Home

Homo neanderthalensis

C’est en 1856, dans la vallée du Neander, en Allemagne, que le premier fossile d’un nouvel hominidé a été découvert : l’Homme de Neandertal (Vallée de l'Homme nouveau).

Depuis, la relation exacte entre Homo neanderthalensis et Homo sapiens a fait l’objet de débats acharnés.
Cependant, grâce aux dernières découvertes et aux analyses ADN, les chercheurs peuvent tracer un portrait plus détaillé de l’homme de Neandertal et émettre des hypothèses sur les causes de sa disparition.

L’apparition des néandertaliens

Les néandertaliens sont apparus lors d’un stade climatique tempéré (l’interglaciaire Riss-Würm) et ont perduré en Europe bien après le début de la dernière glaciation. En Europe, les plus anciennes traces de l'homme de Neandertal remontent à 250 000 ans avant notre ère. La mandibule de Montmaurin (gorge de la Seygouade, Haute-Garonne) est âgée d'environ 130 000 ans. Un crâne, découvert dans le Pas-de-Calais, est âgé de 180 000 ans.
Ils ont disparu il y a environ 28 000 ans.

Cet hominidé est associé aux cultures moustériennes (d’après le site de Moustier en Dordogne.)

Crane Homme de Neandertal

Un crâne néandertalien découvert en Israël. © dinosoria.com

La date d'apparition exacte des néandertaliens est difficile à préciser. En effet, il est très probable que cet hominidé est issu de petites populations installées en Europe. Trouve-t-il son origine au sein des populations d'Homo erectus, d'Homo georgicus ou d'Homo antecessor ?
Toujours est-il qu'à ce jour, les plus anciens pré-Néandertaliens seraient apparus il y a environ 500 000 ans.

Colonisation de l'Europe

Les néandertaliens ont dominé l’Eurasie pendant des dizaines de millénaires et y ont évolué seuls.

Neandertal a colonisé progressivement le continent. Son déclin coïncide avec l'arrivée d'Homo sapiens qui s'est installé peu à peu sur le même territoire.

Des néandertaliens ont émigré au Proche-Orient. Des fossiles ont été exhumés en Irak, en Syrie et en Israël. Des petits groupes se sont également installés en Asie centrale et en Sibérie.

Reconstitution d'un homme de Neandertal

Reconstitution d'un homme de Neandertal . (Musée en Allemagne). By Jacob Enos

Durant tout le paléolithique, le climat s’est caractérisé par une alternance de périodes glaciaires, au cours desquelles l'Europe de l'Ouest s’est en partie couverte de toundra, et de phrases interglaciaires, plus courtes et plus chaudes.

L’image habituelle de l’homme de Neandertal le représente chassant le mammouth dans un environnement glacial.
Mais, des fouilles menées notamment à Caours, dans la Somme, ont permis de mettre au jour des fossiles qui démontrent que Homo neanderthalensis vivait également dans des zones tempérées.

Leur présence est attestée tout le long de la Méditerranée, du détroit de Gibraltar jusqu’en Grèce et en Irak. Au Nord, des populations vivaient en Russie. Des traces ont également été découvertes en Grande-Bretagne et jusqu’en Mongolie.

Les dernières données génétiques révèlent qu’ils ont occupé un territoire plus vaste qu’on ne le croyait jusqu’ici.

Relations entre Homo neanderthalensis et Homo sapiens

On a longtemps cru que l’Homme de Neandertal était un ancêtre direct de l’Homme actuel (Homme moderne ou Homo sapiens.)
Mais, on sait aujourd’hui que l’Homme moderne est apparu en Europe il y a environ 40 000 ans. La transition entre les deux espèces est donc impossible.

Comparaison entre un crane d'Homme moderne et celui d'un Homme de Neanderdal

Comparaison entre un crâne d'Homme moderne et celui d'un Homme de Neanderdal. (Cleveland Museum of Natural History) By Hairymuseummatt

L’homme de Neandertal est plutôt un cousin qui n’a laissé aucune descendance.
En 1997, le généticien Suante Pääbo, attaché à l’université de Munich, a extrait un fragment de 378 lettres de l’ADN mitochondrial d’un os d’un bras de néandertalien, vieux de 40 000 ans.

