Home

Truite

La truite (Salmo trutta)  évoque immanquablement l’image d’un bon repas ou d’une partie de pêche. Effectivement, ce poisson est l’un des plus connus et représente un pôle économique important.

La truite, comme le saumon ou le brochet, fait partie de l’ordre des Salmoniformes. Ce sont des poissons à chair grasse et savoureuse qui sont très prisés des consommateurs.

La truite a la capacité d’évoluer tant en eau douce qu’en eau salée. Elle partage cette aptitude avec le saumon dont elle est très proche. La truite de mer n'est en fait qu'une forme migratrice de la truite de rivière.

En effet, Salmo trutta ou truite commune existe sous plusieurs formes bien qu’il s’agisse de la même espèce.

La truite arc-en-ciel ou Oncorhynchus mykiss est une espèce nord-américaine qui est élevée en bassins pour être commercialisée.

Portrait de la truite

La truite commune fait partie de l’ordre des Salmoniformes et de la famille des Salmonidae.

On distingue différentes formes ou morphes de truites :

  • La truite de mer (Salmo trutta trutta) qui est une migratrice et qui provient des rivières
  • La truite de lac (Salmo trutta lacustris) qui remonte les affluents pour y frayer
  • La truite de rivière (Salmo trutta fario) généralement sédentaire mais qui peut migrer en mer et devient alors la truite de mer

Plus trapues que les saumons, avec une tête plus ramassée aux yeux situés plus en avant, les truites sont parfois si proches du saumon que seul un examen de l’anatomie interne permet de les distinguer.

Saumon rouge

Le saumon rouge est reconnaissable entre tous (Oncorhynchus nerka). © dinosoria.com

Anciennement classée dans le genre Salmo, la truite arc-en-ciel a été replacée dans le genre Oncorhynchus sous le nom de Oncorhynchus mykiss, genre auquel font partie le saumon du Pacifique et le saumon rouge.

Le genre Salmo serait le plus ancien des Salmonidés comme en témoignent les fossiles d’Eosalmo qui remontent à l’Eocène, soit environ 50 millions d’années avant notre ère.

La truite de mer

Jadis répandue dans les mers du sud de l’Europe, la truite de mer est aujourd’hui circonscrite dans les mers du Nord-Ouest de l’Europe. La Méditerranée est devenue trop chaude pour elle.

Cette forme naît en eau douce, migre en mer et revient en eau douce pour frayer.

La truite de mer est argentée, ponctuée de noir sur les flancs et le dos. On la connaît également sous le nom de truite saumonée ou truite argentée.

Truite de mer

Truite de mer. By Shereen M

Cette truite a besoin d’une eau froide et oxygénée pour la reproduction. Les alevins passent environ un an en eau douce avant de rejoindre la mer où ils y resteront pendant 5 ans.
Elle retournera ensuite dans sa rivière natale, qu’elle remonte, pour à son tour se reproduire.

En mer, elle se tient près des embouchures et remonte les fleuves généralement plus haut que le saumon. Comme lui, elle se nourrit de crustacés et de petits poissons.

Cette forme mesure jusqu’à 1,40 m de long et peut peser jusqu’à 15 kg.

Truite de mer

La truite de mer est plus grosse que la truite de rivière. By Kasperbs

La truite de mer vit une vingtaine d’années, durant lesquelles elle migre chaque année pour se reproduire.

La truite de rivière

La truite commune est le poisson roi de nos rivières. On la reconnaît facilement à son corps élancé et ses flancs constellés de points noirs et rouges.

Elle aime les eaux froides, agitées et bien oxygénées. Elle accepte cependant les eaux plus calmes à condition qu’elles ne soient pas trop polluées et que leur température n’excède pas 18°C.

Truite de riviere

La truite de rivière. © dinosoria.com

Poisson carnassier, la truite a un régime alimentaire très varié : vers, mollusques, insectes, larves, crustacés et petits poissons.

A la belle saison, la truite se poste près de la surface pour attendre les éphémères qui dérivent au fil du courant. Elle guette également celles qui, fraîchement écloses, s’apprêtent à quitter par milliers le milieu aquatique.

