Home

Bora-Bora. Polynésie française

Les 120 îles qui constituent la Polynésie française sont dispersées sur un espace maritime de 5 500 000 km2. Alors que Tahiti est la plus grande des îles, Bora-Bora est sans conteste la perle du Pacifique.
Ile volcanique, Bora-Bora fait partie des Iles sous le Vent. Cet atoll, échancré d’étroites baies, culmine à 700 m d’altitude.
Destination touristique, la Polynésie française est un ensemble d’îles qui ont toutes un point commun : elles s’enfoncent petit à petit dans l’océan.

Panorama de la Polynésie française

La Polynésie française est une collectivité d’Outre-mer située en plein cœur du Pacifique sud, à égale distance de l’Australie et de l’Amérique.
Elle est constituée de cinq archipels :

  • Les îles Marquises
  • Les îles Tuamotu
  • Les îles Gambier
  • Les îles Australes
  • Les îles de la Société (avec Tahiti), elles-mêmes réparties en îles Sous-le-Vent et en îles du Vent

Polynesie

Vue aérienne de la Polynésie. By thelastminute . (CC BY-SA 3.0)

Le chef-lieu est Papeete.

Marché de Papeete

Marché central de Papeete. By Sara? . (CC BY-SA 3.0)

La Polynésie, littéralement « îles nombreuses », est née des volcans qui se sont peu à peu transformés en atolls.
Moorea, Bora-Bora ou Tahiti font partie du groupe d’îles traditionnellement appelé « îles hautes » par les navigateurs.
Tahiti est né de deux grands massifs volcaniques et s’élève à plus de 2000 m au-dessus de la mer.

Tahiti

Tahiti. By thelastminute . (CC BY-SA 3.0)

En avion, on repère ces îles hautes grâce aux nuages d’orage qui s’accumulent au-dessus des montagnes et éclatent en pluies torrentielles.

On estime que Tahiti s’est formé il y a 400 000 ans et Bora-Bora il y a 3,4 millions d’années.

Moorea

Moorea. Baie de Cook. By Jean-Sébastien Roy . (CC BY-SA 3.0)

En Tahitien, Bora-Bora s’appelle "Pora Pora" (première née). L'île est passée sous protectorat français en 1842.
L’île est entourée par l’un des plus beaux lagons du monde. Les récifs de coraux abritent une incroyable biodiversité.

Bora-Bora. By Rachel the Cat . (CC BY-SA 3.0)

Ces îles sont un véritable paradis pour les amateurs de plongée sous-marine. Le plus haut site est le mont Otemanu au centre de l'atoll (727 m).
Le nourrissage des raies et des requins pointes-noires est l’une des dernières attractions touristiques.

Requin en Polynesie

Nager avec les requins. By SF Brit . (CC BY-SA 3.0)

Les bungalow sur l‘eau permettent d’admirer les fonds marins grâce à des planchers en verre.

Bora Bora

Bora Bora. By Benoit Mahe . (CC BY-SA 3.0)

La plupart des îles Sous-le-Vent ont un relief accentué et sont souvent entourées de récifs de coraux. Les autres atolls issus de formations coralliennes sont beaucoup plus plats comme Tuamotu.
Toutes bénéficient d’un climat tropical océanique avec une température moyenne d’environ 25° C.
Les risques cycloniques sont importants.

Le peuplement de la Polynésie

En Polynésie française, le peuplement n’est attesté qu’à partir du IIe s. avant notre ère. D’origine asiatique, il s’agissait de populations n’hésitant pas à s’installer dans de nouvelles îles lorsque la croissance démographique limitait les ressources disponibles.

Bora-Bora. By Jimg944. (CC BY-SA 3.0)

Les premiers Européens découvrent certaines îles de la Polynésie dès le début du XVIe siècle. 250 ans plus tard, les expéditions scientifiques et militaires se multiplièrent.
Parmi les explorateurs, citons Samuel Wallis, Louis Antoine de Bougainville, James Cook, La Pérouse et Dumont d’Urville.

Vue du Mont Otemanu. By Rachel the Cat . (CC BY-SA 3.0)

Des missionnaires protestants, puis catholiques, s’installent alors pour évangéliser les populations.
La réputation paradisiaque de ces îles lointaines, qu’illustreront plus tard les toiles de Paul Gauguin, commence à se répandre.

Polynesie

Polynésie. Vue aérienne de Maupiti. By SF Brit . (CC BY-SA 3.0)

La colonisation a favorisé l’enracinement d’Européens et le métissage. Les Mélanésiens constituent aujourd’hui les deux tiers de la population, les « Demis » (métis) environ 15 %, et les Européens, métropolitains compris, 15 %.
Les 5 % restants sont des Asiatiques, essentiellement des Chinois.

Papeete compte plus de 100 000 habitants. Il y a une concentration urbaine tandis que les campagnes et la plupart des îles se vident.

L’action de la Métropole en Polynésie

La métropole a ignoré pendant longtemps cette colonie. Les choses ont changé avec les deux guerres mondiales.

Tahiti

Tahiti. Papenoo valley. By Jean-Sébastien Roy . (CC BY-SA 3.0)

En août 1914, les cuirassés allemands Scharnhorst et Gneisenau bombardent Papeete et, deux ans plus tard, un contingent de 1 100 soldats polynésiens est envoyé sur le front.
Durant la Seconde guerre mondiale, un bataillon du Pacifique est constitué, qui participe à la campagne d’Italie, puis au débarquement de Provence.
Une base américaine est installée à Bora-Bora à partir de 1942 et y demeure jusqu’en 1946.

Bora Bora

Bora Bora. By Tensaibuta . (CC BY-SA 3.0)

La Polynésie devient territoire d’outre-mer (T.O.M.) en 1946. Une assemblée représentative est mise en place en 1952.
L’adoption de la loi-cadre Deferre en 1956 conduit à l’autonomie interne l’année suivante, sous le nom nouveau de Polynésie française.

Lagon turquoise de Bora-Bora. By Rachel the Cat . (CC BY-SA 3.0)

Pour faire face à la pression des indépendantistes, son statut est modifié à plusieurs reprises (1977, 1984, 1996 et 2004) dans le sens d’une autonomie croissante.

Polynesie. Tortue marine

Les amateurs de plongée sous-marine peuvent admirer en Polynésie les tortues marines. By SF Brit . (CC BY-SA 3.0)

L’urbanisation a été accélérée, dans le cas de la Polynésie française, par l’implantation du Centre d’expérimentation du Pacifique (C.E.P.) à partir de 1963.

Vue du Mont Pahia. By Rachel the Cat . (CC BY-SA 3.0)

Le C.E.P. a amené avec lui militaires et civils métropolitains, a créé des emplois, a distribué des revenus, a favorisé le commerce et les services, a augmenté les recettes du budget local. Si le P.I.B. par tête a connu un véritable bond, les exportations traditionnelles (vanille et surtout coprah) se sont effondrées et le commerce extérieur est devenu totalement déséquilibré.

Bora Bora

Bora-Bora. By SF Brit . (CC BY-SA 3.0)

La production est aux trois quarts assurée par les services, administration comprise. Cette dernière, hypertrophiée, employait en 1996 le tiers de la population active.

L’arrêt définitif des essais nucléaires en 1996 et le démantèlement du C.E.P. pose le problème de l’avenir économique de la Polynésie française.

V.Battaglia (03.06.2007)

Requin pointes-noires . Les Seychelles

< Sites naturels. Tourisme