Home

Animaux < Reptiles < Serpents < Serpent à sonnette

Serpent à sonnette

Certains serpents portent à l’extrémité de la queue un organe particulier, la sonnette ou grelot, qui, agité produit un son strident.
Sous l’appellation de « serpent à sonnette », on trouve deux genres, essentiellement nord-américains, Crotalus et Sistrurus.
Le serpent à sonnette le plus connu est sans conteste le crotale. Mais, tous les Crotalinés ne portent pas de sonnette.

Les espèces de serpents à sonnette

Seuls deux genres de serpents terrestres sont des serpents à sonnette.

Sistrurus ne comprend que de petites espèces considérées comme inoffensives :

  • Les crotales pygmées qui se nourrissent de grenouilles et de lézards

Crotalus inclut de petites espèces inoffensives et de grandes espèces qui peuvent être dangereuses pour l’homme dont notamment :

  • Les crotales diamantins, Crotalus atrox et Crotalus adamanteus, qui dépassent 2 m
  • La cascavelle, Crotalus durissus, qui est un serpent redouté et le seul serpent à sonnette présent en Amérique du Sud

Les serpents à sonnette font partie de la famille des Vipéridés et de la sous-famille des Crotalinés.

Zoom sur quelques espèces de serpents à sonnette

Le Crotale des bois (Crotalus horridus) : C’est le seul serpent à sonnette présent au nord-est des Etats-Unis. Il est assez répandu dans les zones montagneuses mais a été décimé sur le reste de son territoire.
C’est un crotale de 90 cm à 1,90 m de long. Venimeux, il chasse à l’affût les petits mammifères, les souris et les oiseaux.

Crotalus atrox

Crotalus atrox. © dinosoria.com

La femelle met bas tous les deux ans une portée de 5 à 17 petits. Ce crotale est dangereux pour l’homme.

Le crotale des prairies (Crotalus viridis) : C’est l’un des plus agressifs parmi les serpents à sonnette. Sa morsure, même traitée, peut être mortelle.
Long de 40 cm à 1,60 m, ce crotale vit dans une grande partie de l’ouest des Etats-Unis, jusqu’au nord du Mexique et dans quelques zones du Canada.

Venimeux, il se nourrit essentiellement de rongeurs. Ovovivipare, la femelle met bas de 4 à 21 jeunes.

Le crotale à queue noire (Crotalus molossus) : c’est le serpent à sonnette le moins enclin à vibrer de la queue quand il est dérangé. Malgré son nom commun, tous les individus ne présentent pas une queue foncée.
Long de 70 cm à 1,25 m, il fréquente les falaises et les affleurements rocheux depuis l’Arizona jusqu’au centre du Texas et jusqu’au nord du Mexique.

Crotale à queue noire

Crotalus molossus . By Paul J. Morris

Il se nourrit de divers petits rongeurs. Venimeux, il est dangereux pour l’homme. La femelle, ovovivipare, a des portées de 3 à 6 petits.

Massassauga (Sistrurus catenatus) : Ce serpent à sonnette diffère des autres par les 9 plaques frontales de sa tête. Il préfère les régions humides et fréquente l’Ontario, au Canada, ainsi que l’Arizona et le Mexique.

Sistrurus catenatus

Sistrurus catenatus tergeminus . By L.A Dawson. Licence

Venimeux, il est dangereux pour l’homme. Il se nourrit de lézards, de serpents, de petits mammifères et de grenouilles.
Ovovivipare, la femelle a des portées de 2 à 19 petits.

Avertissements sonores

La plupart des serpents, lorsqu’ils se mettent en position de défense, soufflent ou sifflent plus ou moins violemment.
Le son est produit au cours de l’inspiration et de l’expiration de l’air. Ce sifflement est d’autant plus fort que le serpent est grand et excité.

