Home

Les ours

Le groupe des ours ne comprend que 8 espèces reparties en 5 genres. Bien que la famille des Ursidae (Ursidés) ne soit pas très diversifiée, les ours sont répandus sur tous les continents et tiennent une place prépondérante dans les différentes cultures.

Les ours sont apparus il y a 20 à 25 Ma, en Eurasie. L’ancêtre de l’ours avait la taille d’un raton-laveur. Aujourd’hui, la plupart des Ursidés sont de grande taille.

Répartition géographique des ours

Les ours ont colonisé tous les continents sauf l’Australie et l’Antarctique. Cependant, ils sont surtout nombreux dans tout l’hémisphère Nord, Europe, Amérique et Asie,  bien que l’on en trouve également sous les tropiques.

Ours brun

Ours brun (Ursus arctos). © Emme Interactive

L’aire de distribution de chaque espèce a été beaucoup réduite depuis 200 ans à cause de la persécution de l’homme et de la destruction des habitats.
Par exemple, on trouvait encore des ours bruns en Afrique du Nord jusque vers 1800.

Aujourd’hui, à part l’ours noir d’Amérique et l’ours brun (certaines sous-espèces), tous les Ursidés sont en danger.

Ourson noir

Ourson noir (Ursus americanus). © Emme Interactive

  • L’ours brun (Ursus arctos), appelé Grizzly en Amérique du Nord. Il vit en Europe centrale, Europe du Nord, Afrique du Nord, Amérique du Nord, Asie
  • L’ours noir (Ursus americanus) qui vit également en Amérique du Nord (Etats-Unis, Canada, Mexique)
  • L’ours polaire (Ursus maritimus) qui vit en Arctique
  • L’ours à collier (Ursus thibetanus) qui vit en Asie (Pakistan, Afghanistan, est de l'Himalaya, nord du Vietnam, sud de la Chine, Thaïlande)
  • L'ours lippu (Melursus ursinus) ou ours paresseux, ours de miel, ours jongleur, ours à longues lèvres qui vit en Inde, au Sri Lanka, au Bangladesh, au Népal et au Bhutan
  • L’ours malais ou ours des cocotiers (Helarctos malayanus) est le plus petit ursidé avec un poids maximum de 65 kg. Il vit en Asie: Est de l'Himalaya, Province de Szechuan en Chine, Indochine, Malaisie
  • L’ours à lunettes (Tremarctos ornatus) qui vit en Amérique du Sud. Sa fourrure est généralement noire mais peut être brune ou grise comme sur la photo ci-dessous
  • Le panda géant ou Grand Panda (Ailuropoda melanoleuca) qui vit en Chine

Habitat

Les ours se sont adaptés à pratiquement tous les habitats, de la toundra arctique et les banquises polaires  aux forêts, aux montagnes, aux prairies, et aux déserts tropicaux et tempérés.
Les points d’eau sont indispensables à leur survie.

Ours polaire

Ours polaire (Ursus maritimus). By Lady AnnDerground . (CC BY-SA 3.0)

A part le panda qui ne vit que dans les forêts montagneuses de bambous, les ours sont capables de changer de biotope, passant de la forêt à la prairie en passant par des zones plus arides.

Taxonomie

Les Ursidés sont apparentés aux canidés et aux pinnipèdes.  Après de nombreuses controverses, le grand panda a été inclus dans cette famille.

Panda

Grand Panda (Ailuropoda melanoleuca). By Jeff Kubina (Site de l'auteur). (CC BY-SA 3.0)

Concernant le petit panda ou panda roux (Ailurus fulgens), les analyses ADN ont démontré qu’il n’était pas un parent proche des ours mais plutôt des Mustélidés (blaireaux, moufettes).

Petit panda

Panda roux ou petit panda. By Anirban Biswas . (CC BY-SA 3.0)

Après de nombreux débats, il a été classé dans une famille à part, Ailuridae, dont il est le seul représentant.

Portrait des ours

La plus petite espèce est l’ours malais dont le poids n’excède pas 65 kg et la plus grande est l’ours polaire qui peut atteindre 800 kg.

Les mâles sont toujours plus grands que les femelles, pouvant peser jusqu’à deux fois plus lourds.

Ours malais

Ours malais ou ours des cocotiers (Helarctos malayanus). By poplinre . (CC BY-SA 3.0)

Le corps est trapu et musculeux. Leurs grosses pattes et leur crâne massif témoignent de leur puissance.
Le grand museau montre que l’odorat est très fin. Les yeux et les oreilles sont relativement petits car la vue et l’ouie sont moins importantes. Cependant, l’ouie est assez fine tandis que la vue est médiocre, surtout de loin.
Des études ont démontré que l’ours noir américain pouvait discerner les couleurs.

