Home

Préhistoire < Hominidés < Hommes préhistoriques < Paranthropus

Paranthropus

A ce jour, huit espèces d'australopithèques ont été décrites mais les espèces plus robustes sont dénommées Paranthropus (“presque homme”).

Paranthropus robustus de Kromdraai (Afrique du Sud), décrit par Broom en 1938. Il n'a été mis au jour qu'en Afrique du Sud dans des terrains datés de 2,2 à 1,5 million d'années

Paranthropus crassidens de Swartkrans (Afrique du Sud), décrit par Broom en 1949 et mis au jour dans des terrains datés de 1,7 million d'années

Paranthropus boisei d'Olduvai (Tanzanie) décrit par Mary et Louis Leakey en 1959. Il est maintenant connu en Tanzanie, en Ethiopie, au Kenya et au Malawi dans des terrains datés de 2,2 à 1,4 million d'années

Paranthropus aethiopicus de la vallée de l'Omo (Ethiopie), décrit en 1967 par Camille Arambourg et Yves Coppens. Il vivait voici 3 à 2,5 millions d'années dans les états actuels d'Ethiopie et du Kenya.

Passage entre Australopithecus et Paranthropus

Après la disparition, il y a 2,5 millions d’années de l’Australopithecus africanus, les archives archéologiques présentent une lacune d’un demi million d’années.
Les plus importants fossiles postérieurs à cette période remontent à 2 millions d’années et proviennent surtout de deux sites : la gorge d’Olduvai en Tanzanie et celle de Koobifora au Kenya.
Ces fossiles appartiennent au genre Paranthropus.

Paranthropus boisei

Paranthropus boisei. © dinosoria.com

Les deux sites attestent que deux espèces pré-humaines se sont côtoyées entre moins 2 millions d’années et 1,5 million d’années.

Paranthropus boisei

En Afrique orientale, il y a environ 2,2 à 1,4 millions d’années, Paranthropus boisei d’Olduvai était un hominidé végétarien d’apparence robuste qui coexistait avec Homo habilis.
Sa boîte crânienne avait une capacité d’environ 515 cm3.
Les muscles de la mastication sont particulièrement développés. Paranthropus Boisei était bipède mais avait encore les bras assez longs.
Il maîtrisait le feu et savait fabriquer des outils rudimentaires.

Paranthropus boisei

Paranthropus boisei. © dinosoria.com

Lors de sa découverte en 1959 par Mary et Louis Leakey à Olduvai en Tanzanie, il fut tout d'abord identifié comme Zinjanthropus boisei.

Nous ne connaissons pas l’origine de cet hominidé. Certains anthropologues pensent qu’il dérive d’Australopithecus africanus.

Australopithecus

Australopithecus africanus. © dinosoria.com

Cependant, le crâne découvert au Kenya, daté de 2,5 millions d’années, a une face allongée et de grandes dents antérieures comme l’Australopithecus. Le « crâne noir » a été retrouvé à l’ouest du lac Turkana.
Cette espèce très primitive a été baptisée Paranthropus walkeri.

Paranthropus walkeri

Le "crâne noir" (Musée National du Kenya)

La comparaison entre deux crânes de Paranthropus Boisei (un mâle et une femelle) atteste d’importantes différences de taille et de forme. Ces différences morphologiques entre mâles et femelles d’une même espèce sont appelées dimorphisme sexuel.

Paranthropus

Comparaison entre deux crânes (mâle et femelle). © dinosoria.com

Concernant Paranthropus Boisei, une telle différence de taille est identique à celle des gorilles et des orangs-outans. Elle est souvent constatée chez les premiers hominidés.

  • Mâle : 55 kg pour 1,50 m
  • Femelle : 30 kg pour 1,20 m

Paranthropus robustus et Paranthropus crassidens

Paranthropus doit sa dénomination robustus à sa face imposante et ses énormes mâchoires. Il a côtoyé Homo habilis.
Les sites de Swartkrans et de Kromdrai ont livré des fossiles et cette espèce est différente de celle d’Afrique orientale.
Cette morphologie faciale lui donnait un pouvoir de mastication important pour se nourrir de grandes quantités de végétaux. En effet, cet hominidé était végétarien.

Paranthropus crassidens

Paranthropus crassidens. © dinosoria.com

Paranthropus robustus était assez habile de ses mains pour utiliser des outils. Il était bipède ce qui ne l’empêchait pas de passer du temps dans les arbres.
Il ne maîtrisait pas encore le feu.

Paranthropus robustus

Crâne de Paranthropus robustus. © dinosoria.com

Age : de 2.2 à 1, 5 millions d'années

D’autres fossiles ont été retrouvés dont un crâne en Afrique du Sud. Cet hominidé a été baptisé Paranthropus crassidens. Il est étroitement apparenté au Paranthropus Boisei mais sa taille est plus petite.

V.Battaglia (11.2004). M.à.J 09.2005

Australopithecus

Références

The Human Fossil Record: Craniodental Morphology of Early Hominids (Genera Australpithecus, Paranthropus, Orrorin) and Overview. John Wiley & Sons Inc 2005
David W. Cameron; Colin P. Groves. Bones, Stones and Molecules: "Out of Africa" and Human Origins. Academic Press Inc 2005
Berceaux de l'humanité : Des origines à l'Age de bronze.Pascal Picq Sous la direction d'Yves Coppens. Larousse. 2003

< Hommes préhistoriques