Home

Ötzi

En 2012, Ötzi le célèbre homme des glaces a fait l'objet d'analyses qui permettent d'en savoir plus sur son état de santé avant sa mort. Une reconstitution d'Ötzi a été réalisée grâce aux techniques de l'anthropologie médico-légale par deux experts néerlandais, Alfans et Adrie Kennis.

Ötzi : L’homme des glaces

En 1991, deux randonneurs partis pour l’ascension du glacier de Similaun, à 3 300 m d’altitude, découvrent dans la glace, un homme préhistorique gelé depuis plus de cinq millénaires. Baptisé Ötzi, cette momie gelée d'Homo sapiens a fait l'objet de nombreuses recherches et analyses depuis sa découverte.

Cet homme était peut-être originaire d'Europe centrale.

De sexe masculin, âgé de 45 ans environ, le corps est desséché comme une momie. L’homme a été extrait de la glace avec tous les objets qu’il possédait : hache, poignards, un fouet à lanières.
Il a les cheveux bruns qu’il porte relativement courts.
L’existence de tatouages n’avait jamais pu être prouvée. Grâce à cette découverte, l’incertitude est levée.
Les tatouages que porte cet homme ont été faits avec des pigments noirs à base de charbon de bois.
On peut voir notamment une croix au-dessus du genou gauche et des dessins sur la peau.

Tatouage de Otzi

Tatouage de Otzi. (Capture d'écran. Documentaire Ötzi, l'Homme des glaces. Arte 2004)

Autour de son cou est attaché un disque de pierre blanche percé. Cette parure s’apparente à une sorte de médaillon.

Les causes exactes de son décès sont restées pendant longtemps mystérieuses. Grâce aux dernières analyses, on a pu démontrer que de nombreuses blessures ont été faites par des armes. Il ne porte aucune trace de fractures ; les blessures crâniennes ont été faites après sa mort, sans doute par un charognard. Par contre, il a une profonde blessure à la main droite qui a été entaillée jusqu'au tendon. Il a également été touché par une flèche près de l'épaule gauche.
De plus, du sang a été retrouvé sur la cape et sur ses armes.

Otzi, L'homme des Glaces

Ötzi, lors de sa découverte. (Capture d'écran. Documentaire Ötzi, l'Homme des glaces. Arte 2004)

Les analyses de 2012 ont également révélé une blessure près de l'oeil droit ainsi qu'une fêlure crânienne. Impossible de savoir si cette fêlure crânienne est due à un coup ou à une chute.

Reconstitution et état de santé d'Ötzi

L'examen génétique a montré que cet homme avait une prédisposition aux maladies cardiovasculaires. Selon Albert Zink, anthropologue et responsable des études, même si Ötzi avait survécu à ses blessures, il serait mort d'une attaque vasculaire quelques années plus tard.

L'analyse ADN a révélé que cet homme était du groupe O, rhésus positif.

Otzi. Reconstitution

Reconstitution d'Ötzi. © Kennis & Kennis

Ötzi était intolérant au lactose.
Cet Homo sapiens présente une dentition très abîmée. Il a plusieurs caries et des gencives enflammées. D'après les chercheurs, ces deux pathologies résultent d'un changement d'alimentation dû à la sédentarisation.

La vésicule biliaire contient au moins trois calculs biliaires. Cela prouve que son régime alimentaire était riche en protéines animales.

D'après les restes retrouvés dans son estomac, le dernier repas a été constitué d'une grande quantité de chèvre sauvage. Au moment de son décès, la digestion n'était pas achevée.

Otzi. Reconstitution

Reconstitution d'Ötzi. © Kennis & Kennis

Les articulations des genoux sont déformées par l'usure et par des dépôts de calcium. Ötzi n'était donc pas un homme sédentaire, mais quelqu'un qui était habitué à parcourir de longues distances en montagne.

Enfin, les études génétiques ont également montré la présence de la bactérie Borrelia burgdorferi, responsable de la maladie de Lyme, transmise par les tiques.

Un équipement d’alpiniste

Que faisait cet homme, daté d'environ 5 300 ans, en haut de ce glacier ?

L’homme de Similaun avait bien préparé son expédition. Il était chaudement habillé, avait emporté des armes de chasse et le nécessaire pour allumer un feu.
Il portait une veste de fourrure ainsi qu’une cape coupe-vent imperméable faite de joncs tressés.

