Home

Mer des Sargasses

La mer des Sargasses est une énorme masse d’eau qui se situe dans la partie occidentale de l’océan Atlantique Nord, au sud-est des Bermudes.

Au temps de la marine à voile, la mer des Sargasses a constitué un piège redouté. Cette zone maritime était synonyme de disparition et de mort lente.

Le fait que la mer des Sargasses soit à proximité de ce que l’on a appelé le triangle des Bermudes a bien sûr alimenté de nombreuses légendes.

Cette mer est devenue le cimetière des bateaux perdus, un enfer immobile dont nul ne pouvait s’échapper.

 

 

Configuration de la mer des Sargasses

Ce sont les Portugais qui, pour la première fois au 15e siècle, font mention de la mer des Sargasses. Christophe Colomb en parle également lors de son premier voyage en 1492.
La mer des Sargasses doit son nom à une algue géante de couleur brune, genre sargassum, qui flotte à la surface sous forme de paquets qui peuvent s’étendre sur de grandes superficies.

Sargassum

Sargassum sp. By Wildsingapore

Cette masse d’eau a une superficie d’environ 5,2 millions de km². La profondeur maximale est de 7000 m.

Cette mer  sans rivages est animée d’un mouvement anticyclonique généré par les trois courants qui la bordent :

  • A l’est, le courant des Canaries dirigé vers le sud
  • Au sud, le courant nord-équatorial dirigé vers l’ouest
  • Au nord-ouest, le Gulf Stream dirigé vers le nord-est

Sous l’effet de la force de Coriolis, le mouvement de ces courants fait converger les eaux vers le centre de la mer des Sargasses.
Au centre, le niveau de surface est supérieur d’environ un mètre à celui observé sur la côte Est des Etats-Unis.

Des périodes sans vent peuvent durer pendant des mois. On comprend mieux pourquoi les marins craignaient tant cette zone. Les voiliers, empêtrés dans les algues, ne pouvaient s’en dégager faute de vent.

En été, la salinité est plus importante car les pertes par évaporations sont plus fortes. L’eau chaude et salée qui se forme à la surface empêche les remontées d’eaux froides riches en nutriments.
Le plancton est donc assez rare dans cette zone.

Mer des Sargasses

Un beau coucher de soleil sur la mer des Sargasses . By Cool Skipper

Cependant, il ne faut pas croire que cette mer est vide. Les algues abritent une faune variée : anguilles, tortues, crabes ou poissons.

La mer des Sargasses est également la zone où viennent se reproduire les anguilles d’Europe et d’Amérique.
Vers 10-15 ans, les anguilles qui vivent dans les rivières d’Europe et de l’est des Etats-Unis entreprennent une longue migration.
A l’issue de ce voyage, elles se reproduisent et meurent dans la mer des Sargasses.

Réalité et mythes sur la mer des Sargasses

Lorsque Christophe Colomb découvre les algues à la surface de l’eau, il pense que la terre n’est plus loin. Heureusement pour lui et ses hommes, cette erreur n’a pas eu de conséquences tragiques.

Des dizaines de voiliers se sont perdus dans cette zone, piégés par les algues. Certains ont réussi à s’en échapper, non sans mal.

L’histoire de l’Herat est un bon exemple de l’enfer vécu par les marins. Ce trois-mâts italien est parti de Gulport, dans le Mississippi, le 19 juillet 1912, pour Buenos Aires.

Le voilier est victime d’une tempête qui l’entraîne dans la zone des Sargasses. Après la tempête, c’est le calme plat. Le navire est entouré d’algues ; la mer est recouverte de débris, troncs d’arbres et débris de bateaux.

Il reste ainsi immobile pendant deux mois. Puis, le vent se remet à souffler mais rapidement, il tourne et ramène le voilier à son point de départ.
L’attente dure à nouveau 4 mois. Alors que les marins se croient perdus et que les vivres sont épuisées, le vent se lève à nouveau et le voilier parvient enfin à se dégager du piège.

Mer des Sargasses

Illustration sur la mer des Sargasses. By J.S Clark

L’ Herat est arrivé dans le port de Bridgetown sept mois après son départ.

Les Anglais ont surnommé le lieu la « latitude des chevaux » en souvenir des équipages qui devaient sacrifier leurs montures apportées aux Conquistadors quand ils restaient bloqué trop longtemps.

En 1884, le vapeur anglais Britannia a découvert dans les Sargasses un voilier avec des cadavres à on bord. Le navire était si rongé par les éléments naturels que l'identification a été impossible.

De nombreuses légendes sont attachées à la mer des Sargasses. En 1968, le film fantastique Le Peuple des Abîmes (The Lost Continent de Michael Carreras ) met en vedette des naufragés perdus dans cette zone. Ils se retrouvent face à des crustacés géants, à des algues carnivores et rencontrent des descendants de conquistadors bloqués depuis des siècles dans cet enfer liquide.

Les cimetières marins sont, comme il se doit, remplis de fantômes. Il existe d’ailleurs, dans le monde, d’autres cimetières marins moins connus, le détroit de Bass, situé entre l’Australie et la Tasmanie ou le cimetière des cap-horniers, situé entre le cap Horn et l’Antarctique.

V.Battaglia (10.04.2008)

Triangle des Bermudes . Gulf Stream

Références et crédit photographique

La Mémoire de l’Humanité. La mer des Sargasses. P.242-243. Editions Larousse 1994
Encyclopédie universelle Gallimard. P. 405. 2004
Sargassum muticum distribution and natural history. Monterey Bay Aquarium Research Institute

Toutes les photos, sauf mention contraire, étaient sous Licence creative commons Attribution-Non Commercial-No Derivs 3.0 Unported au moment de la mise en ligne de ce dossier et proviennent du site FlickR

< Mer. Lac. Fleuve