Home

Animaux < Fonds marins < Céphalopodes < Seiche

Seiche

Comme la pieuvre ou le calmar, la seiche est un mollusque de la classe des céphalopodes. Cet animal étrange fait preuve d’une grande curiosité et l’on peut facilement l’apprivoiser. Si on compare le cerveau d’une seiche à celui de la plupart des vertébrés, on se rend compte qu’il est très développé.
La seiche, comme la pieuvre, fait montre d’une grande intelligence. Nous connaissons bien la seiche commune (Sepia officinalis) qui vit près de nos côtes.

Portrait de la seiche

La seiche est un décapode c’est-à-dire qu’elle a dix bras dont deux spécialisés dans la prédation et qui sont plus longs. Les seiches se déplacent souvent en bancs, comme les calmars, et cela sur d’énormes distances.
Il existe 116 espèces de seiches qui vivent dans les eaux côtières, riches en nourriture.

Seiche

La seiche est un décapode. © dinosoria.com

C’est en 1982 que la première seiche baptisée Sepia latimanus a été vue par des plongeurs. Ce spécimen était une femelle qui s’apprêtait à pondre ses œufs.
Les oeufs furent récupérés et étudiés en laboratoire.
A leur naissance, on a habitué les petites seiches à entretenir des relations avec les hommes. Très rapidement, on a pu leur donner à manger à la main.

Os de seiche

Os de seiche. By Paul J. Morris

La seiche possède une coquille interne, l’os. C’est en fait sa coquille bien qu’elle soit interne. Cette coquille « l’os de seiche » est remplie d’air et permet à ce céphalopode de flotter sans effort à n’importe quelle profondeur, sans être obligé de nager en permanence.

Seiche

L'os de seiche est la coquille interne. © dinosoria.com

La coquille contribuant à la flottabilité, les Coléoïdés (pieuvres, seiches, calmars) ont développé un moyen de locomotion unique dans le règne animal : la propulsion à réaction.
En effet, ces céphalopodes nagent en expulsant par un étroit tuyau, appelé l’entonnoir, l’eau qu’ils aspirent dans une cavité de leur manteau pour alimenter les branchies en oxygène.

Seiche

Seiche photographiée en Australie. By The Lightworks

La seiche comme tous les céphalopodes ne distingue pas les couleurs. Cependant, ses deux grands yeux très perfectionnés sont similaires à ceux des vertébrés. Elle possède une excellente vue, y compris dans l’obscurité.

Seiche

La seiche possède une excellente vue. By Jenny Huang

La seiche porte sur ses tentacules des ventouses renforcées par un anneau rigide, en corne. Cette caractéristique lui permet de maintenir fermement ses proies.
La seiche se nourrit de crustacés et de poissons osseux ainsi que d’autres mollusques. Elle est surtout active à la tombée de la nuit.

Elle repère ses proies à vue, s’approche de la victime puis déploie brusquement ses tentacules. Son bec corné lui permet de déchiqueter la proie et de l’avaler par petits morceaux.

Seiche

La seiche possède un bec corné très puissant. © dinosoria.com

La taille des seiches varie selon les espèces et peut atteindre plus d'un mètre de long (tentacules compris) pour la seiche géante d'Australie, la plus imposante espèce au monde. La seiche commune n'excède pas 45 cm de long pour les plus grands spécimens.

La seiche : un véritable caméléon

Il ne lui faut que quelques secondes pour changer de couleur ou d’apparence. Les chromatophores sont des milliers de cellules cutanées pigmentées qui peuvent se contracter ou se dilater par action musculaire.
Elles recouvrent des éléments réflecteurs, les leucophores, qu’elles cachent ou découvrent, permettant des changements de couleur.

Seiche qui change de couleur

La seiche change de couleur selon ses humeurs. © dinosoria.com

La seiche peut également tordre ses bras dans tous les sens. Sa peau se hérisse alors en lui donnant une apparence terrifiante pour ses proies ou ses prédateurs.

Seiche hérissée

Seiche hérissée pour paraître plus impressionnante. By Jenny Huang

Parfois, un caléidoscope de couleur brillante semble irradier de son corps. Les scientifiques pensent que ces signaux forment la base du langage visuel des seiches que nous commençons à peine à interpréter.

Le jet d’encre

Pour se défendre contre ses prédateurs, la seiche n’a qu’une seule issue : la fuite. Mais, elle dispose d’un organe spécial, la poche du noir, qui est constitué d’une glande sécrétant de la mélanine et d’un réservoir.
La mélanine, mélangée au mucus, forme de l’encre. En s’enfuyant, la seiche envoie dans la figure de son adversaire ce nuage d’encre ce qui la dissimule le temps de se cacher.
Cette encre contient de plus des enzymes qui inhibent l’olfaction de l’agresseur.

Seiche géante d'Australie

Seiche géante d'Australie. © dinosoria.com

Les céphalopodes ont longtemps été recherchés pour leur poche du noir. Le pigment que la seiche sécrète sert de base à la fabrication de la sépia (encre de Chine), utilisée dans le dessin au lavis.
De couleur rouge sombre, la sépia doit son nom à la seiche, Sepia officinalis.

La sépia naturelle de seiche était déjà commercialisée dans l’Antiquité et l’a été jusqu’au milieu du 19e siècle.

Lorsque Cuvier publie, en 1817, ses études sur l’anatomie des mollusques, ses illustrations sont réalisées avec l’encre des céphalopodes qu’il a disséqués.

Reproduction et Migration

Ovipare, la seiche pond entre 200 et 300 œufs qu’elle dépose près des côtes. A leur naissance, les petits (seichons ou sépions) mesurent environ 12 mm. Ils disposent d’une réserve alimentaire sous forme d’un sac vitellin interne.

Accouplement de seiches

Accouplement de la seiche commune. (Sepia officinalis). By rakfb

Il leur faut quelques mois pour passer au stade adulte.

Généralement, le mâle meurt peu de temps après l'accouplement et la femelle peu après la ponte. La longévité d'une seiche varie d'un à deux ans maximum.

Mythes sur la seiche

Comme le calmar ou la pieuvre, la seiche a fait l'objet de nombreux mythes et superstitions. Autrefois, au Japon, les pêcheurs pensaient qu'il existait des sèches géantes, assimilées à des monstres marins.
Une légende est née lors de la guerre de l'Indépendance américaine. La destruction du navire Ville-de-Paris, pris par les Anglais, était due, selon les marins, à un groupe de seiches géantes.

Classification: Animalia. Mollusca. Cephalopoda. Coleoidea. Decabrachia. Sepiida

V.Battaglia (06.2004) M.à.J 03.2008

Seiche géante d'Australie . Pieuvre . Calmar géant

Vidéos : Prédation Seiche . Ruses et camouflage des seiches . Femelle Seiche et les petits

Références

Larousse des Animaux. Editions Larousse 2006
Mostri Marini. Pietro & Alberto Angela, Luca Recchi. Arnoldo Mondadori 2001
Norman, M.D. 2000. Cephalopods: A World Guide. ConchBooks

< Invertébrés marins