Home

Animaux < Mammifères < Tigre

Le Tigre

Le tigre est le plus grand des félins et sans aucun doute le plus beau.

Parmi tous les mammifères de la planète, le tigre est l'un des plus puissants. Symboles de courage, tous les tigres ont en commun une silhouette racée et une démarche souple.
Sur les huit sous-espèces de tigres, seules cinq sous-espèces survivent encore aujourd’hui dont le tigre de Sibérie et le tigre du Bengale.

La légende du tigre « mangeur d’hommes » a été colportée par des chasseurs. En fait, sur 1000 tigres, seuls trois auraient attaqué des hommes. Quant au tigre blanc, ce n'est pas une espèce à part entière mais une variété du tigre du Bengale.

 

Evolution du Tigre

Le tigre fait partie de la grande famille des félidés. Les premiers félidés sont apparus il y a environ 25 Ma en Europe.

La diversification de cette famille a abouti aux différentes espèces actuelles dont le tigre.
Il faut remonter au Pléistocène (1,73 Ma -10 000 ans) pour retrouver les premiers félins tels que nous les connaissons aujourd’hui.
Les tigres aux dents de sabre comme le Smilodon n’ont aucun lien de parenté avec nos tigres actuels et se sont éteints sans laisser de descendance.

Smilodon

Impressionnantes canines d'un Smilodon. By Brendan Adkins . Licence

Le tigre du Pléistocène était bien adapté au froid. Cependant, l’extension des glaciers poussèrent certains tigres à migrer vers le sud.
Ils arrivèrent en Inde, en Asie Mineure, sur les îles de Sumatra, de Bali et de Java.
Les tigres s’adaptèrent à leurs environnements respectifs et évoluèrent vers des sous-espèces distinctes.

Les sous espèces de tigres

Sur les 8 sous-espèces, seules 5 survivent à l’état naturel et dans des conditions précaires. Les sous-espèces sont proches les unes des autres. Les différences assez réduites concernent surtout la taille et les nuances du pelage. Ce sont tous d’excellents nageurs.

Trois sous-espèces éteintes:

Tigre de Caspienne (Panthera tigris virgata): Sa disparition est surtout liée à la déforestation massive qui a dévasté les bords de la Caspienne.

Tigre de Java (Panthera tigris sondaica ) et Tigre de Bali (Panthera tigris balica): Les chasseurs ont exterminé ces deux sous-espèces qui vivaient déjà dans un habitat réduit.

Cinq sous-espèces survivantes:

Tigre de Chine méridionale (Panthera tigris amoyensis) : Ces tigres ne pourront pas être sauvés dans leur habitat naturel. La déforestation réduit leur habitat et de plus, les Chinois utilisent leurs os pour des préparations médicinales sans aucune efficacité.

Communiqué pour la protection du Tigre de Chine (mai 2004)

Deux réserves vont être créées pour permettre au tigre de Chine de survivre à l’état sauvage : l’une dans la province orientale de Jiangxi l’autre dans le Hunan, au centre du pays. L’emplacement des deux refuges vient d’être dévoilé après deux ans de recherches pour trouver un habitat ressemblant le plus possible à celui du félin à l’état naturel.

Il est plus que temps de venir en aide au tigre chinois car il a quasiment disparu. Environ soixante individus vivent dans des zoos tandis qu’à peine trente survivent en liberté. Autrefois ouvertement pourchassé, aujourd’hui illégalement abattu, ce tigre est encore plus menacé que le panda, affirme l’association pour la sauvegarde du tigre chinois (Save China’s tigers, SCT).

La fondation SCT a participé au choix des deux futures réserves. La chaîne alimentaire complète permettant au tigre de se nourrir doit être recréée. Les félins eux-mêmes devront réapprendre à vivre en liberté. En effet il n’y a pas encore de tigres dans ces réserves. Deux petits nés au zoo de Shanghai ont été envoyés en Afrique du Sud l’année dernière pour apprendre la vie sauvage. SCT, partenaire de cette opération, espère que ce mâle et cette femelle donneront naissance à des générations de tigres chinois.

