Home

Pech-Merle est un véritable sanctuaire vieux de 20 000 ans. C’est un endroit presque irréel où beauté naturelle et art se mêlent superbement.
Pech-Merle est l’une des grottes du Paléolithique décorées les plus anciennes que l’on connaisse.
Elle a été décorée par des hommes de Cro-Magnon de la culture du Gravettien.

La grotte du Pech-Merle est située sur la commune de Cabrerets, dans le département du Lot, France.

Les peintures de Pech-Merle

La grotte de Pech-Merle est vaste puisqu’elle dépasse les 2 kilomètres. La formation de cette grotte a duré plusieurs millions d’années. C’est sans doute ce qui l’a rend aussi unique.
Découverte en 1922, la grotte est ouverte au public depuis 1926. Personnellement, je l'ai visité en 1990 et j'en conserve le souvenir d'un véritable sanctuaire d'une beauté magique.

Grotte de Pech-Merle

Grotte de Pech-Merle. © dinosoria.com

On peut tout d’abord admirer les célèbres chevaux ponctués qui ont été peints sur un rocher éboulé situé en évidence.
La magie est d’autant plus forte que stalagmites et stalactites font partie intégrante du décor. C’est un panneau très complexe dont la signification exacte nous échappe.

Les deux chevaux sont croupe à croupe, entourés de six mains négatives noires. On a dénombré 224 ponctuations noires et 28 rouges.
On peut aussi y distinguer un grand poisson rouge, des empreintes de pouces repliés ainsi qu’un signe circulaire.

Grotte de Pech-Merle

Chevaux de Pech-Merle. © dinosoria.com

Ces chevaux sont entourés d’une vaste plate forme qui a pu servir à des cérémonies.

Les deux chevaux monochromes ponctués représentent une phase précoce de l’art rupestre. L’analyse aux rayons infrarouges a permis de savoir que chaque point se compose d’un mélange de pigments dosé individuellement.
Ils n’ont pas été peints au même moment. L’un des chevaux est daté du Gravettien.

En premier, un poisson a été dessiné en rouge. Puis l’artiste a peint le contour en noir du premier cheval. La tête s’inspire de la forme du rocher.
Le deuxième cheval a été peint de la même manière.
Pour finir l’œuvre, des mains négatives ont été apposées par pulvérisation.

Ces mains sont peut-être un sceau personnel de l’artiste ou en rapport avec des rites de passage.

Grotte de Pech-Merle

Mains négatives. Pech-Merle. © dinosoria.com

On peut également admirer des mammouths monochromes dans des zones écartées de la grotte.
Ils sont plus anciens que les chevaux.

Mammouth de Pech-Merle

Mammouth de Pech-Merle. © dinosoria.com

La frise noire de Pech-Merle est l’œuvre d’un seul artiste. Cette frise réunit de grands herbivores : aurochs, bisons, chevaux et mammouths.
Il a utilisé un petit bâtonnet de bois ou d’os imprégné de pigment.

La frise noire de Pech-Merle

La frise noire de Pech-Merle. © dinosoria.com

Ce qui est admirable dans cette grotte, c’est que les peintures s’adaptent parfaitement aux supports rocheux. Et pourtant, les gravures sont très élaborées.

Le sang et la mort sont très rarement représentés de manière explicite dans l’art rupestre. Pech-Merle fait partie des exceptions. On peut en effet voir un homme transpercé par une flèche.

Pech-Merle

Pech-Merle. Homme transpercé par une flèche. © dinosoria.com

Moins connue que la grotte de Lascaux, la grotte de Pech-Merle est pourtant une véritable petite merveille où féerie de l’environnement et art vous font oublier un instant le monde réel.

On n'a jamais été aussi proche de nos ancêtres. Les empreintes de pieds nus nous offrent un contact tactile avec ces artistes qui deviennent l'espace d'un instant des êtres de chair et de sang.

Pech-Merle. Empreinte de pas

Empreinte de pied nu à Pech-Merle. © dinosoria.com

Si vous souhaitez visiter cette grotte, le site officiel de Pech-Merle met à votre disposition un bulletin de réservation.

V.Battaglia (05.2005)