La queue est toujours très courte.

Grizzli

Grizzli. By Chris Willis . (CC BY-SA 3.0)

La couleur du pelage est très variable selon les espèces mais également les sous-espèces. Elle varie également au sein d’une même population. Le pelage peut être  noir, beige, blanc, roux.
L’ours noir d’Amérique n’est pas toujours noir. Son pelage est très variable selon les régions : noir, brun, bleuâtre ou même blanc pur.

Ours noir

L'ours noir n'a pas toujours le pelage noir. By poplinre . (CC BY-SA 3.0)

Les canines sont aiguisées. Incisives et molaires servent à broyer les aliments.

Toutes les espèces d’ours possèdent cinq griffes incurvées et non rétractiles aux pattes avant et arrière. Celles des membres antérieures sont particulièrement longues.
Elles permettent d’arracher les feuilles, les fruits, de creuser, de déchirer une proie ou de grimper aux arbres selon les espèces.

Ours kodiak

L'impressionnant ours Kodiak. By Eric Ncindy 24. (CC BY-SA 3.0)

Les pattes postérieures sont plantigrades c’est-à-dire que les coussinets sont placés à plat sur le sol.

Le grand panda possède une particularité aux pattes antérieures. Elles sont munies d’un sixième doigt ou « faux pouce ». C’est en fait un petit os du carpe très développé, le sésamoïde radial.
Il lui permet de tenir une tige de bambou dans sa patte.

Reproduction

Les ours sont des animaux solitaires. Mâles et femelles ne se côtoient qu’au moment de la reproduction.
Les mâles deviennent agressifs pendant le rut et peuvent s’infliger des blessures mortelles.

Un mâle reste à proximité d’une femelle réceptive pendant quelques jours à une semaine. Il s’accouple le plus souvent possible avec elle afin d’être sûr de l’avoir fécondée.

Grizzlis

Des grizzlis. By B Mully . (CC BY-SA 3.0)

Après l’accouplement, l’œuf ne s’implante pas immédiatement dans la paroi de l’utérus. Il reste en repos jusqu’à l’automne, avant de se fixer dans l’utérus de la femelle.
Si la femelle ne dispose pas de suffisamment de réserves de graisse pour subvenir à ses besoins, les œufs seront tout simplement absorbés par l’organisme.

La femelle met au monde 1 à 4 oursons, habituellement deux, à des intervalles de 1 à 4 ans.

Ours brun et ses oursons

Femelle ours brun et ses oursons. © Emme Interactive

La durée de gestation varie de 95 à 266 jours avec une implantation  retardée de 45 à 120 jours.
Dans les régions froides, la période de gestation coïncide avec l’hibernation.

Concernant l’ours malais, la reproduction peut avoir lieu toute l’année.

Les oursons naissent sourds et aveugles et n’ont comme protection qu’un très fin duvet. Leur poids varie de 90 grammes pour le grand panda à 680 grammes pour les plus grandes sous-espèces de l’ours brun.
Ils se développent très rapidement grâce au lait maternel très riche. Les oursons de l’ours polaire pèsent déjà de 10 à 15 kg vers 4 mois alors qu’ils ne pèsent que 600 grammes à la naissance.

Ours polaire

Ourson blanc sur le dos de sa mère. By Just Being Myself . (CC BY-SA 3.0)

Les oursons restent près de leur mère pendant  18 à 24 mois en moyenne et jusqu’à 3 ans.

La maturité sexuelle se produit entre 3 et 6,5 ans. Elle est plus tardive chez les mâles. Mais les ours continuent à grandir. Un mâle peut continuer sa croissance jusqu’à 10 ou 11 ans tandis que la femelle atteint sa taille adulte vers 5 ans.

Longévité des ours

Le plus fort taux de mortalité intervient dans la première année. 10% à 30% des oursons polaires meurent de froid avant un an.
Une étude menée dans le parc de Yellowstone a montré qu’un ourson sur deux ne passait pas le cap de la première année.

Ours lippu

Ours lippu ou ours à grandes lèvres (Melursus ursinus). © Emme Interactive

L’infanticide est un phénomène courant chez les ours. La femelle est prête à tout pour défendre ses petits des mâles adultes.

En liberté, les ours vivent 20 à 25 ans maximum. En captivité, ils peuvent vivre jusqu’à 50 ans et même davantage.

Mode de vie

Généralement, les ours sont solitaires. Ils sont le plus souvent nocturnes ou crépusculaires mais peuvent être également actifs le jour. C’est notamment le cas pour l’ours polaire qui est diurne.

On ne sait qu’assez peu de choses sur la communication des ours qui semble assez réduite. Le registre vocal comporte le grognement, le cri aigu, le gémissement et le « soufflement ».

