizard . Licence

Viperinae: Cette sous-famille englobe les vipères. C’est cette sous-famille que nous allons décrire en détail. Elle comprend environ 66 espèces réparties en 12 genres.

Caractéristiques principales des vipères

Une des caractéristiques principales des vipères est leur appareil inoculateur.

En avant de la mâchoire supérieure, se trouvent 2 grosses dents canaliculées, ou plus, qui sont mobiles et se situent sur un os lui-même mobile.
Ces dents se rabattent en arrière dans un repli muqueux quand la vipère est au repos.

Quand les vipères attaquent, les crochets sont amenés en avant. Lors de la morsure, ils agissent comme des seringues en s’enfonçant dans la chair de la proie.
Le venin ainsi inoculé sert à tuer mais également à prédigérer la proie.

Vipère du Gabon

Vipère du Gabon. © dinosoria.com

La plupart des vipères ont une tête triangulaire couverte de petites plaques ou de grandes écailles divisées.

Les Vipérinés habitent l’Ancien Monde et l’Afrique.

Céraste d’Avicenne ou vipère de l'erg (Cerastes vipera)

Cette vipère, longue de 35 à 50 cm, est une petite espèce déserticole. Elle se confond bien dans les sables du désert grâce à sa couleur fond sable ou brun jaunâtre.
Son dos porte de grandes tâches brun rouge.
Elle ne porte pas d’appendices cornus au-dessus de chaque œil.

On rencontre cette vipère dans le Sahara, de la Mauritanie à l’Egypte, au Mali, au Niger, en Israël et au Liban.
Elle s’enfouit dans le sable, en ne laissant apparaître que ses yeux.

Cerastes vipera

Vipère de l'erg . By Dawson . Licence

Son venin est très actif. Il est dangereux pour l’homme.

Cette vipère est surtout active la nuit et au crépuscule. On l’entend s’approcher car elle émet un cliquetis qui provient du frottement de ses écailles.
Elle se nourrit de lézards et de petits rongeurs.

Elle est ovovivipare. 3à 5 serpenteaux naissent dans une membrane translucide.

En savoir plus sur la vipère de l'erg

Vipère des Pyramides (Echis carinatus)

Cette vipère mesure de 60 à 80 cm. C’est également une vipère déserticole que l’on trouve dans toute l’Afrique du Nord jusqu’en Egypte.

Echide carenée

Echis carinatus. © dinosoria.com

Elle possède de grands yeux aux pupilles fendues. La couleur de sa livrée est très variable.

Comme Cerastes cerastes ou Cerastes vipera, elle émet un cliquètement d’intimidation grâce au frottement des écailles.

C’est l’une des vipères les plus venimeuses. Son venin est extrêmement toxique pour l’homme. Sans un sérum à portée de main, la mort est inévitable.

Echis carinatus

Echis carinatus. © dinosoria.com

Elle est active le jour et est très facilement irritable. Elle chasse les petits mammifères, les oiseaux et les reptiles.

En savoir plus sur Echis carinatus

Vipère ammodyte (Vipera ammodytes)

Cette vipère a une longueur moyenne de 70 cm mais peut dépasser un mètre de long. Les mâles sont plus grands que les femelles.
Elle possède un appendice nasal cornu.
C’est une vipère européenne que l’on trouve de l’Autriche aux pays balkaniques, en Grèce ainsi qu’en Turquie.
Il existe 5 sous-espèces.

Son venin est très actif et dangereux pour l’homme. Il est à noter qu’aucun cas mortel ne s’est jamais produit.

Vipera ammodytes

Vipère ammodyte. By Jeroen Speybroeck . (Site de l'auteur)

Il existe plusieurs sous-espèces dont la livrée est très différente.

Cette vipère chasse au crépuscule et la nuit. Elle se nourrit de rongeurs, d’oiseaux et de petits mammifères.

La "corne" est formée de plusieurs écailles

Elle est ovovivipare. L’accouplement se fait au printemps après une hibernation de 2 à 6 mois. 4 à 20 serpenteaux sont mis au monde.

En savoir plus sur la vipère ammodyte

Vipère aspic (vipera aspis)

Cette vipère mesure de 60 à 85 cm, rarement plus. Elle est trapue et courte. Des plaques forment une arête au-dessus des yeux. La vipère aspic fait partie des serpents venimeux qui chassent à l'affût en solitaire.

Sa morsure nécessite un antivenin mais n’est pas hautement toxique et rarement mortelle pour l'homme. Cependant, syncopes ou oedèmes nécessitent un traitement médical. En France, on comptabilise moins de trois décès par an.

C'est un serpent utile qui élimine les rongeurs nuisibles aux cultures.

