Animaux < Reptiles < Tortues < Geochelone sulcata

Tortue sillonnée

Tortue de savane

La tortue sillonnée, également appelée tortue de savane (Geochelone sulcata), est la plus grosse tortue terrestre après la tortue géante des Galápagos et la tortue géante des Seychelles. La tortue sillonnée peut atteindre un poids de 100 kg.

Portrait de Geochelone sulcata

Le mâle est plus imposant que la femelle. Cette dernière atteint un poids de 60 kg.

Plus aplatie que celle de la plupart des tortues terrestres, la carapace est constituée de larges écailles quadrangulaires sillonnées, d’où son autre nom. Cette carapace, de couleur marron clair tirant vers le jaune, peut mesurer jusqu’à 80 cm de long.

A l’âge adulte, les mâles ont une fourche jugulaire très développée qui leur permet de retourner éventuellement un rival lors des combats pour l’accouplement.

Geochelone sulcata

Geochelone sulcata . By Muhammad Khairuddin

Retournée sur le dos, son poids énorme l’empêche bien souvent de se remettre sur ses quatre pattes et elle finit par mourir d’épuisement et de soif.

Elle est répandue dans les savanes au sud du Sahara, atteignant au nord l’extrême sud de l’Algérie.

Protection de la tortue sillonnée

Cette tortue a été longtemps la tortue terrestre la plus vendue en animalerie car elle se reproduit très bien en captivité.
Mais aujourd’hui, comme toutes les tortues terrestres, la tortue sillonnée est protégée. Elle est en annexe B du règlement européen, ce qui signifie que lors de l’acquisition, le vendeur doit donner une facture ou un papier de cession prouvant l’origine licite de l’animal.

Les habitants du Sahel l’utilisent parfois, vivante, comme tabouret.

Geochelone sulcata

Geochelone sulcata . By Kaptain Kobold

La tortue de savane se fait de plus en plus rare. L’augmentation des populations humaines et l’avancée vers le sud du désert sont les principales causes de sa raréfaction.

Autrefois commune au Sénégal, elle en a presque disparu, mais un programme de sauvegarde a été entrepris dans le pays.

En captivité, il est préférable de prévoir un enclos très solide. Cette tortue est un véritable bulldozer et quand elle a décidé de passer à un endroit, rien ne l’arrête.
De plus, elle exige une grande quantité d’aliments et beaucoup d’espace ainsi qu’un logis qui devra être chauffé toute l’année.

Comportement de la tortue de savane

Particulièrement adaptée à la vie dans les régions sèches, elle creuse un énorme terrier qui peut atteindre plusieurs mètres de profondeur.
Elle s’y abrite de la chaleur et de la dessiccation.

Bien que diurne, elle sort surtout aux heures les plus fraîches de la journée.

Tortue sillonnée

Tortue sillonnée. By Ben Carlisle

Principalement herbivore, elle consomme également des excréments d’animaux et des charognes pour les protéines qu’elles contiennent. Elle ne néglige pas non plus les insectes.

Comme toutes les tortues, elle est en fait opportuniste et donc omnivore.

Reproduction

En liberté, la reproduction a lieu après la saison des pluies.

Mais, en captivité, l’espèce se reproduit presque toute l’année. Il est important de fournir à la femelle un lieu approprié pour qu’elle puisse pondre.
Le sol doit être meuble tel que du sable.

Le nombre des couvées peut atteindre 6 par an, avec une moyenne de 15 œufs par couvée mais la ponte peut aller jusqu’à 30.

Tortue de savane

Tortue de savane. By Grund

L’incubation dure de 3 à 4 mois à une température de 28 à 30°C. Elle place ses œufs dans un trou de 30 à 40 cm qu’elle recouvre.

Les jeunes grandissent assez vite les premières années, atteignant près de 3 kg à l’âge d’un an.

Classification: Animalia. Chordata. Reptilia. Testudines. Testudinidae. Geochelone

V.Battaglia (07.03.2006)

Tortue turque . Tortue d'Hermann

Bibliographie

Les tortues terrestres, M.Avanzi. Editions de Vecchi. Magazine Les dossiers découvertes N°6. La Tortue, collection Marshall Cavendish. Les tortues, Editions Atlas

< Tortues