Ours brun

Ours brun. © Emme Interactive

Habituellement, l’ours marche lentement sur ses quatre pattes. Cependant, en cas de danger, il peut fournir des accélérations impressionnantes.
L’ours brun peut atteindre des pointes de 55 km/h.

Ours brun

Ursus arctos. © Emme Interactive

Sous les latitudes les plus froides, les ours s’isolent dans leur tanière pour leur sommeil hivernal.
Cette période d’inactivité n’est pas considérée comme une vraie hibernation  par la plupart des spécialistes car la température interne du corps ne chute que d’un ou deux degrés environ.
Par contre, le rythme cardiaque ralenti considérablement, jusqu’à la moitié du rythme normal.

Alimentation

Les ours sont omnivores et opportunistes. Leur alimentation varie en fonction de la saison et de l’habitat.
Ce sont les plus végétariens des carnivores à part l’ours polaire qui est un carnivore strict.

L’ours brun peut se nourrir de fruits ou de larves d’insectes pendant la belle saison ou manger exclusivement du saumon lors de leur migration en Alaska.
Ils peuvent également s’attaquer à des mammifères.

Ours brun qui peche du saumon

Ours brun qui se régale de saumons. © Emme Interactive

La plupart des espèces ont un menu qui comporte majoritairement des fruits et des larves d’insectes. Ce menu est complété par des vertébrés, du poisson, des tubercules, des végétaux, des graines, du miel, des œufs et des charognes.

Le grand panda est célèbre pour son mode d’alimentation qui comprend essentiellement des tiges de bambous. Mais, lui aussi, inclut dans ses repas des petits vertébrés, des insectes ou des charognes.

Panda geant

Panda géant en plein repas. By Db King . (CC BY-SA 3.0)

L’ours polaire est surtout carnivore. Ses menus se composent de poissons, de petits mammifères, de phoques, d’oiseaux et de leurs œufs.
Ils apprécient également les carcasses de baleines ou de tout autre grand mammifère marin.

L’ours joue un rôle non négligeable dans l’écosystème. Il régule les populations d’herbivores. Ils dispersent graines et fruits qu’ils mangent.

Protection des ours

Dans tous les pays, les ours ont été et continuent à être persécutés par les éleveurs qui les accusent de tuer leur bétail.
Ces méfaits sont très exagérés car comme on l’a vu, l’ours se nourrit surtout de fruits et de larves d’insectes.

Ours à lunettes

Ours à lunettes ou ours des Andes (Tremarctos ornatus). By Auburnxc . (CC BY-SA 3.0)

L’ours attaque l’homme quand il se sent menacé. Une femelle qui protège ses petits est particulièrement agressive.

Un ours n’est pas une peluche et c’est effectivement un animal potentiellement dangereux si on le provoque.
La cohabitation entre hommes et ours a toujours été problématique mais n'est pas impossible.

Il suffit que l’homme y mette un peu de bonne volonté et apprenne à connaître cet animal. C’est toujours l’ignorance qui provoque les plus gros dégâts.

Ours a colllier

Ours à collier ou ours de l'Himalaya (Ursus thibetanus). © Emme Interactive

Vouloir réintroduire des ours dans des zones peuplées est une aberration. L’ours doit être protégé mais pas n’importe comment.
En France, la réintroduction d’ours dans les Pyrénées a été une véritable catastrophe par manque de préparation et d’information auprès de la population locale.
Comment peut-on prétendre protéger une espèce en l’introduisant dans un habitat où chasseurs et promeneurs ont un accès libre ?

Ours brun d'Europe

Ours brun d'Europe. © Emme Interactive

Tous les ours sont en sursis si l’homme ne prend pas ses responsabilités concernant la protection de leur habitat. La plupart des espèces figurent sur la Liste rouge de l’UICN (IUCN en anglais)  et sont classées comme vulnérables.
Le grand panda est classé en danger.

Deux sous-espèces d’ours bruns sont en voie d’extinction :

  • Ursus arctos nelsoni (Ours brun du Mexique)
  • Ursus arctos arctos (Ours brun d’Europe)

Classification: Animalia. Mammalia. Carnivora. Ursidae.

V.Battaglia (04.06.2008)

Grizzli . Ours Kermode . Ours Kodiak

Références

Dave Smith; Backcountry Bear Basics: The Definitive Guide to Avoiding Unpleasant Encounters. Mountaineers Books 2006
Linda Masterson ; Living With Bears: A Practical Guide to Bear Country. PixyJack Press 2006
Charles Fergus & Amelia Hansen; Bears (Wild Guide Series). Stackpole Books 2005

< Mammifères