Home

Planète Terre < Astronomie < Parhélie

Parhélie

Un parhélie est un phénomène d’optique atmosphérique dû à la réflexion de la lumière solaire sur les petits cristaux de glace présents dans certains nuages. Le parhélie se manifeste par des taches lumineuses irisées apparaissant à la même hauteur et de part et d’autre du Soleil, à proximité du halo entre 22° et 46°.

Le parhélie est également appelé faux Soleil, car le phénomène provoque l’apparition de plusieurs Soleils sur la ligne d’horizon.

Parhélie dans la baie d’Hudson

La baie d’Hudson est située au Canada entre le Québec et l'Ontario. Cette baie est l’une des plus grandes du monde.
On la considère comme une partie de l'océan Arctique.

Baie d'Hudson

Vue aérienne de la baie d'Hudson. By Ugo Cer. (CC BY-NC-ND 3.0)

On peut notamment y observer des ours polaires.

Au Canada, le parhélie est appelé « oeil de bouc ». Ce très beau phénomène d’optique peut être observé dans la baie d’Hudson.

Ours polaires

Ours polaires dans la baie d'Hudson. By Metrognome0 . (CC BY-NC-ND 3.0)

Alors que le Soleil est déjà bas sur l’horizon, le paysage glacé est éclairé d’une lumière douce et rosée.
Le changement de lumière est imperceptible.

Le Soleil, alors dans sa course descendante, vient rencontrer les cristaux de glace en suspension.
En une fraction de seconde, l’observateur se retrouve devant, non pas un Soleil, mais 3 ou 4 Soleils, qui se placent à égale distance de l’original.

Parhélie

Parhélie dans la baie d'Hudson. © Ronan McKenzy (avec son aimable autorisation)

Le parhélie du grec « parêlios » prend son origine dans l’appellation grecque du Soleil « hélios ».
L’appellation « feux du Soleil » s’applique parfaitement au parhélie.

Les rayons lumineux du Soleil sont déviés en se réfléchissant sur les faces des cristaux de glace.
Si les cristaux de glace sont nombreux, ils créent plusieurs faux soleils. Le phénomène est imprévisible même si toutes les conditions sont remplies.

Ce phénomène n’est pas exceptionnel dans le monde, mais il est par contre, si bref, dans la plupart des cas, qu’il est difficile de le photographier.

Parhélie

Parhélie. Crédit NOAA

En effet, les faux soleils se diluent rapidement dans le brouillard glacé et ne reste alors qu’une lumière féerique panachée de violacé et d’orange.

Pour les amateurs, la côte ouest de la baie d’Hudson est un bon endroit pour observer ce phénomène. Les conditions sont optimales à l’automne et au printemps.

V.Battaglia (14.08.2007)

< Astronomie