Truite. Salmo trutta

La truite existe sous plusieurs formes. By Trout Lore

Pour surprendre les vairons, elle s’embusque entre deux eaux, à des postes de chasse précis, situés tout près de son repaire.
En règle générale, la plus grosse truite s’attribue le repaire le plus sûr et le poste le plus favorable.

Le meilleur habitat pour cette truite est une rivière qui propose de nombreux herbiers afin qu’elle y trouve refuge. Le meilleur repaire ou poste se situe dans les rivières où les racines s’enchevêtrent et où de gros blocs de pierre dérivent le courant.

Truite. Salmo trutta

La truite peut être sédentaire ou migratrice. © dinosoria.com

Territoriale, elle est souvent prête à défendre son domaine.

A l’approche de l’hiver, les truites remontent les rivières, parfois sur plusieurs kilomètres. Ayant trouvé l’endroit favorable pour déposer leurs œufs, elles creusent les graviers en agitant leur nageoire caudale.
Pendant ce temps, les mâles veillent, agressifs, prêts à se précipiter sur tout ce qui peut représenter un danger.
Le mâle fertilise les œufs au fur et à mesure que les femelles les pondent.

Truite de riviere

La truite commune a été introduite sur plusieurs continents. By Neil Phillips

Après la fécondation, la ponte est recouverte de graviers, puis abandonnée. Un an plus tard, les truitelles mesurent 12 cm. Adulte, elle mesurera environ 80 cm.

Cette forme d’eau douce est originaire d’Europe mais a été introduite sur d’autres continents où elle est devenue invasive.

La truite arc-en-ciel

Cette truite est originaire de la côte Pacifique, du Nord de l’Asie au Sud de la Californie. Elle a été massivement implantée sur tous les continents.
Peu sensible à la pollution, elle s’adapte à des eaux supérieures à 20°C. Elle est très vorace et grossit assez vite pour être rapidement consommable.
Elle a généré des races sédentaires satisfaisantes sur le plan de l’élevage.

Truite arc en ciel

Truite arc en ciel photographiée au Canada. By Gmnonic

C’est cette truite que nous trouvons à l’étal de notre poissonnier.

Elle doit son nom à la bande colorée, allant du bleu au rose-pourpre, qui orne ses flancs.

A l’état sauvage, selon l’endroit où elle vit, elle est migratrice ou sédentaire. Quand elle vit près de la côte, elle passe une grande partie de son existence en mer et remonte les cours des fleuves pour frayer, de novembre à mars.

Elle dépose ses œufs sur un lit de graviers près de la source des rivières.

Truite arc en ciel

La truite arc en ciel est élevée en bassin pour être commercialisée. By Kasperbs

Lors de la remontée des cours d’eau, cette truite cesse de se nourrir. Elle est alors victime d’artériosclérose, comme son cousin, le saumon du Pacifique.
Mais contrairement à ce dernier, la truite arc-en-ciel n’en meure pas. En effet, dès qu’elle retourne en mer, après le frai, elle guérit de cette maladie caractérisée par un durcissement des artères.

On a introduit cette truite en Europe dès 1880. Les poissons proviennent des Etats-Unis ou du Canada.

Truite

La truite possède une chair savoureuse très appréciée. By Trout Lore

Au centre d’aquaculture de Roscoff, en Bretagne, elle est habituée à l’eau de mer et croit plus vite que celle que l’on élève en eau douce.
Cette truite est élevée en bassins ou en enclos. Ces derniers sont peuplés avec des alevins obtenus par fécondation artificielle.

Plus robuste que la truite de rivière, elle grandit vite. En deux étés, elle pèse 200 grammes et mesure 25 cm. Elle atteindra environ 80 cm à l’âge adulte.

D’importantes populations de truites arc-en-ciel sont lâchées en rivière peu avant l’ouverture de la pêche.

V.B (02.02.2006). M.à.J 11.2008

Références et crédit photographique

Atlas des poissons d'eau douce. Atlas. 1999
Poissons. La carpe. Editions Proxima 2001
Salmo trutta. Fish Base.org

Toutes les photos, sauf copyright, sont sous Licence creative commons Attribution paternité Share Alike 3.0 unported

< Poissons