Home

Animaux < Mammifères < Taupe d'Europe. Talpa europaea

Taupe d'Europe

La taupe d’Europe (Talpa europaea) est également appelée taupe commune. Cette taupe est répandue dans toute l’Europe jusqu’en Russie. Elle n’est pas présente dans le sud de l’Europe, ni sur le pourtour méditerranéen.
Insectivore, la taupe passe sa vie sous terre. Cette bâtisseuse infatigable creuse un vaste système de galeries dont elle sort rarement.
Peu appréciée par l’homme, la taupe est pourtant un animal très utile.

Anatomie de la taupe

Cette taupe pèse entre 72 et 128 grammes pour une longueur de 11 à 15 cm. Les mâles sont plus grands que les femelles.

Il existe 3 sous-espèces :

  • Talpa europaea cinerea
  • Talpa europaea europaea
  • Talpa europaea velessiensis

Le pelage très dense a un aspect velouté. Uniformément noire, la toison possède quelques nuances de brun ou de gris chez certains spécimens. Les poils du ventre sont légèrement plus clairs.
Les pieds et le nez ne possèdent pratiquement aucune pilosité.

Les yeux, minuscules sont cachés par la fourrure. La taupe ne voit pratiquement rien, tout juste la différence entre l’obscurité et la lumière.

Taupe

Taupe d'Europe. © dinosoria.com

À l’extrémité du museau se trouve un ensemble de plusieurs centaines de structures sensitives appelées organes d’Eimer.
Ces capteurs font du museau un organe très sensible.

Les oreilles sont dissimulées dans le pelage et n’ont pas de pavillon externe. Mais, la taupe n’est pas sourde, bien au contraire.
Des replis cutanés obturent le pavillon interne lors des travaux de terrassement.

Les pattes avant sont larges et griffues avec des paumes orientées vers l’extérieur pour faciliter le terrassement.
La main est élargie par un os additionnel, l’os falciforme (en forme de faucille), situé à côté du pouce.
Les pattes arrière sont également dotées de cinq solides griffes.

Taupe Europe. Talpa europaea

Talpa europaea © dinosoria.com

La queue courte (2 à 3,4 cm) est dotée de vibrisses sensorielles.

La taupe apprécie les sols meubles, fertiles et bien couverts de végétation. Elle évite les terrains marécageux et les sols des régions trop froides ou trop chaudes.
Elle évite également les terrains nouvellement cultivés, peu propices au terrassement.

Mode de vie

Très peu sociable, la taupe mène sous terre une vie affairée, mais solitaire. Elle dépense une énergie considérable à forer son terrier qui constitue sa seule protection contre les prédateurs.
Cette énergie est surtout consacrée à la constitution des monticules de terre rejetés, les taupinières.

Taupinière

Taupinières. By Sumit

Ces taupinières sont en général petites, mais les taupes d’Europe élèvent parfois des monticules, appelés forteresses qui peuvent atteindre 1,70 m de diamètre et 90 cm de hauteur. On trouve ces forteresses dans les régions très humides, sujettes aux inondations.
Ces dômes contiennent plusieurs cavités l’une par-dessus l’autre.
Si les eaux montent, la taupe trouve refuge dans les chambres situées au-dessus du niveau du sol.

Tel un foret, l’animal rentre la tête dans les épaules et creuse à l’aide de ses griffes tout en rejetant la terre sur les côtés ou en arrière.

Le territoire dépend de la richesse en proies et varie de 30 m à plusieurs centaines de mètres de long.
Le mâle augmente considérablement son domaine au moment de la reproduction pour trouver des partenaires.

Taupe

Taupe commune. © dinosoria.com

Fort intolérante, la taupe ne supporte pas d’intrus dans ses galeries. En cas de rencontre, morsures et griffures peuvent sérieusement blesser l’adversaire.
Afin d’éviter les congénères, les taupes signalent leur présence par des marques olfactives.

Au sein du labyrinthe de galeries, les taupes construisent une ou plusieurs chambres qu’elles garnissent de végétaux.
Ces chambres les protègent des variations de température. C’est dans ces chambres qu’elles dorment et que les petits sont élevés.