Les deux lignées ont divergé bien avant que les Hommes modernes n’émigrent depuis l’Afrique.
D’après les dernières recherches, les deux lignées ont commencé à diverger il y a environ 700 000 ans.

Il y a eu une période de coexistence entre les deux espèces.

Homme de Neandertal

Crâne d'un Homo neanderthalensis provenant de Dordogne (France). © dinosoria.com

Les découvertes effectuées sur la côte méditerranéenne d’Israël ont conduit les chercheurs à de nouvelles hypothèses.
En effet, une forme primitive d’Homme moderne occupait cette région il y a 92 000 ans. Dans le même secteur, on a retrouvé des fossiles de néandertaliens datés d’environ 120 000 ans et d’autres de seulement 60 000 ans.
Donc, les néandertaliens étaient là avant les Hommes modernes et ont perduré bien après. Leur coexistence en Europe a été de 5 000 ans et de 60 000 ans au Proche et Moyen-Orient.

On pense aujourd’hui que les deux espèces sont peut-être issues d'Homo heidelbergensis.

L’exploitation d’un même territoire par Néandertal et Homo Sapiens a été prouvée par des recherches effectuées sur un site près de Cambrai par l'INRAP. Le site d'Havrincourt occupé en premier par l’Homme de Néandertal et ensuite par Homo Sapiens entre 50 000 ans et 30 000 ans avant notre ère.

Croisement entre Homo neanderthalensis et Homo sapiens

Jusqu'en 2010, la théorie officielle voulait que chaque espèce soit restée de son côté, en évitant l'autre. Mais, une étude effectuée par Svante Pääbo, de l'Institut Max-Planck (Allemagne) a démontré que 1 à 4 % de notre génome provient de l'Homme de Neandertal.

Il y aurait donc bien eu reproduction entre les deux espèces. Apparemment, cette petite descendance s'est montrée fertile.

Les paléogénéticiens ont comparé les ADN nucléaires de cinq hommes d'aujourd'hui avec celui de Néandertaliens, grâce à la récupération d'ADN ancien en quantité suffisante sur des os vieux de 28 000 à 44 000 ans.

Portrait de l’homme de Neandertal

  • Un cerveau plus volumineux que celui de l’Homme moderne : environ 1 500 ml contre 1 400 ml
  • Bourrelet sus-orbitaire saillant
  • Os du nez fortement relevés
  • Mandibule massive
  • Menton fuyant
  • Taille d’environ 1,60 m pour les hommes pour un poids moyen de 84 kg
  • Taille d’environ 1,57 m pour les femmes pour un poids moyen de 67 kg
  • Muscles hypertrophiés

Sur le plan génétique, les néandertaliens sont identiques aux Hommes modernes à 99,5 %.

Homme de Neandertal

Reconstitution d'un homme de Neandertal. (Maxwell Museum of Anthropology, New Mexico). By Hairymuseummatt

Steven E.Churchill, paléoanthropologue à l’université Duke, a calculé qu’un homme devait absorber 5000 calories par jour pour résister au froid et alimenter un squelette très robuste.

En octobre 2007, une équipe de chercheurs a isolé un gène de la pigmentation à partir de l’ADN d’un individu découvert dans la grotte El Sidrón, en Espagne.
On sait ainsi que certains néandertaliens devaient avoir les cheveux roux, la peau claire et peut-être des taches de rousseur.

La même année, Svante Pääbo a fait une découverte très importante. Deux individus d’El Sidrón partageaient avec l’Homme moderne une version du gène FOXP2, qui entre en jeu dans l’aptitude au langage et à la parole.
Par contre, on ne sait pas si les néandertaliens possédaient un langage élaboré, ni de quel type était ce langage.

V. Battaglia (04.2005). M.à.J 07.2012

Vie quotidienne de l'homme de Neandertal .      Pourquoi l'homme de Neandertal a t-il disparu ?

Références

Berceaux de l’Humanité. Editions Larousse 2003
National Geographic Novembre 2008
Svante Pääbo. The Neandertal Genome Project. Department of Evolutionary Genetics
"A draft sequence and preliminary analysis of the Neandertal genome" (Green, R.E. et al., SCIENCE, 07 May 2010) (format PDF)
INRAP. Les steppes paléolithiques d'Havrincourt

< Homme de Neandertal