Animaux < Reptiles < Tortues < Tortue géante des Seychelles. Geochelone gigantea

Tortue géante des Seychelles

Deux espèces de tortues géantes vivent aujourd’hui sur terre. La première est la tortue géante des Galápagos (Geochelone nigra), dans l’océan Pacifique. La deuxième est la tortue géante des Seychelles (Geochelone gigantea), au nord de Madagascar, dans l’océan indien.
L’une et l’autre ne doivent leur survie qu’à la protection totale dont elles bénéficient aujourd’hui.

Portrait de la tortue géante des Seychelles

Très proche parente de la tortue géante des Galápagos, la tortue des Seychelles a failli être décimée par les marins autrefois.
En effet, elle était chassée pour servir de stock de nourriture sur les navires.

Tortue geante des Seychelles

Tortue géante des Seychelles. By Camera Eye

Aujourd’hui, la tortue géante des Seychelles ne vit plus que sur l’île d’Aldabra. Autrefois, elle peuplait toutes les îles des Seychelles et Madagascar.

Toutefois à Aldabra, grâce aux mesures de protection, cette espèce vit encore en assez grand nombre.
C’est avec plaisir que pour une fois, je peux dire que cette tortue n’est plus menacée d’extinction.

Son impressionnante carapace semble aussi dure et solide que du roc. Mais il n’en est rien. N’ayant aucun ennemi naturel, la tortue a vu, au fil des siècles, sa carapace dure se muer en une sorte de bouclier de cuir très épais.
Aussi, peut-on la blesser quand on la transporte après une capture. L’animal peut se blesser également lui-même.

Tortue géante des Seychelles

Geochelone gigantea. By tiarescott

La carapace d’une tortue n’est pas une simple armure inerte posée sur son dos. Elle est connectée à ses centres nerveux. Si on touche la carapace, la tortue réagit.

Cependant, si la moelle épinière et la colonne vertébrale ne sont pas atteintes, la tortue ne souffre pas outre mesure, car sa carapace se régénère rapidement.

Qu’elles soient marines, terrestres ou d’eau douce, les tortues ont toutes un point commun : les dents de leurs ancêtres ont été remplacées par un bec corné.

Tortue géante des Seychelles

Geochelone gigantea. By tiarescott

On considère que l’espérance de vie moyenne d’une tortue se situe aux alentours de 50 ans. Différents records de longévité ont été enregistrés pour la tortue géante des Seychelles : 137 ans, 189 ans et même 200 ans.
Mais, ces records sont assez rares.

Reproduction

La tortue géante des Seychelles devient adulte très tôt. Cela compense une ponte assez modeste, composée de 10 à 20 œufs.
Les œufs ont une taille respectable de 5 à 7 cm de diamètre et pèsent entre 65 et 80 grammes chacun.

Tortue géante des Seychelles

Tortue géante des Seychelles en plein repas. By tiarescott

Une tortue adulte pèse jusqu’à 300 kg pour une longueur d’1,25 mètre environ.

La saison des amours est la seule période de l’année durant laquelle les tortues recherchent la compagnie de leurs semblables.
Cependant, quand les conditions l’exigent, elles savent développer une vie de groupe. Sur l’Atoll d’Aldabra, les tortues géantes partagent les mêmes rituels, mangent et se reposent en groupe.

Tortue géante des Seychelles

Zoom sur une patte de Geochelone gigantea. By Jon Inghram

On retrouve la même vie collective sur les îles Galápagos avec l’autre espèce de tortue géante.

Les pontes collectives sont une autre preuve que la vie en groupe existe chez les tortues.

Classification: Animalia. Vertebrata. Reptilia. Testudines. Testudinidae. Geochelone

V.Battaglia (07.03.2006). M.à.J 04.2008

Lonesome George, la dernière tortue géante des Galápagos

Référence et lien

Chambers, Paul. A Sheltered Life: The Unexpected History of the Giant Tortoise. John Murray (Publishers), London. 2004

Seychelles Giant Tortoise Conservation Project

< Tortues