Armes de Otzi

Ses pieds étaient protégés du froid par des chaussures en cuir rembourrées de paille.

Grâce à lui, nous avons une idée précise sur la manière dont s’habillaient les hommes à la fin du néolithique.

Des armes de chasse ?

On savait que les populations du Néolithique se servaient de l’arc, mais sans en connaître les caractéristiques.
Celui d'Ötzi est un grand arc de 1 m 80 accompagné de 14 flèches dans un carquois.
Il portait également une gibecière pour transporter le gibier.

Armes du Neolithique

Par contre, ce qui semble étrange, c’est que l’homme avait emporté des vivres, dont de la viande. N’était-il pas certain d’en trouver à une telle altitude ?
D’ailleurs, il faut reconnaître que l’endroit n’est pas idéal pour chasser.
Alors, s’il n’était pas venu chasser, quel était l’objectif de cette expédition ?

Un prospecteur de métal ?

Il y avait à l’époque des filons de cuivre apparents dans cette région. Le fait que l’homme tenait encore à la main une hache incite à penser qu’il était peut-être en train de prospecter au moment de sa mort.

Sa hache est en cuivre et non en fer. Toutes les haches retrouvées de cette époque sont en pierre polie et très rarement en métal.
Cet alliage témoigne des premiers pas de l’homme en matière de métallurgie.

Hache du Neolithique

Par contre, à l’opposé, le poignard qu’il porte à la ceinture n’est pas poli et façonné d’une manière grossière.
Donc, d’un côté, il possédait un objet très précieux pour l’époque : une hache en cuivre ; de l’autre, il possédait un poignard de médiocre facture.

Un assassinat politique ?

Walter Leitner, un expert de l'Institut d'Histoire ancienne de l'Université d'Innsbruck a déclaré en 2005 :

« Ötzi était un chef, peut-être un sorcier. Il pourrait avoir été attaqué par de nombreux ennemis, ayant renoncé à transmettre son pouvoir bien qu'il était très vieux, une sorte de Mathusalem pour son temps. »

Leitner a présenté sa théorie devant ses confrères. Selon lui, le haut statut de cet homme serait attesté par les objets qu'il portait sur lui.

« Seul un chef aurait possédé une hache en cuivre. Le cuivre était très précieux ainsi qu'un symbole de pouvoir à cette époque. »

Pour Leitner, les assaillants lui ont envoyé une flèche dans le dos puis un autre s'est approché et a frappé la main droite avec un couteau. Les assaillants l'auraient laissé là où on l'a trouvé.

Otzi

Ötzi, lors de sa découverte. (Capture d'écran. Documentaire Ötzi, l'Homme des glaces. Arte 2004)

Cette nouvelle théorie vient à l'encontre de celle d'Édouard Egarter Vigl, conservateur de la momie.
Pour lui, Ötzi a réussi à fuir en haut de la montagne jusqu'à ce qu'il se soit effondré et ait été recouvert de glace.
Il se base sur les analyses histologiques et biochimiques effectuées sur la blessure à la main. L'homme aurait au moins passé trois jours à souffrir avant de mourir.

Mais, Leitner, rétorque que l'homme aurait essayé de fuir vers la plaine plutôt que vers le sommet où il ne pouvait trouver qu'une mort certaine.

Un mystère total, mais une découverte exceptionnelle

Nous ne saurons jamais qui était l’homme de Similaun ni ce qu’il faisait à 3 300 m d’altitude,
Par contre, l’excellente conservation du corps ainsi que tous les objets retrouvés nous ont permis de collecter des informations inespérées.
Grâce à lui, nous en savons un peu plus sur la vie quotidienne des hommes du néolithique.

Ötzi reconstitué sur France 2

France 2 a diffusé le lundi 22 août 2005 à 22 h 35 un documentaire « Le mystère Otzi ». Des scènes de la vie d'Otzi y sont reconstituées. L'homme des glaces est interprété par Mark Noble.

Reconstitution de Otzi

Ce docu-fiction est une étude des moeurs du néolithique, mais est également mené comme une véritable enquête policière.

V.Battaglia (02.2004) M.à.J 06. 2012

Homme de Tollund

Liens

Albert Zink. Ötzi’s secrets about to be revealed. EURAC
Kennis & Kennis reconstructions

< Homme moderne