Alimentation

La taupe commune se nourrit principalement d’invertébrés et surtout de vers de terre. Pour chercher sa nourriture, elle parcourt ses galeries, environ toutes les 3 ou 4 heures.
Grâce à ses sens extrêmement développés, de l’ouïe et du toucher, elle peut capter la moindre secousse ou le moindre bruit, que ce soit à l’intérieur des galeries ou au-dessus.

Le ver de terre est saisi par la tête puis décapité. Ainsi, il ne peut plus s’enfuir en s’enfonçant dans le sol.
La taupe saisit ensuite le ver dans ses griffes pour en retirer la terre et extirpe tout le contenu des intestins. La proie est ensuite aspirée par la bouche et broyée par de puissantes mastications.

Taupe Europe

La taupe se nourrit principalement d’invertébrés. By Zenera

La taupe n’est pas un goinfre et ne consomme que 40 à 50 grammes de vers de terre par jour.

En automne, les taupes stockent la nourriture et constituent de véritables greniers alimentaires, situés dans les galeries.

Les régions chaudes ne conviennent pas à la taupe commune, car les vers de terre y sont rares. De plus, cet animal a besoin d’eau pour survivre.
Quand le climat devient trop sec, la taupe est alors obligée de sortir de son terrier à la recherche d’eau et de nourriture.
Elle est alors extrêmement vulnérable aux prédateurs.

Quand les vers de terre viennent à manquer, la taupe se nourrit d’insectes.

Reproduction

La reproduction de la taupe commune est bien connue, car elle a pu être filmée sous terre.

Les mâles et les femelles ne se rencontrent qu’une fois par an pour se reproduire au printemps.
Durant la période de reproduction, les mâles creusent de longues galeries en ligne droite pour atteindre le terrier d’une femelle en chaleur.
Le mâle ne s’embarrasse pas de préliminaires. Dès qu’il rencontre une femelle, il la pourchasse dans une galerie jusqu’à ce qu’elle consente à copuler. L’accouplement a lieu sous terre. Dès que l’accouplement est terminé, le mâle repart en quête d’une autre femelle.

Taupe

Taupe d'Europe. By Andi H

La gestation dure environ 33 jours. La portée peut compter entre deux et huit petits, avec une moyenne de trois jeunes par portée.
À la naissance, les bébés ne pèsent que 3.25 grammes en moyenne. Ils sont nus, aveugles et de couleur rose.

À 14 jours, les poils commencent à pousser. Ils ouvrent les yeux le 22e jour. Ils sont sevrés à un mois.

Ils quittent le nid à 35 jours et abandonnent le territoire de leur mère. Ils doivent circuler en surface pour trouver un domaine libre.
Ils sont alors très vulnérables et on estime que 7 jeunes sur 10 sont tués avant d’atteindre la maturité sexuelle.

Les principaux prédateurs sont les oiseaux, les canidés et les chats. Cependant, l’homme reste le principal ennemi.

À un an, ils peuvent se reproduire. Leur longévité maximale est de 5 ans avec une moyenne de 2,5 ans.

La taupe et l’homme

La taupe est très impopulaire auprès des agriculteurs, des jardiniers et bien sûr des golfeurs.

En fouissant, cet animal détruit fréquemment les parties souterraines des plantes et extermine les vers de terre, importants acteurs de la fertilisation du sol.
Pièges et poison sont utilisés pour les exterminer.
Les taupinières peuvent endommager les engins agricoles, car en rejetant la terre, la taupe rejette également de nombreuses pierres.

Pourtant, la taupe en se nourrissant d’animaux nuisibles aux cultures rend service à l’homme.

Malgré la persécution dont elle fait l’objet, la taupe d’Europe résiste bien et n’est pas en danger.

Classification : Animalia. Mammalia. Soricomorpha. Talpidae. Talpinae. Talpini. Talpa

V.Battaglia (31.03.2008)

Taupe (Espèces, anecdotes, symbolisme) . Taupe à nez étoilé

Références

Talpa europaea. ITIS
Talpa europaea. Bold Systems
Macdonald, D.W. (2001) The New Encyclopedia of Mammals. Oxford University Press, Oxford
La taupe, collection Marshall Cavendish 1994
Larousse des Animaux, les Insectivores p.84 à 89. Editions Larousse 2006

< Mammifères