Animaux < Requins < Requins dangereux

Requins : espèces dangereuses

Parmi les nombreuses espèces de requins qui peuplent les océans, très peu peuvent vraiment être qualifiées de « dangereuses ».

L’homme est plus menacé par les virus et ses propres congénères que par les animaux dont les requins.
Cependant, il est évident que l’océan est un environnement qui peut à tout moment devenir dangereux au même titre que la montagne si on ne respecte pas certaines règles de sécurité.

Les espèces dangereuses

Chaque année, on répertorie une centaine d’attaques de requins dont une dizaine en moyenne sont mortelles.
Il y a 5 espèces qui sont particulièrement dangereuses pour l’homme :

  • Le grand requin blanc
  • Le requin tigre
  • Le requin océanique
  • Le grand requin marteau
  • Le requin bouledogue

D'autres espèces peuvent également devenir dangereuses dans certaines circonstances comme le requin taupe bleu (ou Mako à nageoires courtes). Les requins deviennent dangereux quand l'homme commet des imprudences ou les chasse: requin chassé qui se défend, attaque de chasseurs sous-marins, attaque de plongeurs qui ne respectent pas les règles de sécurité ….

Zoom sur les 5 espèces dangereuses

Le grand requin blanc (Carcharodon carcharias)

Le grand blanc incarne le tueur parfait. Ses gigantesques mâchoires ont forgé le mythe et suscité la terreur.
Sa réputation est totalement surfaite. Bien que dangereux, le requin tigre le dépasse en agressivité.
Le grand requin blanc occupe toutes les mers tempérées.

Grand requin blanc

Grand requin blanc. Licence

En nouvelle Calédonie, il a été observé en compagnie de requins tigres en train de dévorer une carcasse de cachalot.
Cela prouve que les zones de chasse des deux prédateurs peuvent se chevaucher.
Il est particulièrement friand des phoques et des otaries.

Une notion de la mort qui nous échappe

Observation extraite du livre Requins en liberté de Gérard Soury

« Dans l’océan atlantique, près des côtes d’Afrique du Sud, deux jeunes otaries ont quitté la sécurité d’une crique et nagent insouciantes.
Un grand blanc a rapidement repéré les deux proies. Il accélère. Visant l’otarie la plus proche, il décolle comme une flèche.
C’est à ce moment précis que la jeune otarie mâle perçoit le danger et fuit. La petite femelle, elle, comprend trop tard. Lancé, gueule ouverte, le grand blanc frappe la femelle, lui faisant faire un véritable bond hors de l’eau.

Requin blanc

Requin blanc en approche. Licence

La jeune otarie n’est plus qu’à demi- consciente. Elle pousse des cris suraigus. Soudain, l’énorme gueule déchire la surface de l’eau et la cueille au passage.
Mortellement blessée, l’otarie regagne le bassin et son compagnon vient à sa rencontre. Il nage autour d’elle, la réconfortant de petits cris plaintifs.
Que peut faire d’autre une otarie qui voit sa compagne mourir ?
Qu’est ce que la mort peut représenter pour ce mâle ?
Comme un adieu, le mâle a posé ses moustaches sur le museau de sa compagne dans un dernier acte d’amour et de désespoir «.

Le grand blanc et l’homme

Les attaques directes de ce requin sont très rares et toujours provoquées par une stimulation alimentaire.
Mais, on a également observé un grand blanc faisant une incursion au milieu de plongeurs sans provoquer de dommages.

requin blanc

La stimulation alimentaire du requin blanc est une cause d'accidents. Licence

Le grand requin blanc est aujourd’hui une espèce très menacée. Son faible taux de reproduction, une maturité sexuelle tardive et une portée limitée à 10 petits sont un lourd handicap pour sa survie.
A ce jour, seul le Japon, a refusé de prendre des mesures de protection.

Le requin tigre (Galecerdo cuvier)

Le requin tigre est certainement le requin le plus dangereux. Il attaque délibérément les chasseurs marins et parfois des baigneurs.

Requin tigre

Requin tigre. By Willy Volk .(Site personnel)

Il est responsable de la plupart des attaques contre l’homme en zone tropicale.
Ce prédateur se nourrit de tout : déchets, bois, rebuts plastiques ou métalliques, charognes …

Le requin océanique (Carcharhinus longimanus)

Ce requin du large qui peut atteindre 3,50 m de long est facilement reconnaissable à la tâche blanche sur le haut de sa première dorsale.
De même, ses nageoires pectorales sont exceptionnellement développées et leur extrémité est blanche.
Le requin océanique préfère les eaux du grand large et semble assez sédentaire. Cette supposition est basée sur le fait qu’un grand mâle a accompagné des plongeurs pendant plusieurs années en Mer rouge.
Omnivore, c’est un opportuniste rapide et puissant.

