Home

Calendrier Lunaire et Santé

Doit-on prendre à la lettre les conseils qui sont donnés dans les différents ouvrages ? Il y a-t-il une réelle relation entre notre santé et la Lune ?
La position de la Terre et de la Lune par rapport aux constellations peut-elle avoir une influence sur la perte de poids ?

Autant de questions que l’on peut se poser dans une société où les plus gros bénéfices sont réalisés dans les secteurs de la beauté et des pilules miracles pour maigrir.

Se soigner grâce au calendrier lunaire

Très franchement, quand je lis certains conseils qui sont donnés, je me dis que c’est le bon sens qui parle et que la Lune n’a pas grand-chose à faire dans tout ça.

Je cite : « les cellules de la peau ont un capital de protection solaire qui ne se régénère pas ». On sait parfaitement que l’exposition au soleil entraîne des cancers de la peau et son vieillissement prématuré.
Et que l’on soit en jours « fruit », « feuille » ou « racine », cela ne change rien à cette réalité.

De même, je ne peux m’empêcher de sourire quand je lis qu’il vaut mieux se faire couper les cheveux les nuits de Pleine Lune.
Les coiffeurs devraient sans doute en tenir compte dans leurs heures d’ouverture.

Par contre, plus sérieusement, les démarrages de cures dépuratives sont à programmer selon les saisons.
Une cure efficace ne doit pas dépasser 20 jours. Il peut être dangereux de prendre un même produit sur une période trop longue.
J’ai constaté moi-même qu’une bonne cure se démarre avant les changements de saisons. Par exemple, en automne, une cure de gelée royale permet de lutter contre la fatigue.

Tout médecin sérieux vous dira qu’il est fortement déconseillé de prendre des vitamines tout au long de l’année. Non seulement c’est totalement inefficace, mais en plus, cela peut devenir dangereux en cas de surdosage.

Dans le domaine de l'esthétisme, suivre les conseils donnés dans les ouvrages peut être l'occasion d'expériences amusantes.
Par exemple, il est conseillé de s’épiler les jours de Pleine Lune ou juste après, et si possible en jours « Racines ».

Autre exemple, l’acné se soigne bien en Lune croissante, et si possible descendante. Jamais en jours « Fruits » et à la pleine lune.

Maigrir avec la Lune

Tout d’abord, il faut faire la différence entre « mincir » et « maigrir ». D’ailleurs, j’ai remarqué que le terme « mincir » était employé dans les livres traitant du calendrier lunaire.
Vouloir démarrer un petit régime minceur pour des raisons d’esthétisme ou pour rentrer dans son maillot de bain n’a rien à voir avec le problème d’obésité.
L’obésité est une maladie et on ne le redira jamais assez.

Je vais être franche, je ne crois absolument pas que l’on grossisse plus les jours de Lune croissante ou que l’on grignote plus les jours « fruits ».

L’hygiène alimentaire s’apprend très tôt et il est évident qu’un enfant à qui on inculte de bonnes habitudes alimentaires aura moins de risque de connaître des problèmes de poids à l'âge adulte.

De même, il faut se rendre à l’évidence : notre alimentation est bien trop riche par rapport à notre activité physique.

Cependant, sachez que le sport n'a jamais fait maigrir personne. Inutile de connaître l'enfer en courant sous un soleil de plomb. Vous perdrez de l'eau que vous reprendrez au premier rafraîchissement. Par contre, c'est excellent pour le moral. Évitez les sports trop violents et favorisez ceux qui améliorent le rythme cardiaque ou la circulation du sang : marche à pieds, natation par exemple.

Je m’élève également contre les régimes miracles ou le régime idéal. Un bon régime est un régime adapté à notre personnalité et à nos habitudes alimentaires.
Il est inutile de dire à quelqu’un de supprimer le fromage si cet aliment est indispensable à son bien-être.
Il ne se passe pas une année sans qu’on nous sorte une nouvelle pilule miracle ou un nouveau régime miracle. Habitude très prisée aux États-Unis.
Il n’existe AUCUN médicament miracle et ceux qui ont été mis en vente, y compris en France, se sont révélés dangereux pour la santé, et pour la plupart interdits après quelques années de commercialisation.

Vouloir perdre du poids rapidement est tout à fait normal surtout quand on en a beaucoup à perdre. Malheureusement, c’est néfaste pour la santé et totalement inefficace. La reprise de poids s’effectuera encore plus vite.

Il faut comprendre qu’une perte de poids durable signifie faire attention toute sa vie et non quelques mois.
Si le sport ne fait pas maigrir, il entretient la forme et donne une motivation supplémentaire. Mais, il est absurde de s’inscrire dans un club de sport en espérant maigrir tout en continuant à manger n’importe quoi.

Et la Lune dans tout ça ?

Et bien, de mon point de vue, elle n’a rien à voir dans l’histoire. Consacrer des dizaines de pages au chapitre « mincir avec la lune » fait sûrement vendre les livres, mais ne résoudra certainement pas votre problème de poids.

Si le calendrier lunaire s’est montré efficace pour les cultures, à ma connaissance, aucune expérience réelle n’a été menée quant à son efficacité pour la perte de poids.

Cependant si vous avez expérimenté certains conseils avec succès, je serai ravie de les inclure dans cette rubrique.

Le fondement de cette théorie « vivre avec la nature et les saisons » peut être mis en pratique dans notre vie quotidienne.
Il s’agit plus dans ce cas-là d’une philosophie personnelle, mais qui vaut certainement celle qui consiste à se bourrer de pilules chimiques pour le plus grand bonheur des laboratoires pharmaceutiques.

V. Battaglia (03.2005)