Animaux < Fonds marins < Poissons < Mérou

Mérou

Il existe plus de 100 espèces de mérous dans le monde. Alors que le mérou céleste (Cephalopholis argus) ne mesure que 40 cm, le mérou géant (Epinephelus lanceolatus) peut dépasser les 2,50 m. Malgré son air patibulaire, le mérou est un poisson inoffensif, voire familier.
Le mérou géant fait exception dans la mesure où sa morsure peut être sérieuse. Certaines espèces de mérou sont vendues comme poissons d’aquarium, c’est le cas du mérou de Grace Kelly (Cromileptes altivelis) ou du mérou rouge (Cephalopholis miniata).

Caractéristiques du mérou

Les mérous vivent dans les récifs de corail. Selon les espèces, ils peuvent vivre en bancs ou en solitaire ce qui est le cas de la plupart des espèces.

mérou brun

Mérou brun. By Myobis

Quand ils vivent en bancs, le mérou sort alors vite du banc pour happer la nourriture avant de retourner rapidement dans la masse où il est en sécurité.

Le mâle dominant dirige un banc constitué de plusieurs femelles et de jeunes mâles subordonnés.

Mérou rouge

Mérou rouge. By Sniffette

À l’inverse, le mérou géant (Epinephelus lanceolatus) est un grand prédateur solitaire des récifs de corail et des côtes rocheuses.

Il passe le plus clair de son temps dans une cavité ou une crevasse, s’appuyant sur ses nageoires pelviennes et ne laissant sortir que son énorme tête.
Il attend ainsi qu’une proie soit à la portée de ses énormes mâchoires ouvertes.

Les mérous vivent dans les mers chaudes et tempérées (océan indien, Atlantique, Pacifique et Méditerranée). Ils évoluent sur les fonds rocheux et à proximité des récifs coralliens jusqu'à 200 m de profondeur.

mérou

By Jon Hanson

Le mérou se nourrit de poissons et aussi de crustacés ou de mollusques. Ce poisson n’est pas protégé. Le mérou commun est de plus en plus pêché et devient rare. De même, la chair du mérou de roche ou du mérou géant est très appréciée.

La longévité varie selon les espèces. Elle peut atteindre environ 40 ans.

merou

By Dachalan

Un mérou naît toujours femelle. Chaque individu possède une glande hermaphrodite capable de produire des gamètes femelles, puis mâles. Certains mérous changent de sexe au cours de leur existence afin, très probablement, de respecter l'équilibre reproductif. Une partie d'entre eux devient des mâles vers l’âge de 12 ans.
La femelle pond jusqu’à 3 000 œufs par ponte. Les alevins se développent rapidement dans l’eau.

Mascottes des plongeurs, les mérous semblent rechercher la compagnie des hommes. Ils se prêtent aux caresses et quémandent de la nourriture.

Ils ont payé un lourd tribut à la pêche française et seules des mesures de préservation ont permis d’enrayer in extremis leur éradication de la Méditerranée.

Mérou céleste (Cephalopholis argus)

Également appelé mérou roche-paon en raison de ses nageoires d'un bleu intense, c’est un vorace comme tous les mérous, mais aussi un grand timide.
Sa taille varie de 35 à 40 cm.

Mérou céleste. Cephalopholis argus

Mérou céleste. By Adrian Pingstone

Ce poisson est très commun en Polynésie où il est appelé « roi ». On le rencontre jusqu'à 30 m de profondeur environ le long des récifs-barrières ou dans les lagons.
C’est un solitaire qui est assez craintif. Quand un nageur passe, il se cache en changeant de couleur pour passer inaperçu.

Le mérou céleste possède des dents très pointues qui lui permettent de chasser des poissons aussi gros que lui. Il complète son menu avec des langoustes ou des crabes.

Cephalopholis argus

Cephalopholis argus. By Gloomy Corp

La chair de ce poisson est souvent toxique.

Le mérou céleste est capturé pour l’aquariophilie. Dans la nature, c’est un solitaire très territorial qui est agressif envers ses propres congénères.
Il est donc délicat à maintenir en aquarium. Il faut le placer en compagnie d’espèces de taille identique à la sienne. Il est sociable avec les poissons plus gros que lui.

Le mérou rouge (Cephalopholis miniata)

Ce magnifique mérou de petite taille est l’un des plus répandus et des plus beaux de l’océan Indien.

