Home

Préhistoire < Hominidés < Hommes préhistoriques < Orrorin tugenensis

Orrorin tugenensis

De Orrorin tugenensis, on a retrouvé uniquement des fossiles fragmentaires. Malgré tout, ses découvreurs ont pu émettre des hypothèses sur cet hominidé qui vivait en Afrique il y a environ 6 millions d'années.
Orrorin est le nom local, au Kenya, d'un personnage mythique, « l'Homme originel ».
Orrorin tugenensis a également été surnommé Millennium Man (Homme du millénaire).

Découverte d'Orrorin

Les premières découvertes de fossiles ont été effectuées en novembre 2000 dans la formation de Lukeino, dans les collines de Tugen, au Kenya, par Ezra Kiptalam Cheboi.

Orrorin tugenensis a été identifié à partir de treize fossiles correspondant au moins à cinq individus distincts : un humérus, trois fémurs, une phalange, deux mandibules et six dents.

Orrorin tugenensis

Les différents fossiles d’Orrorin n'ont pas fait l'objet de datations directes, mais leur âge a pu être évalué grâce à celui de leur contexte stratigraphique.

Les fossiles trouvés sont âgés d'approximativement 6 à 5,7 millions d'années.

Morphologie d'Orrorin

Les fémurs sont plus longs que ceux de la petite australopithèque Lucy ce qui évoque la bipédie.

La première phalange, longue et incurvée, indique qu'Orrorin se suspendait parfois aux arbres. Il était donc encore proche des grands singes.

Par contre, la taille de ses molaires est identique à celle des hommes modernes.
Ces différents caractères contradictoires compliquent grandement sa classification, car il a des caractéristiques propres aux grands singes et d’autres propres aux hominidés.

Orrorin tugenensis

D'après la taille des os disponibles et surtout des fémurs, Orrorin pouvait mesurer 1,40 m pour un poids de 50 kg. Cependant, ces données ne sont fournies que pour les fossiles fragmentaires découverts. Ces mensurations ne peuvent donc être considérées comme un standard pour cette espèce.

Bipédie confirmée

Trois millions d’années avant l’australopithèque Lucy, Orrorin tugenensis était déjà adepte de la bipédie, affirment des chercheurs américains et français dans la revue Science publiée le 3 septembre 2004.
Cette caractéristique place cet ancêtre dans l’arbre généalogique des hominidés.

Orrorin tugenensis

Les chercheurs ont analysé le fémur d’Orrorin tugenensis grâce à une technique de tomographie assistée par ordinateur (CT scan). Ils ont constaté que la partie supérieure est plus fine que la partie inférieure, avec un ratio de l’ordre de trois (ce ratio peut dépasser quatre chez l’homme).

Ce fossile témoigne donc d’une transition vers la station debout. Cela confèrerait à Orrorin un avantage non négligeable sur Toumaï , vieux lui aussi d’au moins 6 millions d’années, mais dont la bipédie n'est toujours pas confirmée.

V, Battaglia (10.2003). M.à.J 10. 2004

Toumaï

Références

Berceaux de l'humanité : Des origines à l'Âge de bronze.Pascal Picq Sous la direction d'Yves Coppens. Larousse. 2003
B. Senut, M. Pickford, D. Gommery, P. Mein, K. Cheboi et Y. Coppens, « First hominid from the Miocene (Lukeino Formation, Kenya) », Comptes Rendus de l'Académie de Sciences, vol. 332, pp. 137-144, 2001.
Brigitte Senut. CNRS. Orrorin tugenensis

< Hommes préhistoriques