Tigre de Sibérie(Panthera tigris altaica): C’est le plus grand félin du monde. Lui aussi a failli disparaître. Sa survie reste précaire malgré les efforts conjoints des américains et des russes. Il ne reste plus qu'environ 500 tigres de Sibérie en liberté.

Le tigre de Sibérie est le plus imposant. Il peut atteindre plus de 3 m de long pour 360 kg maximum. Son pelage est plus clair que celui du tigre du Bengale et sa tête plus massive. Il peut survivre sous des températures de - 40°C.

Tigre de Siberie

Tigre de Sibérie. © dinosoria.com

Tigre du Bengale ou tigre royal (Panthera tigris tigris): Egalement baptisé « Tigre royal du Bengale », sa survie est très menacée par la surpopulation en Inde. C'est la sous-espèce la plus répandue. Il est un peu plus petit que le tigre de Sibérie avec un poids maximum de 300 Kg.

Tigre du Bengale

Tigre du Bengale. © dinosoria.com

Tigre de Sumatra (Panthera tigris sumatrae): C’est l’un des plus petits tigres. Le mâle pèse de 100 à 140 kg et la femelle de 75 à 110 kg. Il mesure en moyenne 1,40 à 2,50 m . Il se distingue aussi par son pelage fauve orangé très coloré. Il ne resterait en 2007 qu'environ 400 individus en liberté d'après la WWF.

Tigre de Sumatra

Tigre de Sumatra. By Brian Scott

Tigre d’Indochine (Panthera tigris corbetti): Il n’en reste que quelques centaines dans le sud est asiatique. C'est le plus petit et les rayures de son pelage sont plus fines. Autrefois, on le trouvait en abondance dans le sud de la Chine, au Vietnam, au Cambodge ou en Thaïlande. Le mâle pèse jusqu'à 190 kg environ et la femelle 140 kg.

Tigre d'Indochine

Tigre d'Indochine. By CK Wong

Les scientifiques pensent que le tigre d'Indochine est à l'origine des sous-espèces du tigre de Java, de Sumatra et de Bali.

Le Tigre : un solitaire ?

Les tigres ont la réputation d’être des solitaires. Chaque tigre règne sur un territoire de quelques dizaines à plusieurs centaines de kilomètres carrés.
Le territoire d’un mâle interfère avec celui de plusieurs femelles.

Tigre royal ou tigre du Bengale

Tigres du Bengale. © dinosoria.com

Pourtant, le tigre accepte parfaitement le passage d’un autre mâle sur son domaine. Les combats entre mâles sont rares et jamais mortels. On a même observé quatre tigres qui chassaient ensemble. Ce prédateur serait donc plus sociable qu’on ne le pensait.

Tigre

Tigre de Sibérie. By Tambako The Jaguar

Un tigre revient régulièrement sur les frontières de son territoire pour y laisser sa marque. Il asperge buissons et rochers d'urine, laboure l'écorce des arbres et gratte le sol.

Une morphologie de prédateur

Toutes les caractéristiques morphologiques du tigre le destinent à la chasse. Elles déterminent les phases de sa stratégie de chasse : affût, approche, attaque, mise à mort.

L’affût

Le tigre doit souvent patrouiller pendant des heures avant qu’une proie se présente. Patient, il se dissimule, tous ses sens en éveil. Le tigre chasse à la tombée de la nuit. Son excellente vision nocturne lui procure un avantage certain. Si son ouïe est assez fine, son odorat n’est en revanche pas très performant.

Tigre à l'affût

Tigre du Bengale à l'affût. © dinosoria.com

Le tigre peut parcourir 20 km par jour en quête de nourriture. Il a besoin de tuer un ongulé tous les 3 à 5 jours.

