Home

Préhistoire < Reptiles volants < Ptérodactyloïdes

Ptérodactyle

Parmi les Ptérosaures, les Ptérodactyles (Ptérodactyloïdes) englobent des reptiles volants qui ont vécu du Jurassique supérieur au Crétacé supérieur.
Ces ptérosaures ont remplacé au Jurassique supérieur les Rhamphorhynques, des ptérosaures plus primitifs.
C’est parmi le sous-ordre des Ptérodactyles que l’on trouve les plus grands représentants de l’ordre des Ptérosauriens comme Ptéranodon ou Quetzalcoatlus.

Les Ptérodactyles sont apparus au Jurassique supérieur un peu avant l’extinction des Rhamphorhynchoïdes.
On sait que les deux groupes se sont côtoyés car on a retrouvé des représentants de ces deux sous-ordres, ensemble, dans le gisement de Solnhofen.
En effet, on y trouve Pterodactylus, dont on connaît une vingtaine d’espèces. Ce ptérodactyle de petite taille ne possédait pas de queue, contrairement aux Rhamphorhynques.

Pterodactylus

Pterodactylus Kochi des calcaires de Bavière. © dinosoria.com

D’une manière générale, les Ptérodactyles ont une queue très courte, une tête plus grande et un cou plus long que les Rhamphorhynques.
On trouve parmi les ptérodactyloïdes certains des plus petits ptérosaures connus comme les plus grands vertébrés volants ayant jamais existé.

Quetzalcoatlus

Reconstitution de Quetzalcoatlus. By diveofficer

Au Crétacé supérieur, peu avant leur disparition, les Ptérodactyles atteignirent des dimensions considérables.
D’après les archives fossiles, seules quelques formes subsistaient à la fin de cette période.

Ptéranodon, du Crétacé supérieur américain et russe, pouvait avoir une envergure comprise entre 7 et 9 m.
En 1971, un autre ptérodactyle encore plus grand a été découvert au Texas, Quetzalcoatlus. Cependant, les fossiles sont très fragmentaires.
On estime son envergure entre 11 et 15 m.

Fossile de Pteranodon

Fossile de Pteranodon. © dinosoria.com

Plus récemment, en 2002, E.Buffetaut a décrit un autre ptérosaure géant : Hatzegopteryx thambema. C’est un ptérosaure du Crétacé supérieur mis au jour en Roumanie. Les fossiles sont, eux aussi, très fragmentaires.
D’après la longueur d’un fémur, ce ptérodactyle aurait eu une envergure d’environ 12 m.

Pterodactylus

Zoom sur les dents d'un Pterodactyle. © dinosoria.com

Les ptérodactyles étaient des animaux très spécialisés. Dans son ouvrage « The Book of Life », le paléontologue Stephen Jay Gould écrit, concernant l’extinction des ptérodactyloïdes :

« Tous les caractères des ptérodactyloïdes représentent des pas en avant vers une plus grande spécialisation, mais aussi, bien souvent, des pièges évolutifs : si vous n’arrivez pas à évoluer, vous devenez moins concurrentiel et de moins en moins adapté à des environnements changeants ; si vous vous maintenez à la pointe de la compétition évolutive et que les conditions d’environnement changent radicalement, vos caractères spécialisés ne vous permettent plus de faire face à un nouveau mode de vie.
Tandis que des animaux moins spécialisés peuvent utiliser leur organisation de type plus généralisé, ou même la modifier dans une nouvelle direction.
Votre voie royale ne vous a conduit que dans une impasse. »

Pterodactyle

Reconstitution d'un ptérodactyle planant au-dessus de la mer par la BBC

V.Battaglia (27.07.2007)

Cearadactylus . Ornithocheirus . Quetzalcoatlus . Pteranodon . Hatzegopteryx

Références

Atlas de la préhistoire, Ed.Nathan. The Book of life, Stephen Jay Gould, 1993 . Les Fossiles, Ed Atlas, 1999. La grande encyclopédie des dinosaures, Ed.Gallimard, 1985. Dinosaures et autres animaux de la préhistoire, Ed.Könemann, 1999
Frey, E.,Martill, D., M., and Buchy, C. C., 2003, A new species of tapejarid pterosaur
with soft tissue head crest: In: Evolution and Palaeobiology of Pterosaurs,
edited by Buffetaut, E., and Mazin, J.-M., Geological Society Special
Publication, n. 217, p. 65-72.

< Reptiles Volants