Home

Selon le dictionnaire, le pet est un gaz intestinal qui sort de l’anus avec bruit. Sujet tabou, le pet en public est considéré comme très déplacé.
Cependant, c’est un phénomène naturel qui n’est d’ailleurs pas propre à l’homme.

Vitesse du pet

Un groupement de scientifiques s’est penché sur la vitesse du pet (j’en vois au fond de la salle qui s’esclaffent).
Cette étude tout à fait sérieuse a été réalisée en 1975 aux États-Unis. 125 volontaires furent soumis à des tests dont 11 furent sélectionnés pour leurs performances de pétomanes.
Ces petits chanceux durent supporter pendant des semaines trois sondes dans le corps : une dans l’estomac, une dans le jéjunum, partie de l’intestin grêle, et la dernière dans le rectum.

Grâce à eux, un rapport rassemblant des données baptisées sous le terme de « flato-analyse » a été publié.
On sait donc aujourd’hui qu’un pet s’échappe de l’anus à une vitesse comprise entre 0,1 et 1,1 mètre/seconde, soit 0,36 à 3,96 kilomètres/heure.

Grâce à ces chercheurs, la science a beaucoup progressé…

Le droit de péter défendu

Un groupe d’avocats américains a entrepris en 1993 une action juridique pour étendre les lois répressives concernant le tabagisme à la flatulence publique.
Cette action est née d’un incident dans un restaurant. Un certain Norlam avait avalé plusieurs pilules de soja et a émis de nombreux pets très malodorants dans un restaurant new-yorkais. L’odeur était si insupportable que la police a dû intervenir pour l’expulser du restaurant.

Mais de nombreux citoyens ont réagi pour défendre la liberté de péter.

L’histoire a été si loin que les juristes pro-pétomanes ont envisagé de défendre cette liberté devant la justice américaine en invoquant que la liberté d’évacuation des gaz devait être protégée par le 1er et 4e amendement de la Constitution.

Interdiction de péter dans les chambrées

En 1996, les états-majors de l’armée américaine ont dû reconsidérer certaines habitudes bien ancrées en raison du nombre croissant de femmes enrôlées.
Il est donc devenu interdit d’employer un langage graveleux ou ordurier, d’avoir un comportement sexiste, d’afficher son animosité pour les homosexuels des deux sexes et également de péter de manière sonore dans les chambrées, les rangs ou les cantines.

Les soldats américains peuvent donc péter, mais en silence.

Les pétomanes professionnels

Les plus grands pétomanes sont italiens et français. Vers 1900, Joseph Pujol se produisait au Moulin-Rouge avec beaucoup de succès.
Pendant plus d’une heure, il faisait avec ses pets toutes sortes de modulations. Il pouvait ainsi « péter » La Marseillaise.

Voilà, je suis contente de vous avoir fourni des informations aussi cruciales sur l’actualité.

V.Battaglia (24.08.2008)