Animaux < Reptiles < Lézards < Orvet

Orvet

L’orvet n’est pas un serpent mais un lézard apode dont les ancêtres se déplaçaient  sur quatre pattes.
Il existe deux espèces d’orvets :

  • Anguis cephallonica
  • Anguis fragilis

L’orvet est totalement inoffensif. Ce « serpent de verre » comme on le nomme mène une vie tranquille et ne quitte son abri que pour chasser.

Portrait de l’orvet

La longueur de l’orvet varie de 30 à 50 cm. Les femelles sont plus longues que les mâles. La couleur de la robe varie beaucoup en fonction de la zone géographique et des sous-espèces. On trouve des individus à la robe jaunâtre, rougeâtre, noire, argentée.
Certains, particulièrement de sexe féminin,  présentent des bandes plus sombres.

Craintif, l’orvet a peu de moyens de défense. S’il est capturé par la queue, il n’a pas d’autres solutions que de la casser volontairement.
Elle se brise si facilement qu’on le surnomme serpent de verre.

Cette amputation ne le gène pas du tout. Des muscles spéciaux lui permettent de ne pas perdre son sang et il cicatrise facilement.

Orvet

Orvet. By Treehouse1977

Sa queue ne repousse ensuite que de 1 à 2 cm.

Comme les lézards, l’orvet a des paupières mobiles.

Sa langue est très caractéristique. Elle se divise en deux parties de diamètre différent qui s’emboîtent l’une dans l’autre au repos.
Elle ne lui sert pas pour manger mais pour détecter les odeurs.

Orvet

Orvet. By Bollin

L’orvet mue généralement quatre fois dans l’année. Il se débarrasse de sa peau devenue trop petite comme le font les serpents.
Si la nourriture vient à manquer, il ne mue pas car sa croissance se ralentit.

Mode de vie et habitat

L’orvet (Anguis fragilis) évolue de l'Europe à la Russie. De petites populations existent également en Iran, en Turquie et en Afrique du Nord. Anguis cephallonica vit en Grèce.

Le matin et en fin d’après-midi, l’orvet quitte son abri pour chercher sa nourriture. Les limaces, les vers de terre et les larves d’insectes sont ses proies favorites.

Les proies sont déchiquetées grâce aux petites dents pointues qui sont recourbées vers l’arrière.

Orvet

Orvet. By Lofaesofa

Fouisseur, l’orvet passe beaucoup de temps sous terre à chercher sa nourriture.

Ainsi, l’orvet est l’ami du jardinier. Il est très utile pour réguler les populations d’insectes et parasites des potagers.
Il ne faut pas en avoir peur.

Il a besoin de boire assez souvent. Il habite donc toujours près de zones ombragées et humides.
Il apprécie par exemple les zones de végétation en décomposition, les haies ou les chemins forestiers.

Il évolue également en montagne jusqu’à 2 000 m d’altitude.

Orvet

Orvet. By Sergey Yeliseev

L’abri peut être artificiel, carton ou détritus divers, ou naturel comme le terrier d’un rongeur. Il est plus rare que l’orvet creuse son propre abri.
Ce dernier sert pour le repos et l’hivernation.

Des hivernations de masse peuvent rassembler des dizaines d’individus.

Reproduction

L’accouplement est souvent précédé de violentes bagarres entre les mâles. C’est notamment à cette occasion que les individus perdent leur queue. Pendant que l’adversaire fixe son attention sur les mouvements du bout cassé, le plus faible a le temps de s’enfuir.

La femelle pond ses œufs qui sont protégés par une membrane que les jeunes brisent à la naissance.
Ils ne bénéficient d’aucune aide parentale et sont autonomes dès leur naissance. La ponte moyenne comporte une dizaine d’œufs.

Les jeunes orvets peuvent espérer vivre environ 30 ans.

Classification: Animalia. Reptilia. Squamata. Autarchoglossa. Anguidae. Anguis

V. Battaglia (16.04.2009)

Références

Reptiles. L'orvet. Editions Proxima 2001
Larousse des animaux. Les lézards. Editions Larousse 2006

< Lézard