La vibration de la queue intervient chez de nombreux serpents comme le serpent taureau (Pituophis melanoleucus) et le maître de la brousse (Lachesis muta).
Mais, les vrais serpents à sonnettes se trouvent parmi le genre Crotalus et Sistrurus.

Crotalus adamantus

Crotalus adamantus en position d'attaque . By snakecollector

Les serpents à sonnette portent à l’extrémité de la queue un organe bruiteur constitué de segments kératinisés emboîtés les uns dans les autres.

Vidéo d'un Crotale diamantin

Lorsque la queue est agitée, ils produisent en s’entrechoquant un son sec caractéristique, qui signale la présence du serpent.

Son du bruiteur d'un crotale

La distance à laquelle le son est perçu dépend de la direction du vent et surtout de la taille du serpent.
Un bruiteur s’entend à plusieurs dizaines de mètres et est plus efficace qu’un sifflement. De plus, les serpents à sonnette avertissent plus fréquemment que les autres Vipéridés et à partir d’une distance d’approche plus grande.
Le son est immédiatement perçu par un mammifère.

Parade d'intimidation entre deux mâles . By Dawn Endico

La mue et la formation de la sonnette

Un nouveau segment se forme à chaque mue du serpent. Leur nombre ne dépasse qu’exceptionnellement 8 dans la nature, mais il dépasse 15 en captivité.

Après la première mue, qui suit de peu la naissance, le bruiteur est constitué d’un simple bouton.

Sonnette d'un crotale

Bruiteur bien formé d'un crotale © dinosoria.com

Au cours de la croissance du serpent, un anneau supplémentaire s’ajoute au bruiteur à chaque mue, soit entre une et trois ou quatre fois par an.

Le bruiteur ne peut, bien sûr, s’allonger indéfiniment. Il devient d’ailleurs de moins en moins efficace au-delà de 6 à 8 anneaux.

Il perd plus ou moins tôt sa partie terminale avec le « bouton » initial.

Des serpents à sonnette sans sonnette

On a émis l’hypothèse que le bruiteur des crotales avait pu évoluer en même temps que les grands troupeaux d’ongulés des plaines d’Amérique du Nord.
En effet, ainsi averti, un bison évitait de piétiner par inadvertance un serpent.

Crotalus atrox

Crotalus atrox . Une femelle et ses petits. © dinosoria.com

On raconte que les crotales auraient perdu leur sonnette dans les îles où il n’y a pas d’ongulés, en s’appuyant sur le cas de Crotalus catalinensis, le crotale de l’île Santa Catalina, dans le golfe de Basse-Californie, que l’évolution a privé de sa sonnette.

Cette espèce est cependant la seule parmi les 9 fréquentant les îles de cette région, à avoir totalement perdu son bruiteur.

Le crotale diamantin rouge (Crotalus ruber) qui s’est trouvé isolé géographiquement, a subi plusieurs modifications, morphologiques et écologiques.
Au cours de cette évolution, il est devenu plus petit et a adopté des mœurs semi-arboricoles.

Crotalus ruber

Crotalus ruber. By danorth1 . Licence

Mais, sur l’île de San Lorenzo-del-Sur, la sous-espèce de crotale diamantin rouge (Crotalus ruber lorenzoensis) comprend des populations avec et sans sonnette.
De plus, il existe sur d’autres îles d’autres sous-espèces de crotales diamantins rouges qui n’ont pas perdu leur bruiteur.

Crotale diamantin de l'Ouest

Crotale diamantin de l'ouest . © dinosoria.com

L’absence de troupeaux d’ongulés ne semble donc pas constituer une explication convaincante à l’apparition et la disparition de ce bruiteur.

V.Battaglia (29.02.2006) M.à.J 08.2009

Crotale: Prédateur mais aussi proie . Crotale diamantin de l'Ouest . Crotale cornu

Bibliographie principale

Grand guide encyclopédique des serpents, Editions Artemis. Mini Encyclopédie des Serpents, Editions Solar .

< Serpents