Requin océanique

Requin océanique. © dinosoria.com

Il est vorace et c'est le requin du large le plus dangereux. Il tourne avec insistance autour du plongeur ou du naufragé et attaque sans prévenir.

Le requin océanique est l’un des plus dangereux. Maraudeur de haute mer, on lui attribue de nombreuses disparitions de naufragés.
Il n’hésite pas à attaquer directement les plongeurs s’il est sous stimulation alimentaire.

Le grand requin marteau (Sphyrna mokarran)

Véritable curiosité de la nature, il est impossible de ne pas reconnaître ce requin. Le grand requin marteau peut atteindre 6 m. Sa tête large et spatulée représente 25% de la longueur totale de l’animal.
On a observé que le grand requin marteau colonisait petit à petit la mer méditerranée en passant par le canal de Suez.

Grand requin marteau

Grand requin marteau. Licence

Par rapport à l’homme, il montre beaucoup de circonspection. Il peut tourner pendant des heures autour d’un plongeur avant de se décider à attaquer.

Le requin bouledogue

Habituellement classé comme le 4ème plus dangereux requin, le requin bouledogue possède une mâchoire très proche de celle du grand blanc et du requin tigre.
Ce grand requin fusiforme peut atteindre 3,40 m. Son museau est court et arrondi d’où son surnom. Il préfère la proximité des côtes au grand large.

Requin bouledogue

Requin bouledogue. © dinosoria.com

Le requin bouledogue remonte parfois les fleuves comme l’Amazone sur plus de 4 000 Km. En Amérique Centrale, il se reproduit dans le lac Nicaragua.
En effet, ce requin vit très bien dans les eaux douces même s’il y reste un temps limité.
Omnivore, le requin bouledogue est aussi vorace que le requin tigre et mange de tout, y compris d’autres requins.
D’un naturel agressif, ce requin a été rendu responsable d’attaques contre des plongeurs, voire des baigneurs.

Quelques espèces qui peuvent aussi devenir dangereuses occasionnellement

Potentiellement dangereux, le requin pointes blanches ( Carcharhinus albimarginatus) peut attaquer en groupe des plongeurs s'il est sous stimulation alimentaire. Agressif s'il est provoqué, il fait partie des "mordeurs". On le rencontre assez souvent sur l'avant-récif où il peut nager dans un mètre de fond.

Le requin pointes noires ( Carcharhinus melanopterus) n'est pas réellement dangereux. Cependant, les pêcheurs craignent sa morsure lorsqu'ils se déplacent à pied en eau peu profonde.

Requin pointes noires

Requin pointes-noires. © Luc Tardieu

Ce requin a en effet pour habitude de se déplacer en groupe dans des eaux de moins de 15 m. Le jour, il se cache dans les grottes.

Entreprenant avec les plongeurs, le requin peau bleue (Prionace glauca) peut devenir dangereux sous stimulation alimentaire.

Requin peau bleue

Requin peau bleue. © dinosoria.com

Il suit volontiers les bateaux. Il n'a pas bonne réputation auprès des marins. Il n'a pas un caractère vraiment agressif mais ses morsures de "curiosité" sont plutôt douloureuses.

Une menace bien réelle: l'extinction progressive des requins

La peur ancestrale qu’inspire le requin lui a valu d’être chassé et tué souvent pour le plaisir. Aujourd’hui, ce ne sont plus les pêcheries spécialisées en requin qui sont un vrai danger car elles ont presque disparues.
Mais, la chasse, elle, continue ; chasse pour leur chair ou le sport.

Certaines espèces sont en voix d’extinction. Leur reproduction très lente rend le renouvellement des populations aléatoire.
Quelles que soient nos craintes, n’oublions jamais que la disparition des requins serait une véritable catastrophe pour l’équilibre de l’écosystème marin.
A chaque seconde, plus de trois requins meurent à cause de l’homme. Il devient vraiment impératif qu’une protection internationale se mette en place.

V.Battaglia (10.2004) M.à.J 15.12.2005

Le Mythe du Grand Blanc . Les Attaques de Requins dans le Monde. Etranges attaques de requins dans le New Jersey en 1916

Bibliographie

Requins en Liberté de Gérard Soury Editions Nathan
Les grands prédateurs Editions Atlas
L'encyclopédie des grands chasseurs du monde animal Time Life

< Requins