Home

Animaux < Reptiles < Serpents < Python de Seba. Python sebae

Python de Seba

Parmi les pythons africains, le python de Seba, Python sebae, est le plus grand serpent d’Afrique. Fascinant par sa taille, il était déjà exhibé sous l’Empire romain.
En effet, durant les jeux du cirque, de grands pythons de Seba étaient montrés. Chassé pour sa peau, le python de Seba est aujourd’hui classé comme espèce vulnérable.

Python africain: le python de Seba

La taille de ce python varie de 4 m à 7,50 m. Certains témoignages mentionnent des individus de plus de 8 m mais ces tailles n’ont pas été officialisées.
D’une manière générale, les spécimens géants sont très rares.

Le poids moyen est de 55 kg mais les plus grands spécimens peuvent peser jusqu’à 100 kg environ.

Python de Seba

Python de Seba. Kenya 1991. © dinosoria.com

Il existe deux sous-espèces. Python sebae sebae évolue du sud du Sahara jusqu’au nord de l’Angola, du Sénégal à l’Ethiopie et à la Somalie.

Python sebae natalensis vit au Kenya, au Zaïre et au Zambie.

Le python de Seba apprécie les savanes humides et ouvertes ainsi que les zones rocailleuses qui renferment de nombreux terriers de rongeurs.
Il a besoin d’eau et on le trouve souvent près d’une rivière ou d’un lac.

Certains individus ont été observés à plus de 2000 m d’altitude mais c’est assez rare.

Python de Seba

Le python de Seba peut mesurer jusqu'à 7,50 m. Kenya 1991. © dinosoria.com

Le python de Seba est un reptile solitaire. C’est un serpent terrestre qui nage bien et peut rester submergé pendant longtemps. Sous l'eau, il attend patiemment qu'une proie arrive à sa portée ou vienne s'abreuver près du point d'eau. Il remonte à la surface toutes les 30 min environ pour respirer.

Principalement nocturne, il peut être actif également le jour. Les jeunes sont actifs à l’aube et au crépuscule et se terrent, pour éviter les prédateurs, le jour et la nuit.

Un python de Seba peut vivre jusqu’à 30 ans dans son environnement naturel.

Prédation

Le python de Seba, comme tous les grands boas et pythons, est un opportuniste. Il mange ce qu’il rencontre et malgré ce que l’on peut voir dans de nombreux documentaires, la majorité des captures sont loin d’être sensationnelles.
Porcs, chèvres ou jeunes impalas sont des proies exceptionnelles. La plupart du temps, ce géant se contente d’un menu plus modeste composé de rongeurs ou d’oiseaux.

Python de Seba

Python de Seba à l'affût. Kenya 1991. © dinosoria.com

Cependant, il est vrai que les plus grands individus sont capables d’avaler un sanglier ou un impala de 60 kg. Un tel festin permet au python de jeûner pendant de longs mois.
Leur menu peut être également composé de singes, de crocodiles, de grands lézards et du bétail domestiqué dans les zones d’élevage.

Il chasse également dans l'eau et sous l'eau.

L’olfaction est un sens prédominant pour détecter une proie. Un organe spécial, situé dans le palais, l’organe de Jacobson, analyse les particules odorantes recueillies par la langue lors de ses mouvements de va-et-vient hors de la bouche.
De plus, il détecte, comme tous les pythons, le rayonnement infrarouge émis par une source chaude.
Ces fossettes thermoréceptrices trouvent leur application dans le repérage et la capture des proies à sang chaud.
Il peut percevoir d’infimes différences de température et a ainsi une image thermique de la proie.

Il dispose également d’un large champ visuel et d’une vision binoculaire qui lui permet d’apprécier les distances et de percevoir le relief.

Python de Seba

Le python de Seba possède une vision binoculaire. Kenya 1991. © dinosoria.com

Une fois la proie repérée, il s’approche lentement puis s’arrête à une certaine distance, distance que parcourra en un éclair l’avant de son corps.

La tête joue un rôle très important lors de l’attaque. Véritable organe de préhension, elle sert à maîtriser la proie.
Le python de Seba ouvre grand sa gueule armée de longues dents acérées, frappe la proie, puis l’enserre dans ses puissants anneaux.
Chaque fois que la proie expire, il sert un peu plus ses anneaux afin qu’elle ne puisse reprendre sa respiration.
La proie meurt d’asphyxie.

Python de Seba qui etouffe une jeune antilope

Python de Seba qui étouffe une jeune antilope. Kenya 1991. © dinosoria.com

Il n’a plus qu’à l’avaler d’une seule pièce, élargissant la gueule puis le cou, de manière démesurée si la proie est importante.

Quand la proie est de petite taille, la mise à mort est beaucoup plus rapide. Un coup de mâchoires suffit à tuer un rongeur qui est ingéré aussitôt.

La durée de la digestion dépend de l’importance de la proie. Pendant cette digestion, le python somnole et ses réactions deviennent beaucoup plus lentes.

Le python de Seba est capable de rester plusieurs mois sans manger. En fait, il peut absorber en une seule fois de grandes quantités de nourriture puis supporter de longues périodes de jeûne.

Le record connu de jeûne pour un python de Seba en captivité est de 29 mois.

Reproduction

La saison de reproduction se déroule de novembre en mars. Les adultes atteignent leur maturité sexuelle à partir de 3 ans environ. Une femelle n'a qu'une seule ponte par an.

Pendant cette période, les mâles comme les femelles cessent de s’alimenter. La femelle est ovipare. Elle dépose entre 20 et 50 œufs, environ 3 mois après la copulation, dans le creux d’un arbre, une termitière ou le terrier d’un mammifère.

Elle s’enroule autour de ses œufs pour les protéger et, si nécessaire,  maintenir la bonne température qui doit pour que l’incubation se fasse se situer entre 31°C et 32°C.

Au bout de 65 à 80 jours, les jeunes pythons cassent leur coquille.  Les jeunes pythons mesurent à la naissance environ 40 cm.

La mère peut alors les quitter.

Le python de Seba et l’homme

Ce python a la réputation d’être assez agressif. Il supporte très mal la captivité et la présence de l’homme.
Toute morsure est bien sûr très douloureuse et peut rapidement s’infecter.
Etant donné la puissance de ce python, la prudence est de rigueur.

Un python de Seba adulte n’a pas de prédateurs. Il n’y a que pendant la période de digestion, moment où il devient très vulnérable, qu’il peut être la proie des lycaons ou des hyènes.

Des attaques mortelles contre des hommes ont été rapportées mais elles sont rares.

Python sebae

Python sebae peut étouffer un homme, mais nous ne sommes pas des proies pour ce serpent. Kenya 1991. © dinosoria.com

Le python de Seba est chassé pour sa peau souple et résistante. Cette chasse intensive a abouti sur l’extinction de l’espèce dans plusieurs régions.

Les populations ont beaucoup diminué et sont surtout présentes dans les parcs nationaux et les espaces protégés.
Dans certains pays, l’espèce est protégée comme en Afrique du Sud.

Classification: Animalia. Chordata. Reptilia. Squamata. Pythonidae. Python

V.Battaglia (16.08.2009)

Les serpents les plus dangereux . Les Pythons (espèces, caractéristiques)

Références

Serpents, Nigel Marvin et Rob Harvey, éditions Solar 1996
Grand guide encyclopédique des serpents, éditions Artémis 1999
Reptiles, éditions Proxima 2001

< Serpents