Home

Planète Terre < Astronomie < Planètes du système solaire < Pluton

Pluton

Pluton n’est plus considéré comme une planète depuis le 24 août 2006. En effet, lors de la 26e assemblée générale de l’Union Astronomique Internationale, les astronomes ont décidé que Pluton ne devait plus être considéré comme une planète mais comme une planète naine.
Le numéro d'objet mineur 134340 lui a été attribué le 7 septembre 2006.

Cependant, cette nouvelle appellation ne fait pas l’unanimité. Une pétition de plus de 300 scientifiques a été mise en place pour contester cette décision. Affaire à suivre …

Certains astronomes pensent que Pluton serait un satellite de Neptune qui se serait détaché de sa planète.
Mais la présence de Charon tend à exclure cette hypothèse. On pense plutôt aujourd’hui que Pluton est un spécimen de gros astéroïde qui n’a jamais été capturé par une planète car il décrivait une orbite stable : ce serait le représentant le plus volumineux et le plus proche d’une ceinture d’astéroïdes située au-delà de Neptune et appelée « ceinture de Kuiper ».

Avant le 26 août 2006, Pluton était la plus petite planète du système solaire. Au cours des 20 dernières années, nos connaissances sur Pluton ont fait un grand bond en avant, même si les caractéristiques, la composition et l'évolution de sa surface, ne reposent que sur des théories. Elle est la seule « planète » qui n'a pas été survolée par une sonde spatiale. Pluton reste donc peu visible, lointaine et méconnue, portant ainsi bien le nom du dieu romain des mondes inférieurs.

Pluton a été repérée en 1906 par l’astronome américain Percival Lowell et découverte au télescope en 1930 par Clyde Tombaugh aux Etats-Unis, dans l’Arizona.

Une orbite excentrique

Pluton gravite sur le bord externe du système solaire, à une distance moyenne de 5 914 millions de kilomètres. Son orbite est la plus excentrique (0,25) de toutes celles des planètes.

L'orbite de Pluton est également inhabituelle, car fortement inclinée (17°) par rapport au plan du système solaire. Cette planète croise régulièrement l'orbite de Neptune, mais grâce à sa forte inclinaison orbitale, toute collision est évitée.

Pluton

Pluton © NASA

Son diamètre est de seulement 2 304 kilomètres. Pluton effectue sa révolution en 247 ans et 314 jours. Sa période de rotation sur elle-même est de 6,39 jours dans le sens rétrograde.

Aucun champ magnétique n'a été détecté.

Atmosphère. Température

Une faible atmosphère a été détectée sur Pluton, d'une pression de seulement 3 microbars (3 millionièmes de bar). Sa pression atmosphérique correspond à 3 milliardièmes de celle de la Terre. Son atmosphère se compose de méthane (CH4) et d'azote (N2).

La température moyenne à la surface de Pluton est de 50 K, ou environ -220° C.

Comparaison entre Pluton et la Terre

Rapport Pluton-Terre. Montage effectué à partir de deux photos de la Nasa

Il semble que la planète soit en grande partie recouverte d’azote et de méthane gelés, mais certaines mesures suggèrent aussi la présence de silicates à sa surface, ou la température est toujours inférieure à - 200 °C (avec toutefois des variations de plus de 10 °C selon la distance au Soleil). Elle présente une atmosphère très ténue, vraisemblablement constituée surtout d’azote et qui se condense peut-être à la surface quand Pluton se trouve au plus loin du Soleil.

Satellite

L’intérêt pour Pluton s’est renforcé depuis qu’on lui a découvert, en 1978, un satellite, Charon.

Ce dernier porte le nom du rocher, de la mythologie grecque, qui faisait traverser le Styx aux âmes des défunts, pour les conduire dans les mondes inférieurs de Pluton. Charon est un satellite inhabituel, car il est d'une taille semblable à celle de sa planète parent. Le système Pluton-Charon ressemble donc plus à une planète double, ou à un satellite double. Charon ne gravite pas autour de Pluton ; Pluton et Charon gravitent l'un autour de l'autre, autour du même centre de gravité.

Pluton et son satellite Charon

Pluton et son satellite Charon. Télescope spatial Hubble. © NASA

Pluton est passée au plus près du Soleil en 1989 et son rapprochement relatif a été mis à profit pour l’étudier de façon intensive. Depuis 1999, elle est à nouveau plus éloignée du Soleil que Neptune, mais elle n’atteindra l’aphélie de son orbite qu’au XXIIe s.

Les 3 lunes de Pluton

Les astrophysiciens ont découvert, le 15 mai 2005, deux nouvelles lunes pour Pluton, la dernière planète du système solaire. Outre Charon, lune repérée en 1978, deux autres astres semblent tourner autour de Pluton, comme le montrent les images du télescope Hubble.

Pluton et Charon

Pluton et Charon. © NASA

Pour le moment, ces lunes sont modestement appelées S/2005 P1 et S/2005 P2. Les scientifiques ont vu leur découverte confortée par des images de 2002. Les premières estimations font état de "deux petites lunes": 64 et 200km. Rappelons que Charon, avec 1170 km, est deux fois moins grande de Pluton, 2270 km. Les deux nouvelles lunes tourneraient entre 45 000 et 65 000 km en orbite autour de Pluton.

Les lunes de Pluton le 15 Mai 2005 © NASA

Pour le moment, en effet, les chercheurs évoquent deux hypothèses. Soit ces deux lunes se sont formées en même temps que Charon, suite à une collision; ce qui expliquerait donc une orbite circulaire. Soit Pluton a capturé ces deux astres dans la ceinture de Kuiper; une orbite excentrique serait donc plus probable.

Le deuxième cliché du 18 Mai semble montrer que les lunes sont en orbite autour de Pluton. © NASA

A l'heure actuelle, Pluton se trouve de l'autre côté du Soleil par rapport à la Terre; ce qui défavorise les observations. Les équipes d'astrophysiciens envisagent de les reprendre en février prochain et des noms leur seront attribués si les clichés d'Hubble s'avèrent exacts.

En février 2006, une nouvelle observation effectuée par le télescope Hubble a confirmé la présence de deux lunes supplémentaires.

Lunes de Pluton

Photo prise par le télescope Hubble. © NASA

New Horizons Spacecraft

En 2006, la NASA a envoyé un "ambassadeur" à la frontière planétaire. Le vaisseau spatial New Horizons est maintenant à mi-chemin entre la Terre et Pluton.
Le vaisseau approchera de Pluton et de ses lunes en juillet 2015.
Après 10 ans et plus de 3 milliards de km, un voyage historique dans la conquête spatiale, New Horizons fera peut-être la lumière sur de nouveaux types de mondes
que nous venons à peine de découvrir à la périphérie du système solaire.
Pluton se rapproche de jour en jour, et de nouveaux horizons inconnus feront leur apparition d'ici quelques années.
Nous espérons bien sûr que le vaisseau nous confirmera la présence de planètes habitables qui feront l'objet, dans un futur plus éloigné, d'une exploration.

V.Battaglia (05.04.2005) M.à.J 07.2013

Références

Astronomie, Hachette 2001
L’Astronomie, éditions De La Martinière 2002
New Horizons Spacecraft. Vidéo
Site de la NASA

< Astronomie