Home

Préhistoire < Reptiles marins < Tanystropheus

Tanystropheus

Tanystropheus fait partie de l’ordre des Prolacertiformes. Apparus au permien moyen, ces reptiles devinrent abondants au trias moyen. Le groupe des Prolacertiformes était des reptiles carnivores quadrupèdes.
A l’origine, ils ressemblaient à de grands lézards affublés d’un long cou. Mais, certains ont développé cette caractéristique à l’extrême comme Tanystropheus.

C’est le cas de Tanystropheus posthumus. En effet, le cou de Tanystropheus est plus long que son corps et sa queue réunis.
Pourtant, ce cou n’est composé que de 10 vertèbres mais chaque os est allongé à l’extrême. Il ne semble pas être très flexible.
De longues côtes imbriquées les unes dans les autres et pointant vers l’arrière renforçaient le cou.

Des fossiles de Tanystropheus ont été trouvés en Europe et au Moyen-Orient. Le premier fossile de Tanystropheus a été découvert en 1855. Il vivait au trias moyen (235-210 millions d’années environ).
Sa taille est estimée à 6 mètres de long mais de plus petits spécimens, peut-être des juvéniles, ont également été trouvés qui ne dépassaient pas les 3 mètres de long.

Tanystropheus

Fossile de Tanystropheus. © dinosoria.com

La forme de Tanystropheus est si étrange que bien des paléontologues pensent qu’il n’aurait jamais pu supporter le poids de son cou sur la terre ferme.
La majorité d’entre eux pense que cet animal vivait dans l’eau.

Pourtant, ce qui est étrange c’est que Tanystropheus ne présente aucune adaptation spécifique à la vie marine.
Il possède de longues pattes postérieures peut-être palmées. Ses pattes antérieures sont plus courtes. Mais ses membres ne sont pas des palettes natatoires.
La morphologie de la queue n’est pas adaptée à la vie aquatique. Il ne pouvait s’en servir en la faisant onduler latéralement.

Tanystropheus

Nigel à la poursuite d'un Tanystropheus (BBC © Les monstres du fond des mers)

Dans la mesure où la plupart des squelettes ont été retrouvés fossilisés dans des roches marines, on en a déduit que Tanystropheus pêchait depuis le bord de l’eau. Il devait alors jaillir d’un coup et attraper ses proies grâce à son très long cou.
Mais, ce n’est qu’une hypothèse.

Une chose est sûre, ses dents pointues et coupantes étaient idéales pour attraper des poissons. Tanystropheus était donc peut-être un reptile semi-aquatique comme les tortues d’eau douce.

Sur les spécimens retrouvés, les vertèbres de la queue étaient souvent fracturées. Cela suggère que la queue de Tanystropheus pouvait se détacher pour servir d’appât aux prédateurs qui l’attaquaient.
On retrouve cette particularité notamment chez les salamandres actuelles.

Classification: Chordata . Reptilia. Squamata. Tanystropheidae

V.Battaglia (09.03.2006)

Video Tanystropheus (Reconstitution BBC)

< Reptiles marins