De très nombreux mérous sont appelés « vieilles ». Cette espèce doit son surnom de vieille étoilée à la multitude de taches bleu clair constellant son corps rouge.
On l’appelle aussi vieille corail parce que le rouge de son corps rappelle le corail rouge.

mérou rouge. Cephalopholis miniata

Cephalopholis miniata. By Jon Hanson

Guère farouche, ce mérou fait le bonheur des plongeurs. Mais, il ne faut pas habituer un mérou à recevoir de la nourriture, car il devient dépendant ce qui perturbe son sens territorial et son instinct de chasseur. De plus, cette nourriture ne fait pas partie de son régime alimentaire habituel ce qui a des conséquences sur sa santé.

Cephalopholis miniata

Cephalopholis miniata. By Sam and Ian

Très confiant, il est malheureusement trop chassé et dans certaines régions très touristiques, les récifs se dépeuplent dramatiquement.

En aquariophilie, on confond souvent ce poisson avec le mérou céleste. Cela vient du fait qu’on a trop souvent affaire à des sujets stressés et décolorés qui ne se remettent pas de leur capture.

Le mérou rouge en aquarium

Alors qu’en liberté, un individu atteint 41 cm, il ne dépasse pas les 25 cm en captivité. Ce poisson est à réserver aux amateurs avertis qui disposent d’un aquarium de grand volume (500 l pour un spécimen).

Température : 23 à 26 °C
pH : 7,5 à 8,5
Filtration et brassage puissant
Caractère : Sociable avec les poissons de sa taille, mais agressif envers ses congénères
Alimentation : Nourriture congelée comme des moules, des coques, des crevettes…

Le mérou de Grace Kelly (Cromileptes altivelis )

Ce superbe mérou atteint 70 cm dans la nature, mais ne dépasse pas la moitié en captivité. En réalité, il ne devient jamais adulte en aquarium.

Mérou de Grace Kelly. Cromileptes altivelis

Mérou de Grace Kelly en liberté . Crédit photo

Dans son environnement naturel, ce mérou est un carnivore prédateur qui chasse à vue. Il est surtout actif la nuit. Peu agressif, il cohabite assez bien avec d’autres espèces en aquarium à condition qu’ils soient de même taille que lui.

Il est préférable de n’avoir qu’un seul spécimen dans l’aquarium.

En captivité, il vit une dizaine d’années.

Volume minimal : 1 000 l pour un spécimen
Température : 23 à 26 °C
pH : 7,5 à 8,5
Alimentation : Carnivore. Proies vivantes, nourriture congelée ou sèche

Le mérou brun (Epinephelus marginatus)

Ce mérou est l’hôte privilégié des eaux méditerranéennes. Malgré son aspect peu engageant, il est curieux et se laisse facilement approcher. Cette confiance est d’ailleurs à l’origine de sa raréfaction, en raison de l’abus de la chasse sous-marine.

Il ressemble à une énorme carpe qui porterait une épine dorsale hérissée d’épines. Solitaire et territorial, il lui arrive cependant d’accepter de vivre en compagnie de quelques individus.

Il mesure entre 1 m et 2 m et peut atteindre 70 kg.

mérou brun. Epinephelus marginatus

Epinephelus marginatus. By Myobis

Le nom de son genre « Epinephelus » vient du grec « epinefelos », qui signifie nuageux. En effet, les taches claires qui couvrent son corps changent d’intensité, comme des nuages, selon le milieu ambiant.

Au Québec, le nom officiel est badèche gueule jaune.

Autres appellations: mérou de Méditerranée, mérou noir, mérou rouge ou mérou sombre

Classification : Chordata. Vertebrata. Actinopterygii. Acanthopterygii. Perciformes. Serranidae

V.Battaglia (13.05.2006)

Murène . Poisson clown

Références

E Lieske, R-F Myers et Y Bouchon-Navaro . Guide des poissons des récifs coralliens. Delachaux et Niestlé 2005
Ferrari. Le guide des récifs coralliens. Delachaux & Niestle 2000
Frank De Graaf, Arend Van Den Nieuwenhuizen, Paul Van Den Sande et Émile Clotuche. Encyclopédie des poissons d'aquarium marin : Des acanthuridés aux zanclidés, le dictionnaire des espèces tropicales. Bordas nature 1995

< Poissons