Home

Nigersaurus

Un nouveau sauropode de la famille des Rebbachisauridae,  Nigersaurus taqueti, vient d’être reconstitué par l’équipe de paléontologues de l’Université de Chicago.
C’est le paléontologue Paul Sereno qui a décrit en 1999 Nigersaurus taqueti. Ce dinosaure découvert au Niger vivait au Crétacé inférieur, il y a environ 110 millions d'années.

 

 

Gadoufaoua

Le squelette de Nigersaurus a été découvert  sur le gisement de Gadoufaoua  en 1997 par une équipe menée par Paul  Sereno. Son nom lui a été donné en référence avec le Niger bien sûr mais également en hommage au paléontologue français Philippe Taquet qui a été l’un des premiers a mené des expéditions au Niger dans les années 60.

Cette partie du Sahara, particulièrement aride, est très riche en fossiles ce qui fait le bonheur des paléontologues.
C’est l’un des endroits où il y a la plus grande concentration de fossiles datant du Crétacé.

Nigersaurus

Squelette de Nigersaurus. © Gabrielle Lyon, courtesy Project Exploration

Paul Sereno et son équipe ont effectué de nombreuses expéditions au Niger aux environs de la falaise de Tiguidi et sur le site de Gadoufaoua.

Le précurseur sur ce site est Philippe Taquet qui a consacré 10 ans de sa vie à rechercher des fossiles à Gadoufaoua. En 1976, il a décrit une nouvelle espèce de dinosaure herbivore Ouranosaurus nigeriensis. Philippe Taquet a également apporté la preuve de l'existence de dinosaures piscivores.

Paul Sereno a, quant à lui, découvert au Niger dans la région d’In’Gall et sur le site de Gadoufaoua plusieurs nouvelles espèces dont  Afrovenator abakensis et Suchomimus tenerensis, deux théropodes ainsi que Jobaria tiguidensi, un sauropode de 20 mètres de long.

Afrovenator

Afrovenator. By ChezkO

Bien sûr, au Crétacé, le Sahara n'était pas le désert que l'on connaît. Là où la plupart des fossiles ont été découverts, le paysage offrait un panorama sur des plaines immenses et verdoyantes ainsi que des rivières dans lesquelles une faune riche et variée a laissé de nombreux fossiles. Sous ce climat chaud et humide, la faune et la flore ont pu se développer.

Description de Nigersaurus taqueti

Le squelette bien conservé dont 80% ont pu être mis au jour a permis à l’équipe de faire une reconstitution de ce sauropode.

Nigersaurus taqueti mesurait  9 mètres de long (15 m selon le National Geographic de décembre 2007). Ses os sont très fragiles et les vertèbres sont d’une grande finesse. Ces caractéristiques rendent le squelette particulièrement léger par rapport à la taille de l’animal.
600 minuscules dents ont été découvertes. La mâchoire de ce dinosaure est assez particulière. En effet, le museau était plat et carré. Ses dents qui s’usaient rapidement à mâcher les coriaces fougères étaient renouvelées en permanence.

Nigersaurus

Reconstitution de Nigersaurus. Photo © Mike Hettwer, courtesy Project Exploration

Une reconstitution en 3D du crâne a été effectuée. Cette reconstitution a permis de démontrer que ce sauropode maintenait sa tête au ras du sol.
Comme d’autres sauropodes, il ne pouvait pas élever son long cou pour brouter les feuilles des arbres.

Ses 600 dents, chacune de la taille d'une incisive de petit enfant, étaient très serrées. Selon les termes de Paul Sereno, ce dinosaure "broutait très près du sol comme une tondeuse". Mais malgré son impressionnante mâchoire, sa morsure n'était pas forte.

Classification :Animalia. Chordata. Reptilia. Saurischia. Sauropodomorpha. Sauropoda. Diplodocidae. Rebbachisauridae 

Sereno, Beck, Dutheil, Larsson, Lyon, Moussa, Sadleir, Sidor,  Varricchio, Wilson G. P. & Wilson, J. A. 1999

V.B (24.11.2007). M.à.J 12.2007

Source

Site du projet du Nigersaurus (en anglais)

< Espèces de dinosaures