Home

Animaux < Reptiles < Lézards < Varan de Gould. Varanus gouldii

Varan de Gould

Ce grand lézard australien, surnommé varan-cheval de course, peut se déplacer à vive allure sur ses pattes postérieures.
On rencontre le varan de Gould (Varanus gouldii) dans de nombreux environnements. Également baptisée varan des sables, cette espèce est la plus fréquente en Australie.

Portrait de Varanus gouldii

Moins imposant que le varan de Komodo, ce dragon mesure 1,60 m de long. Il n’est pas rare de le voir courir à toute vitesse, dressé sur ses pattes postérieures, dans les vastes étendues du continent australien.
Sa rapidité qui serait égale à celle d’un cheval lui a valu son surnom.

Varan de Gould

Le varan de Gould est rapide comme l'éclair. © dinosoria.com

Son corps brun ponctué de jaune le rend presque invisible sur le sol sablonneux des régions où il vit. On connaît trois variétés dont la couleur varie légèrement.

Bien qu’il ne soit pas agressif, le varan de Gould se défend quand on l’attaque. Dressé sur ses pattes postérieures, il gonfle son cou pour effrayer l’adversaire. Acculé, il peut lancer de violents coups de queue et de griffes.

Varan de Gould

Varan de Gould. By Peter Nijenhuis

Le varan de Gould creuse son terrier dans le sable. C’est là que la femelle dépose ses œufs au nombre d’une douzaine environ.

Un chasseur agile

La plupart de ses déplacements sont dictés par la recherche de proies. Bien installé sur sa queue qui sert de trépied, ce varan peut ainsi explorer un large territoire.

Varanus gouldii

Un varan de Gould à la recherche d'une proie. © dinosoria.com

Il passe la nuit dans de profonds terriers souterrains. Il devient actif le matin après s’être chauffé au soleil. Là, après avoir refait le plein d’énergie, il part en chasse. Il affectionne les serpents, les lézards et les lapins.
Dès qu’il a rejoint une proie, le varan la serre de toutes ses forces entre ses mâchoires puis la frappe violemment contre le sol.

Grâce à son gosier extensible, il est capable d’avaler de grosses proies. Si la proie est trop volumineuse, il la déchiquette d’abord avec ses griffes et ses dents.

Varan de Gould

Comme tous les reptiles, le varan de Gould a besoin de se réchauffer au soleil. © dinosoria.com

On a parfois surpris le varan de Gould dans les poulaillers en train de dérober des œufs et même des volatiles.
Il a d’ailleurs longtemps été chassé avec acharnement pour délit de poulailler mais aussi parce que sa chair est comestible.

Classification :Animalia. Chordata. Reptilia. Squamata. Varanidae. Varanus

V.Battaglia. J. Parker (12.06.2005)

Varan de Komodo . Varan Perenti

Références principales

King, Dennis & Green, Brian. 1999. Goannas: The Biology of Varanid Lizards. University of New South Wales Press
Matt Vincent and Steve Wilson. 2000. Australian Goannas. New Holland Publishers, Ltd

< Lézards