Téléchargement

Home

Tour de Londres

Son histoire. Ses fantômes

La domination normande fit de Londres une vraie capitale. Vers 1078, Guillaume le Conquérant éleva la « Tour blanche », à la fois forteresse et résidence, qui forme encore le noyau de la célèbre Tour de Londres « Tower of London ».
La Tour de Londres est associée à l’histoire de l’Angleterre. Cette forteresse a également été le théâtre d’exécutions capitales et de scènes d’horreur.
Les fantômes de la Tour de Londres font partie du folklore britannique au même titre que les nombreux châteaux hantés du pays.
De nombreuses apparitions spectrales ont été signalées dont notamment celle d’Anne Boleyn.

L’histoire de la Tour de Londres

Après la conquête de l’Angleterre par les Normands en 1066, Guillaume le Conquérant décida de s’établir à Londres et d’en renforcer les défenses par trois tours dont l’une fut édifiée en bois à partir de 1067.
En 1078, Guillaume Ier décide de construire, en pierre, un palais qui serait aussi une forteresse commandant le cours de la Tamise.

Tour de Londres

Une partie de la Tour de Londres. By Ishortman

La Tour blanche (White Tower) commencée en 1078 sera finie 20 ans après. Cette tour prit le nom de « Tour blanche » en 1241 après qu’Henri III l’eut fait blanchir à la chaux.

Sous Richard Cœur de Lion, des douves sont creusées et une première enceinte s’élève dominée par la tour de la Cloche (Bell tower).

Tour de Londres. Water Lane et Bell Tower

Water Lane et Bell Tower. By Wallyg

Au 13e siècle, Henri III continue les fortifications. C’est son fils, Édouard Ier qui termine la première enceinte avec la tour Beauchamp.
Jusqu’au 16e siècle, la Tour de Londres est embellie et renforcée.

White Tower. Tour de Londres

White Tower. By Wallyg

Au 17e siècle, le palais médiéval est détruit, mais la Tour et les enceintes subsistent. Le dernier souverain à y avoir résidé est Jacques Ier.

La tour a été ouverte au public à l’époque victorienne.

Tour de Londres. La Grande Chambre aurait été celle d'Édouard Ier.

La Grande Chambre aurait été celle d'Édouard Ier. Elle a été minutieusement reconstituée au sein de la tour st Thomas. By Wallyg

La Tour de Londres a eu diverses fonctions au cours de son histoire : garnison et arsenal, Hôtel de la Monnaie, Ménagerie royale, Armurerie royale…

Tour de Londres

Vue d'ensemble de la Tour de Londres. By Alun Salt

En 1971, les joyaux de la Couronne ont été transférés dans l’ancienne caserne Waterloo, renommée la Maison des Joyaux (Jewel House).

Tour de Londres. Jewel House ou Maison des Joyaux.

Jewel House. By Wallyg

Parmi les nombreux joyaux, la couronne de la reine mère Élisabeth porte le célèbre Koh-I-Noor (Montagne de Lumière).
Ce diamant à l’origine pesait 1 000 carats. Retaillé à 108 carats, ce diamant aurait un pouvoir maléfique sur les hommes, et bénéfique sur les femmes qui le possèdent.

Koh-I-Noor. Montagne de Lumière

On y découvre également le plus gros diamant du monde (530 carats) : l’Étoile d’Afrique.

Tower bridge (pont de la Tour) a été construit entre 1886 et 1894. Long de 805 mètres, ce pont relie les rives de la Tamise.

Tower Bridge

Tower Bridge. By Wallyg

La caserne de Waterloo, où se trouvent actuellement les bijoux de la famille royale, était utilisée comme base pour le 1er Bataillon des Fusiliers Royaux (régiment de la ville de Londres) jusqu'aux années 1950.

Les prisonniers célèbres >>

Les corbeaux de la Tour de Londres >>

Les fantômes de la Tour de Londres >>