Home

Les pieds bandés des fillettes chinoises

Pendant plus de 1 000 ans, les mères chinoises ont enveloppé les pieds de leurs filles de bandages serrés afin de les rendre aussi petits que possible.
Ces pieds déformés ont longtemps symbolisé pour l’Occident la barbarie et l’exotisme chinois.
Cette mode a fait son apparition en Chine en l’an 950 de notre ère.

L’origine des pieds bandés

Les origines de cette pratique mêlent histoire et légende. On sait que dès le VIe siècle avant notre ère, il existe des expressions chinoises pour décrire le procédé d’oppression employé, mais sans précision sur la partie du corps concernée.

Au début du IXe siècle, le poète Tu Mu rend hommage aux courtisanes qui ont de petits pieds, mais il ne parle pas de déformation artificielle.

Les historiens chinois situent l’apparition du bandage déformant sous les « Cinq petites dynasties », qui se partagent la Chine entre 907 et 962.
Cette méthode est alors spécifique aux courtisanes de haut rang.

Femme aux pieds bandés en Chine

Illustration d'une femme chinoise se bandant les pieds auprès de son époux

À l’origine, cette mode était donc une coutume des courtisanes de la cour impériale. Comment expliquer que cette coutume se soit répandue dans tous les milieux sociaux ?

Piété familiale et prestige

Partie du harem impérial, la mode du petit pied gagne progressivement toutes les classes sociales.
Cette pratique semble s’être généralisée à la fin du XIe siècle. Les femmes perpétuent cette tradition de génération en génération.
L’éducation chinoise favorise surtout la soumission au conformisme social.

De plus, peu à peu, les Chinois sont persuadés que de cette atrophie dépend le prestige de la famille.
À leurs yeux, une jeune fille qui n’a pas de petits pieds ne pourra jamais trouver un mari qui fasse honneur à sa famille.
En effet, la taille du pied est un élément essentiel de la beauté. Les petits souliers deviennent un véritable critère standard de beauté.
Le pied est, en Chine, la partie du corps la plus érotique.

Soulier pour pied bandé

Soulier pour pied atrophié en satin et en bois de 13,5 cm de longueur

On peut également y voir un moyen de restreindre la liberté des femmes, car, devenues adultes, leur démarche ne pouvait être que lente et difficile.

Une déformation à vie

L’idéal est que le pied mesure 15 cm. Cette perfection est rare et donc très recherchée. La jeune fille qui possède cet atout fera un riche mariage.

La réussite dépend de l’âge auquel la mère a commencé à bander les pieds de sa fille ainsi que des massages des articulations du pied.
Il est impératif de commencer avant l’âge de 8 ans. Ainsi, il n’est pas rare que le bandage commence dès la quatrième année.
Le bandage se porte jour et nuit.

Filettes chinoises aux pieds bandés

Photo de fillettes chinoises aux pieds bandés prise vers 1900

La déformation la plus courante consiste à replier progressivement les derniers quatre doigts de pied sous le gros orteil.
Puis, il faut le raccourcir en accentuant la courbure de la voûte plantaire avec un objet cylindrique qui la comprime.

Il est évident que cette mode a infligé pendant 1 000 ans aux fillettes des douleurs difficilement tolérables.

Les édits impériaux de 1902 interdisent la déformation des pieds. Mais, il faudra attendre 1911 et la naissance de la République pour que des mesures efficaces soient prises.

V.Battaglia (10.2005)

 

Références principales

Histoire du Monde. Larousse 1994
Les grands évènements de l'histoire des femmes. Larousse 1996