Home

Putois

Bien connu sous sa forme domestique, le furet, le putois est un habile chasseur de rongeurs et de petits mammifères. Le putois d’Europe (Mustela putorius) joue d’ailleurs un rôle important dans la prédation des rongeurs dans son environnement naturel.
Solitaire et nocturne, le putois est un Mustélidé peu sociable.

Portrait du putois

Il y a un dimorphisme sexuel important. Le mâle peut peser deux fois plus lourd que la femelle (près de 2 kg pour à peine un kilo).
Le putois européen est brun foncé avec une tête crème.

En hiver, son manteau est beaucoup plus épais.

putois

Putois d'Europe. By Nick Lawes

Comme presque tous les Mustélidés, le putois possède des glandes anales qui produisent un liquide nauséabond (le musc). Il est utilisé pour marquer le territoire.

Quand il est menacé ou excité, l’animal libère son musc.

Solitaire, le putois  est principalement nocturne. Très territorial, il défend son domaine avec hargne.
Le jour, il reste dans son terrier.

Putois

By Keith Marshall

Il possède une vue assez médiocre mais un excellent odorat. L’odorat est prédominant  car il sert à localiser et à traquer les proies.

C’est un carnivore qui chasse surtout les rongeurs et les batraciens. Féroce et tenace, il n’hésite pas à s’attaquer à des proies plus grosses que lui comme le lièvre ou le lapin.
Il a eu pendant longtemps une très mauvaise réputation à cause de ses techniques de mise à mort. Il ne tue pas un lapin d’un coup de mâchoire mais le mord pour créer une hémorragie. La victime se vide de son sang et le putois n’a plus qu’à se régaler des organes internes.

Putois

Putois aux aguets. By Nick Lawes

Il complète son menu avec des insectes ou des fruits. Il peut également s’attaquer aux oiseaux qui nichent au sol.

Le putois évolue essentiellement dans les régions boisées où l’eau est abondante. Il apprécie les marais et les étangs.
C’est un excellent nageur. Il trouve dans les plans d’eau ses proies  favorites à savoir les batraciens.

Putois

By Sugarmonster

Le putois est présent dans l’ensemble de l’Europe et a été introduit en Nouvelle-Zélande.

La reproduction

Ce n’est que pendant la période de rut que le putois sort de sa solitude.

L’accouplement est plutôt violent. Sans aucune tendresse, le mâle attrape la femelle par la peau du cou et la traîne en la secouant dans tous les sens jusqu’à ce qu’elle soit totalement soumise.

Comme pour la plupart des Mustélidés, la gestation est différée. La femelle met bas dans une cavité ou un terrier abandonné.

La femelle met au monde une fois par an en moyenne 5 petits après une gestation d’environ 42 jours.

Putois

By whiskymac

Le sevrage intervient au bout d’un mois. Leur mère leur régurgite de la nourriture dès la 3e semaine.
Ils restent sous la protection de leur mère pendant 3 mois. Ils atteignent alors leur taille adulte. A l’âge de 6 mois, ils sont déjà capables de se reproduire.
Le putois est précoce car sa longévité en liberté est assez courte, environ 5 ans.

Le putois et l’homme

Le putois peut être un vecteur de la rage qu’il peut transmettre aux animaux domestiques. C’est cependant un prédateur très utile qui régule les populations de rongeurs.

Les populations sont contrôlées. Bien que l’espèce ne soit pas menacée, on constate un recul des populations.
La pollution et la destruction de son habitat en sont les principales causes.

Classification: Animalia. Mammalia. Carnivora. Mustelidae . Mustelinae. Mustela

V.Battaglia (11.02.2008)

Putois et furet . Glouton . Blaireau. Ratel

Références principales

Le Blaireau. Collection Marshall Cavendish 1994
Larousse des Animaux. Les Mustélidés ; pp.134 et 136. Editions Larousse 2006

< Mammifères