Home

Animaux < Reptiles < Lézards < Moloch. Moloch horridus

Moloch

Appelé aussi diable épineux ou diable cornu, le moloch (Moloch horridus) est un lézard australien à l’allure redoutable.
Hérissé d’épines, il peut paraître l’archétype du monstre miniature préhistorique. C’est pourtant un reptile inoffensif qui se délecte de fourmis.

Le Moloch: une allure redoutable trompeuse

Le moloch vit dans le désert. Son corps et sa queue, couverts d’épines, le font paraître terrifiant.
Ce petit diable cornu est en fait totalement inoffensif. Ses épines ne servent qu’à le protéger. Son apparence monstrueuse n’encourage pas les prédateurs et ses nombreuses épines acérées le rendent indigeste.

Moloch

Moloch. © dinosoria.com

Cette apparence sert également de camouflage. Sa couleur sable ponctuée de rouge et de brun varie suivant le milieu où il évolue.
Ainsi, pour vivre en paix, le moloch utilise la technique de l’homochromie. Il prend les teintes de son environnement pour passer inaperçu.

Caractéristiques du diable cornu

C’est un lézard très paisible qui se nourrit presque exclusivement de fourmis noires. Ces fourmis ont l’habitude de se déplacer en longues colonnes serrées.
Le moloch s’installe tranquillement sur le passage des insectes, comme on se met à table. Il se gave alors de fourmis qu’il croque à la moyenne de 20 à 30 par minute. On a compté qu’un moloch pouvait avaler jusqu’à 2 000 fourmis par repas.
Il peut même en dévorer jusqu’à 3 000 s’il est très affamé.

Moloch

Le moloch est insectivore. © dinosoria.com

Le moloch possède une bosse graisseuse à l’arrière de la tête. Elle lui sert de réserve d’eau pendant les longues sécheresses.
C’est le même principe utilisé en Afrique par le dromadaire.

Le moloch possède un autre secret pour profiter de la moindre goutte d’eau. Son corps entier est recouvert de petits canaux dans lesquels l’humidité de l’air est retenue.
Ces canaux minuscules amènent l’eau à la bouche grâce à la capillarité des espaces entre ses écailles.

Moloch

Face aux prédateurs, le Moloch ne dispose que de ses épines. © dinosoria.com

Le moloch est un excellent exemple d’adaptation à la survie dans le désert. Il s'est par exemple très bien adapté à la région de l'Uluru.

La bosse arrière de sa tête lui sert également à impressionner les prédateurs.
Quand il est menacé, il baisse la tête et tient cette bosse entre ses pattes. La bosse est alors inclinée en avant et ressemble à une seconde tête plutôt inquiétante.

Moloch

Le moloch marche de manière saccadée. © dinosoria.com

Ses mouvements sont assez lents et il marche de manière saccadée. S’il est menacé, il s’immobilise complètement même s’il a une patte en l’air.

On connaît mal la reproduction du moloch. 2 à 3 mois après l’accouplement, la femelle pond jusqu’à 8 œufs au fond d’un terrier qu’elle a elle-même creusé.

Classification: Animalia. Reptilia. Squamata. Iguania. Agamidae. Moloch

V.Battaglia & J. Parker (12.2005). M.à.J 11.2006

Australie: ses déserts . Uluru . Dragon d'Australie

Références principales

Reptiles. Le moloch. Editions Proxima 2001
Larousse des animaux. Les lézards. Editions Larousse 2006

< Lézard