Home

Religion. Mythologie < Romulus et Rémus

Fondation de Rome

Entre Mythologie et Réalité

La légende de Romulus et de Rémus, puis celle des sept rois qui gouvernèrent Rome, la Ville éternelle, ont des fondements historiques bien réels.
Si la mythologie est étroitement liée à la fondation de Rome, l’archéologie a corroboré un grand nombre de faits.

Le mythe de Romulus et Rémus

Le poète Virgile a raconté cet épisode dans son ouvrage l’Enéide :

 Enée est arrivé après la chute de Troie, soit 1 184 avant notre ère, selon les savants d’Alexandrie. Il aurait d’abord fondé la ville de Lavinium, que son fils Ascagne délaissa trente ans plus tard pour fonder Albe la Longue.
C’est dans cette ville qu’auraient régné 13 rois, ancêtres de Numitor.

Le frère de celui-ci, Amulius, le chassa du trône et obligea la fille de Numitor à se faire vestale, donc à rester vierge.
Mais, elle conçut, dit la légende, deux jumeaux du dieu Mars.

Les deux enfants, Romulus et Rémus, sont abandonnés aux eaux du Tibre en pleine inondation.
Ils sont alors recueillis par une louve qui les abrite dans une grotte au pied du Palatin, le Lupercal. Puis, ils sont recueillis par un berger.

La louve du Capitole. Romulus et Remus

La louve du Capitole. Les jumeaux ajoutés au bronze étrusque datent du XVIe siècle (Ve siècle avant notre ère. Musée du Capitole, Rome). © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

Devenus adultes, les deux jumeaux, retournent à Albe, chassent du trône l’usurpateur et rétablissent leur grand-père.

Leur tour est alors venu de fonder une cité, en 753 selon la tradition, sur le site où ils ont été miraculeusement recueillis.

Mais, la haine fratricide renaît à ce moment fatidique. Comme ils se disputent l’honneur de cette fondation, les deux jumeaux confient aux dieux le soin de les départager.

Chacun monte sur une colline : Romulus sur le Palatin et Rémus sur l’Aventin. Ils y prennent les auspices.

Romulus et Remus

Le berger Faustulus ramène à sa femme les deux jumeaux (esquisse peinte d'Auguste Lenoir, XIXe siècle)

Rémus, le premier a vu 6 vautours, oiseaux de Jupiter ; Romulus, aussitôt après, en voit 12. Quel est le bon critère ? L’antériorité ou le nombre ?
Après une âpre discussion, Romulus tue Remus, qui l’avait nargué en franchissant le pomerium, enceinte sacrée qu’il venait de tracer : »ainsi périsse à l’avenir quiconque franchira mes murailles. »

L’histoire et la légende

La légende relie donc l’installation sur les sept collines à une suite d’évènements surnaturels et la création de la ville a un choix divin.

Pendant longtemps, historiens et archéologues ont cru que les légendes n’étaient que de belles histoires et que l’histoire de Rome ne commençait réellement qu’au IVe siècle.
Il est certain que le nom de Rome ne vient pas de Romulus, mais que le nom de ce héros fondateur a été « fabriqué » a posteriori, à partir du nom même de la ville.

L’influence étrusque est évidente dans la fondation de l’Urbs, la Ville. Les jumeaux consultent les augures à la manière étrusque.
Romulus trace selon le rite étrusque le sillon qui représente les murailles, en soulevant la charrue à l’emplacement des quatre portes de la cité.

Minerve

Minerve. Statue votive guerrière. Le casque témoigne des influences grecques. La silhouette étirée et stylisée est étrusque (Ve siècle avant notre ère. Musée de la Villa Giulia, Rome). © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

Il est certain que des Mycéniens sont venus en Italie ; des céramiques y ont été retrouvées, qui datent de 770-760 avant notre ère.

Le voyage d’Enée, héros Troyen, est peut-être la face légendaire de cette réalité commerciale, de même que la présence mythique d’Hercule.

Le choix de la fondation de Rome n’est sûrement pas divin, mais correspond à une analyse humaine judicieuse.
Le Latium est une petite plaine volcanique alors marécageuse, et infestée par le paludisme.
Mais c’est aussi un carrefour naturel au centre de la Péninsule.
Le Tibre a été utilisé de bonne heure pour les échanges commerciaux.

Stèle dédiée à Romulus

Stèle dédiée à Romulus qui célèbre son épopée (Musée de la civilisation romaine, Rome). © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

La tradition conservée par les Annales romaines veut que sept rois seulement aient régné sur l’Urbs. De 753 à 509 avant notre ère, date de la fondation de la République, cela fait une moyenne de règne très élevée, surtout pour l’époque.
Cette liste est évidemment incomplète. L’empereur Claude, historien à ses heures, en avait relevé les incohérences.
Une chose est certaine, ce sont les Étrusques qui ont transformé la série de villages en ville. Ils en ont fait une des plus grandes cités étrusques de l’époque, avec son Forum, son centre politique, religieux et commercial.

Surgie du néant en à peine quelques décennies, la brillante culture étrusque intrigue toujours les chercheurs. L’origine de ce peuple est indéfinissable.
Sa langue, encore incomprise, ne s’apparente à aucun dialecte connu, antique ou actuel.
Les Étrusques restent pour nous ce peuple mystérieux auquel les Romains prêtaient des pouvoirs magiques et divinatoires.

Les découvertes archéologiques

La date de la fondation de la ville est probablement exacte : des fonds de cabanes trouvés sur une des croupes du Palatin, le Germal, ont été datés, d’après les céramiques, du VIIIe siècle avant notre ère.
Ces cabanes sont le signe d’un premier établissement humain même si Rome n’était à cette époque qu’un village.

Urne funéraire

Urne funéraire en forme de cabane. © dinosoria.com

Au début du XXe siècle, les fouilles archéologiques ont commencé à mettre au jour les plus anciens vestiges. Sous le Forum, une nécropole exista d’abord.
Au VIIIe siècle, on y plaçait les cendres des morts dans des urnes en forme de cabane.
Longtemps ainsi, la population a dû habiter les hauteurs.

La légende et les données archéologiques s’accordent donc pour situer dans les années 750 les premiers établissements romains.
Jusqu’au VIe siècle, « Rome » n’est probablement rien d’autre qu’un ensemble de villages de pasteurs répartis sur les collines.

Urne funéraire

Urne funéraire retrouvée sur le Capitole (VIIIe siècle avant notre ère. Musée du Forum, Rome). © dinosoria.com

En 1988, les traces d’une enceinte primitive, datée du milieu du VIIIe siècle, ont été retrouvées. Certains aujourd’hui n’excluent pas la possibilité de prouver l’historicité de Romulus.

V.Battaglia (12.10.2005)

À lire

Quelques ouvrages de référence sur la mythologie romaine

P. grimal. Dictionnaire de la mythologie grecque et romaine. Presses Universitaires de France - PUF. 1999
Florence Noiville. La Mythologie romaine. Actes Sud 2003
Commelin. Mythologie grecque et romaine. Pocket. 2002

< Religion