Union européenne

Les Pays. Drapeau . Hymne. Carte

L’Union européenne (UE) est, depuis le 1er janvier 2007, composée de 27 pays (ci-dessous, liste des 27 États membres).
L’UE a une vocation politique, économique et monétaire. Elle a été créée par le traité de Maastricht, signé le 7 février 1992.

 

Pourquoi l’Union européenne ?

Entre 1870 et 1939, l’Europe  a connu trois guerres. Ces guerres absurdes et très meurtrières ont fait naître dans l’esprit  de quelques personnalités d’exception  la conscience de la nécessité de s’unir.

Tournant le dos à des conflits frontaliers obsolètes, l’Europe s’est bâtie, en un demi-siècle et non sans mal, un cadre institutionnel, économique et financier, avec l’euro comme monnaie commune.
En toute logique, ce cheminement devrait aboutir à une politique globale commune, en dépit des doutes et des hésitations qui jalonnent encore son parcours.
Quels que soient les objectifs des uns ou des autres, les Européens sont en train d’écrire des pages d’histoire inédites.

Les pères fondateurs

Âgés de 15 à 38 ans au moment de la Première Guerre mondiale, six hommes visionnaires, Européens de cœur ou de raison, ont marqué de leur empreinte la construction de l’Europe.

Konrad Adenauer (1876-1967)

Rhénan de Cologne, Konrad Adenauer tenait le nationalisme germanique en haine. Il lutta contre Hitler et devint chancelier à soixante-treize ans d’un pays que celui-ci et le nazisme avaient conduit au fond du gouffre. Les États unis d’Europe incarnaient à ses yeux un bouclier contre le communisme et le pangermanisme. Attaché à la réconciliation entre l’Allemagne et la France, il a œuvré pour que son pays réintègre dans la dignité sa place au sein de la communauté mondiale.

Alcide De Gasperi (1881-1954)

Italien, né  en Autriche, chef de la Démocratie chrétienne, Alcide De Gasperi fut président du Conseil au sortir de la guerre. Universaliste, il voyait dans l’unité européenne le moyen pour l’Italie de retrouver une voix que l’épisode fasciste lui avait fait perdre.

Robert Schuman (1886-1963)

Né de parents lorrains établis au Luxembourg, Robert Schuman voulait pour l’Europe des instances supranationales. Réaliste, il refusa de brûler les étapes, et s’activa à bâtir l’Europe du charbon et de l’acier (C.E.C.A.). Il a été un farouche militant de la réconciliation entre la France et l’Allemagne.

Jean Monnet (1888-1979)

Secrétaire général, pendant quatre ans, de la Société des Nations (S.D.N.), Jean Monnet forgea dans la résistance au nazisme ses convictions européennes. Il est l’initiateur de la fondation de la Communauté européenne du charbon et de l’acier (C.E.C.A.).
« Nous ne coalisons pas les États, nous unissons les hommes », disait-il.

Paul Henri Spaak (1899-1972)

Hanté par la volonté d’en finir définitivement avec les guerres fratricides, Paul Henri Spaak mit tout son talent d’avocat et ses convictions socialistes au service d’une Europe supranationale.

Charles de Gaulle (1890-1970)

Attaché à l’indépendance vis-à-vis des deux Grands, Charles de Gaulle ferrailla dur contre le système des blocs qui enserrait le monde dans la tenaille des États-Unis et de l’Union soviétique. Il se défiait aussi de l’hégémonisme anglo-saxon.
« Il faut bâtir l’Europe occidentale en un groupement politique, économique, culturel et humain », affirmait-il à Konrad Adenauer, avec lequel il entama la construction européenne.

La Zone Euro

L’Union économique et monétaire (UEM) permet à l’Europe d’être le seul pôle financier au monde capable de concurrencer le dollar. Elle a été adoptée en 1999.
Trois pays de l’UE ne font pas partie de la zone Euro : le Royaume-Uni, le Danemark et la Suède.
Les 10 pays qui ont adhéré à l’UE depuis 2004 et 2007 connaissent une période probatoire avant de pouvoir intégrer la zone Euro.

Carte de l'Union européenne

Carte de l'Union européenne

Zoom sur la carte (Créé par San José)

Devise de l’Union européenne (Latin) :

In varietate concordia : Unie dans la diversité

Hymne 

Ode à la joie de Beethoven

Liste des 27 États membres

Allemagne (depuis 1957)
Autriche (depuis 1995)
Belgique (depuis 1957)
Bulgarie (depuis 2007)
Chypre (depuis 2004)
Danemark (depuis 1973)
Espagne (depuis 1986)
Estonie (depuis 2004)
Finlande (depuis 1995)
France (depuis 1957)
Grèce (depuis 1981)
Hongrie (depuis 2004)
Irlande (depuis 1973)
Italie (depuis 1957)
Lettonie (depuis 2004)
Lituanie (depuis 2004)
Luxembourg (depuis 1957)
Malte (depuis 2004)
Pays-Bas (depuis 1957)
Pologne (depuis 2004)
Portugal (depuis 1986)
Roumanie (depuis 2007)
Royaume-Uni (depuis 1973)
Slovaquie (depuis 2004)
Slovénie (depuis 2004)
Suède (depuis 1995)
République tchèque (depuis 2004)

Drapeau de l'Union européenne

Adopté en 1955 par le Conseil de l'Europe et repris par la Communauté européenne (devenue l'Union européenne), l'idée étant de ne pas mettre en cause, par des emblèmes distincts, la complémentarité, la solidarité et le sentiment d'unité de l'Europe démocratique.

Drpaeau de l'Union europeenne

Sur un fond bleu, couleur de la culture européenne depuis le XVIIIe siècle au moins et couleur du ciel, figurent douze étoiles d'or à cinq rais, dont les pointes ne se touchent pas. Elles représentent les peuples d'Europe et forment un cercle en signe d'union. Elles ont toujours été au nombre de douze, symbole de la perfection et de la plénitude.

< Drapeau des pays