L’approche

Quand il a repéré sa proie, le tigre progresse lentement, presque en rampant. Ce prédateur est d’une souplesse extraordinaire malgré sa corpulence. Il peut être rapide sur de courtes distances mais il est souvent moins rapide à la course que ses proies.
Il s’approche de sa proie à une dizaine de mètres avant d’attaquer. Sa réussite dépend surtout de l’effet de surprise.

En une fraction de seconde, le tigre bondit.

L’attaque

Gueule ouverte, il bondit lors d’une offensive fulgurante. Si l’animal réagit rapidement, le tigre ne le poursuit pas. En fait, 3% seulement de ses attaques réussissent.

Les robustes pattes sont munies de griffes rétractiles de 7 à 8 cm en moyenne. Grâce à elles, il peut agripper sa proie, transpercer les peaux les plus dures et immobiliser l’animal avant de lui porter la morsure fatale.

Pattes d'un tigre blanc

Pattes d'un tigre blanc. By Tambako The Jaguar

La mise à mort

Si le tigre parvient à agripper sa proie, le combat commence. Quand la proie est importante (buffle ou sanglier), les chances sont équilibrées.

Tigre qui mange

Licence

Le tigre peut être éventré mais il ne recule jamais. Si la joute tourne en sa faveur, il enfonce alors ses canines dans la gorge de l’animal et tient sa prise jusqu’à la mort de sa victime par suffocation et hémorragie.

Un tigre peut engloutir jusqu'à 20 kg de viande en une seule fois. Par contre, il peut également jeûner plusieurs jours. Quand la proie est grosse, il dissimule les restes pour les consommer ultérieurement.

La reproduction du tigre

A la saison des amours, mâles et femelles s'appellent. Avant l'accouplement, le mâle doit séduire sa partenaire. Pour cela, ils jouent et se poursuivent, dorment ensemble et chassent. Les préliminaires sont très tendres.

Couple de tigres

Licence

Après une gestation de 104 à 106 jours, la femelle met au monde 2 à 3 petits qui ne pèsent pas plus d'un kilo. Les premières semaines, la tigresse n'accepte personne, y compris le père. Les petits tètent pendant environ 6 mois.

Bébé tigre

Bébé tigre. © dinosoria.com

La femelle accepte la présence du père au bout de quelques mois. C'est à ce moment là que l'on peut voir la famille réunie.

Les petits quittent leur mère vers deux ans et pourront se reproduire entre 4 et 5 ans.

SOS Protection du tigre

En 1900, quelques 100 000 tigres rôdaient en Asie, depuis l'est de la Turquie jusqu'à la Sibérie orientale.

En l’an 2000, le WWF s’était donné comme objectif la sauvegarde des tigres. Actuellement, il ne reste environ que 4000 tigres en liberté et moins de 2 500 adultes reproducteurs.

Tigre

Licence

Malgré sa protection, les braconniers continuent à massacrer ce fantastique prédateur. La médecine chinoise est en grande partie responsable de l’extinction de l’espèce. Si le braconnier tue, c’est parce qu’il a une forte demande d’organes.

Ces traditions médicinales ont la vie dure et malgré leur totale inefficacité, ces thérapies farfelues continuent à perdurer.

Tigre

Licence

Sauvegarder l’espèce nécessiterait la multiplication des parcs nationaux à travers le monde ainsi que des corridors de connections entre eux afin d’éviter la consanguinité.
Le World Wild Life Fond y travaille avec d’autres organisations mais la victoire n’est pas assurée.

V.Battaglia (03.2004) M.à.J 12.2007

Tigre du Bengale . Tigre de Sibérie. Tigre blanc. Tigre de Sumatra

Références

Le Tigre, collection Marshall Cavendish 1994. Larousse des Animaux, éditions Larousse 2006. Le Tigre, Hélène Montardre; éditions Atlas 2005

< Mammifères