Home

Configuration de la Terre au permien

Au permien, il y a approximativement 299 millions d'années, les continents commencèrent à se rapprocher.
La paléogéographie est une science qui étude la dérive des continents depuis la naissance de la Terre.
En modélisant les plaques tectoniques du passé, les chercheurs élaborent des simulations afin de connaître l'emplacement des continents dans le futur.

Dérive des continents au permien

Au paléozoïque supérieur, et plus précisément à la fin du permien, les continents s'unirent pour former une masse continentale unique appelée « Pangée », différenciée du point de vue climatique en deux supercontinents, l'un au Nord (l’Euramérique ou Laurasie), l'autre au Sud (le Gondwana).

Emplacement des continents aujourd'hui

Emplacement des continents aujourd'hui. Zoom carte . © dinosoria.com

Ce grand continent était entaillé à l'Est par un golfe océanique (mer primitive) baptisé Téthys.

Pangée signifie en grec « Toutes les terres ».

C'est le dernier supercontinent qui a existé jusqu'à aujourd'hui. Ce supercontinent centré sur l'Équateur, à cheval sur les deux hémisphères, a commencé à se morceler il y a 200 millions d'années.

L'Europe et l'Amérique du Nord étaient assemblées. L'océan Atlantique n'existait pas. L'emplacement actuel de New York était accolé au Maroc.

Derive des continents au permien

Emplacement des continents au permien supérieur, il y a 255 millions d'années. © dinosoria.com

La côte est de l'Amérique du Sud était blottie contre la côte de l'Afrique.

L'Australie, l'Inde et l'Antarctique étaient soudés au sud-est du continent africain.

Bouleversement climatique au permien

La dérive des continents entraîne des changements climatiques importants. Au permien, les températures deviennent extrêmes. Il fait très chaud l'été et glacial, l'hiver.

De vastes déserts couvrent une bonne partie du centre de ce supercontinent. Tout au long du permien, le climat est devenu de plus en plus chaud et aride.

Une vaste chaîne montagneuse se dressait au centre de la Pangée, formant une barrière pour les vents équatoriaux humides.

Cependant, il y a eu un épisode glaciaire à la fin du permien d’après des découvertes effectuées en Sibérie et dans l’est de l’Australie.
Ces glaciations cycliques ont touché l'Amérique du Sud, l'Afrique du Sud, l'Antarctique, l'Inde et l'Australie du Sud.
Une calotte glaciaire s'est formée en Sibérie orientale à la fin du permien.

Au permien, les reptiles règnent en maître.

Dimetrodon

Dimetrodon. Un reptile du permien. By Jeff Kubina

À la fin du permien, il y a eu des bouleversements dramatiques. Que ce soit sur Terre ou dans les mers, presque toutes les espèces ont été décimées.
Ces extinctions représentent la catastrophe la plus importante que la vie sur Terre ait jamais connue. On estime que 99 % des espèces terrestres et marines se sont éteintes à la fin du permien.

La dérive des continents et les changements climatiques qui en ont suivi ont certainement joué un rôle dans cette extinction me masse. Cependant, d'autres facteurs, encore inconnus, sont également responsables de cette extinction massive.

V.Battaglia (24.06.2012)

 

Paléogéographie sur le Net

PALEOMAP Project, Christopher Scotese