Home

Requin Pèlerin

Le requin pèlerin (Cetorhinus maximus) est le plus gros poisson après le requin baleine.
Mais rassurez-vous, ce mastodonte se contente de nager lentement, la bouche grande ouverte, pour engouffrer un maximum de nourriture planctonique. Malgré sa taille impressionnante, le requin pèlerin est totalement inoffensif pour l'homme.

Caractéristiques du Requin Pèlerin

Le requin pèlerin a un corps fusiforme de couleur gris bleuté ou bronze. Les yeux sont particulièrement petits par rapport à sa gigantesque tête.
Quand ce requin ouvre grand la bouche, on peut apercevoir une multitude de dents minuscules en forme de crochets. Ces denticules cutanés sont orientés dans toutes les directions.

Le record de taille est détenu par un spécimen pêché au Canada en 1851. Il mesurait 12,27 m pour un poids estimé à 19 tonnes. Cependant, aujourd'hui, la taille moyenne a diminué et se situe entre 6 et 8 mètres. Quelques rares individus mesurent entre 9 et 10 m de long.

Requin pèlerin

Requin pèlerin. © dinosoria.com

Les fentes branchiales font quasiment le tour du corps. En été, quand notre géant part en quête de nourriture, elles se garnissent de peignes filtrants (branchiospines) qui servent à retenir le plancton.
Ces peignes disparaissent à l’automne.

Fentes branchiales d'un requin pèlerin.

Fentes branchiales d'un requin pèlerin. © dinosoria.com

Son foie volumineux est extrêmement riche en huile. Malheureusement pour lui, d’ailleurs, car c’est cette caractéristique qui lui a valu d’être chassé.

Taille: 3 à 10 m en moyenne
Habitat: Mers subpolaires et tempérées
Agressivité: aucune
Découvert en 1765

Migration . Reproduction du requin pèlerin

Les requins pèlerins se nourrissent souvent en groupe. On peut les observer surtout pendant le printemps et l’été.
En hiver, il disparaît dans les profondeurs où il n’a jamais pu être filmé. Ces migrations hivernales commencent à être mieux connues grâce à la géolocalisation par satellite.

Requin pèlerin

Le requin pèlerin se nourrit de plancton.© dinosoria.com

Gregory Skomal (Massachusetts Marine Fisheries, USA) et ses collègues ont publié une nouvelle étude sur la migration des requins pèlerins dans la revue Current Biology.
Certaines populations de requins pèlerins migrent dans les Caraïbes.
Ces requins évoluent au-dessous de 200 m de profondeur.

D’autres signaux ont permis de déterminer que des individus migrent en hiver dans les eaux tropicales de l’océan Atlantique et peuvent descendre jusqu’à 1000 m de profondeur.

On suppose que la femelle est ovovivipare. Le temps de gestation serait supérieur à deux ans. A la naissance, le petit mesure quand même 1,50 m. La période de reproduction se situe certainement pendant le printemps et l’été.
Il nous reste encore beaucoup à apprendre sur ce requin.

Habitat. Menace pour l'espèce

On rencontre le requin pèlerin dans toutes les mers tempérées du globe y compris en Méditerranée ainsi que dans les mers subpolaires.

Les populations des requins pèlerins sont en net déclin. Chassé jusqu’au début du 20ème siècle pour la fabrication d’huile d’éclairage, puis chassé pour sa chair ou ses ailerons, ce requin est menacé.
Son faible taux de reproduction met en péril l’espèce.

Classification: Animalia. Chordata. Vertebrata. Chondrichthyes. Lamniformes. Cetorhinidae. Cetorhinus

V.B (05.2004). M.à.J 05.2009

Références

Requins en liberté G.Soury 2002. Requins D.Perrine 2000. Les Requins J.D.Stevens 1989. Tous les requins du monde Editions Milan 2003

< Espèces de Requins