Home

Médecine homéopathique chez les singes

Nos ancêtres se soignaient uniquement avec des plantes. Aujourd’hui encore, l’homéopathie fait appel aux plantes.
Apparemment, les hommes ne sont pas les premiers à avoir compris les bienfaits des substances végétales. En observant les singes, les scientifiques ont été surpris par certains comportements.

 

Des macaques qui mangent de la terre

Au Népal ou à Porto Rico, les macaques ont l’étrange habitude de creuser des trous dans le sol. Lorsque le trou est assez profond, ils prennent de la terre et la mangent.
Bernadette M.Marriot qui a étudié ce phénomène a compris après des recherches pourquoi les singes agissaient ainsi.

Macaque rhesus

Femelle macaque rhésus et son bébé. © dinosoria.com

Cette terre contient une forte concentration de kaoline. C’est une substance antidiarrhéique. Ces macaques agissent donc tout à fait consciemment en connaissant les vertus de ces sols.

Automédication chez les chimpanzés

Une scène très troublante a été observée au cœur des montagnes de Tanzanie. Une femelle chimpanzé était visiblement malade et affaiblie au point qu’elle n’avait plus la force de s’alimenter.
Pourtant, rassemblant ses forces, elle s’est traînée jusqu’à un bosquet de plantes. Elle a alors empoignée des feuilles de Vernonia amygdalina pour en sucer le jus de la pousse et recracher les fibres.

Chimpanzé

Chimpanzé. (Parc zoologique de Rome) © dinosoria.com

Le lendemain, les chercheurs japonais ont constaté avec surprise qu’elle était complètement guérie.
Les chimpanzés sauraient-ils se soigner ? Apparemment, oui.

Une purge bienfaisante

Les primatologues ont observé un autre comportement dans des colonies de chimpanzés d’Afrique.
Habituellement, les singes grignotent des fruits qui sont à proximité de leur territoire. Mais, dans ce cas précis, les singes n’hésitent pas à marcher près d’1/2 heure pour trouver une Aspilia, une plante de la famille des tournesols.

Aspilia

Aspilia . Licence

Pourtant, ils ne semblent pas du tout apprécier son goût, plissant le nez d’un air dégoûté en avalant cette purge.
Les biologistes ont analysé cette plante. Elle renferme une substance qui extermine parasites et champignons.

Chimpanze

Le chimpanzé utilise des outils. (Monkeyworld Ape Rescue Centre, Dorset) © dinosoria.com

Mieux encore. Les chimpanzés se gavent d’avantage de plantes médicinales pendant la saison des pluies. C’est à ce moment là que pneumonies et autres maladies sont les plus équentes.

Serait-il possible que nos cousins anticipent leurs problèmes de santé ?

Contraception chez les singes hurleurs

Chez les singes hurleurs, au Costa Rica, certaines femelles avalent avant et après la copulation, et uniquement à ce moment là, une herbe bien spécifique. On ne détient encore aucune preuve mais les scientifiques ont constaté qu’avec l’absorption de cette herbe, malgré la copulation, les femelles n’étaient jamais enceintes.

Le choix du sexe

De nombreux parents aimeraient pouvoir choisir le sexe de leur futur enfant. Et bien c’est ce que semble faire les singes hurleurs.
En effet, après 20 ans d’observation, on a constaté que les femelles accouchent de lignées de mâles exclusivement puis occasionnellement, mettent au monde des femelles.

Singe hurleur

Singe hurleur à manteau . © dinosoria.com

Or, encore une fois, ces femelles absorbent des plantes spécifiques avant et après la copulation.
Ces plantes auraient peut-être la propriété d’altérer l’acidité de leur vagin.

Pourquoi des singes choisiraient-ils le sexe de leurs bébés ? La réponse est dans l’organisation très complexe de leur société. Dans un groupe de singes hurleurs, seul un mâle peut devenir un dominant et donc attirer la considération du reste du clan sur sa mère.
De même, quand il y a pénurie de femelles, celles qui mettent au monde des filles seront mieux considérées car la pérennité du groupe en dépend.

V.Battaglia (02.2005)

Chimpanzé . Bonobo . Protection des grands singes

< Découverte des mammifères