Home

Préhistoire < Reptiles volants < Rhamphorhynchus

Rhamphorhynchus

Signifiant bec-mâchoire, Rhamphorhynchus était un ptérosaure du Jurassique supérieur.
Rhamphorhynchus appartient au sous-ordre des Rhamphorhhynchoidea, des ptérosaures primitifs qui sont apparus au Trias supérieur.

Anatomie de Rhamphorhynchus

On connaît particulièrement bien Rhamphorhynchus car son squelette a été très bien conservé dans les couches de calcaire de Solnhofen, dans le sud de l’Allemagne.

La fine structure des ailes, composées de membranes cutanées, a été, elle aussi, conservée dans le calcaire.
Des études au microscope révèlent que de fines fibres renforçaient les ailes, de l’avant vers l’arrière.
Cette structure est comparable à celle des doigts en éventail des chauves-souris modernes.

La membrane alaire était tendue de chaque côté par le cinquième orteil. Elle était parcourue par un dense réseau fibreux. Outre les fibres musculaires, cette membrane comprenait de petits vaisseaux sanguins ce qui permettait au ptérosaure de réguler sa température corporelle sous l'effet de la chaleur du soleil.

Rhamphorhynchus

R. muensteri (R. longimannus) incomplet. Bayerisches National museum, Munich. © dinosoria.com

Rhamphorhynchus a une envergure estimée, selon les spécimens, entre 0,5 et 2 m.

Le crâne de Rhamphorhynchus ressemble à celui d’Eudimorphodon. La principale différence réside dans la disposition des dents.

Rhamphorhynchus

Moulage de Rhamphorhynchus du British Museum. © dinosoria.com

Il possédait de longues mâchoires étroites pourvues de dents acérées pointant vers l’extérieur, un peu comme les barbes d’un harpon.
On a d’ailleurs retrouvé des restes de poisson dans le jabot et l’estomac de certains spécimens.
L’extrémité des mâchoires est fine, allongée et édentée. Il est probable qu’elle était recouverte d’un étui corné.

La mâchoire supérieure comptait 20 dents et la mâchoire inférieure 14.

Les grands yeux étaient protégés par un anneau osseux.

Hypothèses sur le mode de vie

Il est possible que Rhamphorhynchus volât au ras de l’eau, sa longue queue étendue pour se stabiliser, attrapant les poissons dans ses mâchoires et les déposant dans son jabot.

Rhamphorhynchus

Rhamphorhynchus vu par la BBC

Les empreintes dans le calcaire montrent clairement la trace d’une petite membrane rhomboïdale à l’extrémité de la queue, qui prend ainsi l’aspect d’un gouvernail.

Avec son faible poids, estimé à environ 2 kg, et ses grandes ailes, Rhamphorhynchus maîtrisait parfaitement le vol plané.

Les fossiles ont été découverts en Europe et en Afrique : Angleterre, Allemagne et Tanzanie.

V.Battaglia (10.2003). M.à.J 07.2007

Les Rhamphorhynchoïdes . Une scène de prédation fossilisée depuis le jurassique

Classification : Archosauria. Pterosauria. Rhamphorhynchoidea. Rhamphorhynchidae. Rhamphorhynchinae
Genre : Rhamphorhynchus, von Meyer 1847
Espèces décrites:

R. longicaudus, von Meyer 1846
R. intermedius, Koh 1937
R. muensteri, Goldfuss 1831 (équivalent à R. longimannus Wagener 1858)
R. gemmingi, von Meyer 1846
R. longiceps, Smith-Woodward 1902
R. jessoni, Lydekker 1890
R. tendagurensis, Reck 1931

Références

Atlas de la préhistoire, Ed.Nathan. The Book of life, Stephen Jay Gould, 1993 . Les Fossiles, Ed Atlas, 1999. La grande encyclopédie des dinosaures, Ed.Gallimard, 1985. Dinosaures et autres animaux de la préhistoire, Ed.Könemann, 1999

< Reptiles Volants