Home

La mythologie de la Grèce antique regorge de monstres terrifiants. Ces monstres, parfois grotesques, finissent toujours par être vaincus par les dieux ou les héros.
Beaucoup de ces monstres sont des êtres hybrides, résultant de l’union entre un être humain et un animal.
Ce n’est sûrement pas un hasard si sirènes ou harpies sont des créatures hybrides à tête de femme.
Dans la mythologie comme dans de nombreuses religions, la femme est représentée comme un danger ou une tentation parfois mortelle.

Le mythe du héros

Si les monstres ont pour vocation d’être tués ou du moins vaincus par des héros, c’est justement pour que le héros soit valorisé.
Comment devenir un héros si l'on ne prouve pas que l’on est le plus brave ?

De plus, les monstres sont des intermédiaires en chair et en os, très utiles aux dieux, car ils sont redoutables et donc effrayants.
Quand l’être humain se met en tête d’être l’égal des dieux, un monstre horrible lui fait vite prendre conscience de sa vulnérabilité.

Le message est donc clair : seuls les dieux et les héros peuvent vaincre les monstres.

Il faut croire que l’homme a été marqué par la symbolique qui se cache derrière ces créatures puisqu’aujourd’hui encore, elles représentent nos craintes et nos interrogations.

Chimère, sphinx ou phénix sont autant de symboles puissants qui nous rappellent que notre univers est parfois bien mystérieux.

Les principaux monstres mythiques

Gorgones

Sphinx

Minotaure

Centaure

Griffon

Cyclope

Chimère

Satyre