Il existe 5 sous-espèces. La forme type est vipera aspis aspis.

Vipere aspic

Vipera aspis aspis . By Harold van der Ploeg

C’est une vipère européenne qui apprécie les régions montagneuses. On la trouve en Espagne, dans le Sud et le Centre de la France

Vipera aspis atra, une sous-espèce, habite notamment dans les Alpes françaises.

La vipère aspic est plutôt craintive mais mord rapidement quand elle est acculée. Pour intimider les intrus, elle peut dresser son cou en forme de S.

Elle hiberne jusqu’à 6 mois selon les régions.

Elle se nourrit surtout de petits mammifères. Ses crochets à venin constituent une arme redoutable.

La femelle est ovovivipare et met au monde 5 à 15 petits. Les oeufs ont une enveloppe transparente qui s'ouvre pour laisser passer des jeunes déjà formés de 20 cm maximum. L'accouplement se déroule de fin mars à début mai.

En savoir plus sur la vipère aspic

Vipère péliade (Vipera berus)

Chez cette espèce, ce sont les femelles qui sont plus grandes. Leur longueur moyenne est de 70 cm, pouvant aller jusqu’à 85 cm.
Le rostre est arrondi et non retroussé. Son autre particularité est la couleur rougeâtre des yeux.

La vipère péliade est le serpent le plus répandu d’Europe. On la trouve dans toute l’Europe et jusqu’au cercle polaire arctique.
Elle a besoin d’une grande différence de température entre le jour et la nuit ainsi qu’une forte humidité.
C’est pourquoi, elle apprécie particulièrement les marais. C’est une bonne nageuse. Elle est surtout active la nuit mais devient très vive les jours de grosse chaleur ou après de fortes pluies.

Vipere peliade

Vipère péliade. © dinosoria.com

Les spécimens noirs se rencontrent dans les marais et en haute altitude.

Elle se nourrit de rongeurs, d’oiseaux et de petits reptiles. Une fois la proie mordue, elle attend que l’animal meure et l’ingère en entier par la tête.

Elle est ovovivipare et s’accouple après une longue parade nuptiale. Les petits naissent entourés d’une poche muqueuse.

Pour l’homme, sa morsure est très douloureuse et nécessite un antivenin mais aucun cas mortel n’a été signalé.

En savoir plus sur la vipère péliade

Vipère du Caucase (Vipera kaznakovi)

Comme son nom l’indique, l’aire de distribution de cette vipère est limitée des pentes du Caucase à la Mer noire et au nord-est de l’Anatolie.
Elle apprécie la chaleur et l’humidité ainsi que la végétation abondante.

Elle mesure de 50 cm à 75 cm. Sa livrée se caractérise par une bande sombre sur un fond jaune à rouge brique.

Sa morsure est dangereuse pour l’homme.

Vipère de Palestine (Vipera palaestinae)

C’est une vipère très longue d’1 m 30 et assez grosse. Elle est très dangereuse pour l’homme et d’autant plus, qu’elle habite souvent près des zones urbaines. Sa morsure peut être mortelle.

Vipera palaestinae

Vipère de Palestine. By Guy Harmovitch

Elle est ovipare et pond jusqu’à 20 œufs. Elle se nourrit de petits mammifères et d’oiseaux.

Vipère heurtante (Bitis arietans)

C'est le serpent le plus répandu d'Afrique. Cette vipère est assez lente dans ses déplacements. Elle devient active du crépuscule à l'aube. Elle se tient alors à l'affût pour attraper des rongeurs, des oiseaux et des crapauds.

Vipère heurtante

Vipère heurtante. © dinosoria.com

Son venin est puissant et ses morsures sont très dangereuses.

La femelle est ovovivipare. Elle met bas 20 à 80 petits, voire plus par portée. La vipère heurtante mesure d'1 m à 1,30 m.

En savoir plus sur la vipère heurtante

La protection des vipères en France

L’homme a toujours été le principal prédateur de la vipère. Sous le Premier Empire, une prime de destruction des vipères fut instituée.
En 1913, plus de 15 000 vipères furent ainsi tuées dans l’arrondissement de Fontainebleau.
Dans les années 1970, l’Institut Pasteur disposait d’un stock de venin suffisant pour au moins 15 ans.
Depuis 1979, les vipères de France bénéficient de mesures de protection et la chasse aux serpents est interdite.

V.Battaglia (12.2004). M.à.J 08.2009

Bibiographie et liens

Grand guide encyclopédique des serpents Editions Artemis 1999
Guide des serpents U.Gruber Delachaux et Niestlé 1992
Ces étranges animaux venus de la Préhistoire Editions Atlas

Nomenclature Viperidae sur SITI

Nomemclature Viperidae sur Reptiles Database

< Serpents