Home

Animaux < Insectes < Mouche tsé-tsé

Mouche tsé-tsé

Le nom générique de mouche tsé-tsé désigne plusieurs redoutables mouches du genre Glossina qui transmettent des maladies à l’homme et au bétail.
Parmi ces maladies, la plus connue est la maladie du sommeil qui continue à faire des ravages en Afrique.

Ces mouches ne sont présentes que sur le continent africain. En Europe ou en Amérique du Nord, les espèces les plus répandues sont la mouche domestique et les mouches qui font partie de la famille des Calliphoridae comprenant notamment les mouches bleues et vertes.

Portrait de la mouche tsé-tsé

Tsé-tsé nous vient d’un dialecte bantou de l’Afrique équatoriale. Cette région est le cœur végétal de l’Afrique, arrosée par le Congo et ses affluents. C’est le berceau humide des tiques, moustiques et autres animaux peu sympathiques.

La mouche fait partie de l’ordre des Diptères qui regroupent 122 000 espèces d’insectes.
Si les Diptères sont d’indispensables pollinisateurs et prédateurs, beaucoup s’attaquent aux cultures. Parmi eux, Glossina morsitans, ou mouche tsé-tsé, est l’une des vectrices du trypanosome causant la maladie du sommeil.

Il existe plusieurs espèces de mouches qui peuvent transmettre de redoutables maladies. Ce sont des mouches suceuses de sang, chez lesquelles les pièces buccales sont transformées en trompe piquante.

Ces diptères bruns ou gris transmettent également le « nagana » aux animaux.

Mouche tse-tse

Mouche tsé-tsé. Glossina sp. By Omeuceu

Comme beaucoup de mouches, les tsé-tsé pondent des œufs isolés. Les larves (ou asticots) s’enfoncent dans le sol et il leur suffit de quelques heures pour se transformer en nymphes à l’intérieur d’un fin tonnelet brun.
L’adulte émerge au bout de quatre semaines et peut s’envoler.

Les glossines sont des mouches strictement africaines. Elles ont besoin de chaleur (25 - 30 °C) d’humidité et d’ombre (arbres et fourrés).

Il existe plusieurs espèces :

Dans la zone Ouest: glossines du groupe G. palpalis (G. palpalis, G. tachinoïdes, G. fuscipes), elles vivent en forêt, sont surtout anthropophiles : elles transmettent T. (b) gambiense

Dans la zone Est: glossines du groupe G. morsitans (G. morsitans, G. pallipides, G. swynnertoni), elles vivent en savane (arbustes et hautes herbes, gibier abondant) : elles transmettent T. (b) rhodesiense

La maladie du sommeil

Les mouches de la famille des Glossines sont des agents transmetteurs de divers trypanosomes, tous parasites du sang.
Ces organismes unicellulaires, microscopiques, sont les vrais auteurs des maladies dites « de la tsé-tsé », de la dourine chez les équidés (cheval, âne, zèbre), aussi bien que de la maladie du sommeil chez l’homme.
Cette maladie est due à des parasites appartenant au genre Trypanosoma : Trypanosoma gambiense ou Trypanosoma rhodiesense.

Mouche tse-tse

Glossina. sp. © dinosoria.com

L'incubation de la maladie est silencieuse et de durée variable (de quelques semaines à plusieurs mois ou années). Elle s'accompagne parfois quelques jours après la piqûre d'une lésion ressemblant à un furoncle.

Les symptômes de la maladie du sommeil sont nombreux : forte fièvre, des troubles nerveux, amaigrissement, crampes, névralgies, dépression, apathie, inversion du nycthémère (d'où le nom de maladie du sommeil), impuissance, frigidité.

En l'absence de traitement, le malade sombre dans le coma.
Les mouches tsé-tsé ne sont que les vecteurs aériens de ces protozoaires déclencheurs d’épidémies.
On peut les qualifier d’insectes bombardiers.

Le pouvoir d’acclimatation de ces mouches et leur rayon d’action sont tels qu’elles ont contaminé une grande partie de l’Afrique.
Ces insectes sont l’un des pires fléaux de l’Afrique noire.

Un espoir en Afrique

Cela fait plus de six ans que la mouche tsé-tsé a disparu de Zanzibar. C’est un scientifique canadien qui a vaincu la mouche tsé-tsé dans cette région
En conséquence, la production de lait a triplé et la production locale de boeuf a doublé.

M. Dyck a utilisé la technique de stérilisation des insectes. Cette technique interrompt le cycle de reproduction des insectes en stérilisant les mâles par radiation, puis en les relâchant dans les régions touchées.
Il aimerait maintenant appliquer la technique de stérilisation des insectes dans d'autres régions africaines touchées par la mouche tsé-tsé.

Mouche tse-tse

Mouche tsé-tsé. © dinosoria.com

En effet, en Afrique subsaharienne, la trypanosomiase ou "maladie du sommeil" ou nagana, reste très répandue. D'après l'Organisation mondiale de la santé (OMS), environ 60 millions de personnes sont menacées par cette maladie, et 500 000 environ ont déjà été contaminées.

Dans la région qui s'étend du sud du Soudan à l'Angola et comprend la République démocratique du Congo, la maladie du sommeil est, d'après l'OMS, la principale cause de décès, devant le VIH/sida. Bien qu'un patient atteint de trypanosomiase ait de grandes chances de se rétablir si la maladie est diagnostiquée rapidement, 80 % des personnes contaminées finissent par en mourir, faute de dépistage et de soins, et 3 millions d'animaux d'élevage succombent également tous les ans.

V.Battaglia (22.05.2005)

Mouche (Caractéristiques) . Lucilie bouchère: la dévoreuse d'hommes . Guerre entre la mouche et l'homme

Références

La Grande encyclopédie des insectes, éditions Gründ. 1991 . Insectes, araignées et autres arthropodes terrestres, George McGavin, éditions Bordas 2000

< Insectes