Home

Préhistoire < Dinosaures < Espèces < Massospondylus

Massospondylus

Massospondylus est un dinosaure qui fait partie des Prosaurodes. Ce dinosaure était présent en Afrique du Sud et en Amérique du Nord au Trias supérieur et au Jurassique inférieur. Plusieurs espèces ont été décrites.

Portrait de Massospondylus

Massospondylus signifie « À la vertèbre massive ». Massospondylus carinatus est l'espèce type. Il vivait au Jurassique inférieur en Afrique du Sud et en Amérique du Nord.

Massospondylus hislopi, décrit en 1890 à partir de quelques vertèbres, vivait en Inde au Trias supérieur. Cependant, les fossiles sont trop fragmentaires et cette espèce n'a pas été, pour le moment, classée dans la famille des Massospondylidae.

Massospondylus

Massospondylus. © dinosoria.com

Massospondylus atteignait une longueur de 4 à 5 m. Son squelette a été découvert à la fois en Afrique du Sud et en Amérique du Nord. Cette découverte confirme que ces deux continents étaient alors soudés. L'océan Atlantique n'existait pas encore.

C'était l'un des dinosaures les plus répandus en Afrique du Sud au début du Jurassique. Ses mains étaient dotées de cinq doigts énormes dont chaque pouce avait une grosse griffe recourbée.
On a retrouvé des pierres polies dans les cavités stomacales de certains fossiles.

Les prosauropodes

Les prosauropodes forment un groupe de dinosaures herbivores primitifs. Ils vécurent à la fin du Trias et disparurent au cours du Jurassique, il y a environ 180 millions d'années. Tous les prosauropodes avaient des pattes antérieures nettement plus courtes que leurs pattes postérieures. Les paléontologues pensent que les plus petits ( Anchisaurus ) étaient bipèdes. Les plus gros comme Plateosaurus ou Riojasaurus devaient être quadrupèdes.

Avec leur long cou et leurs longues pattes, les prosauropodes furent probablement les premiers dinosaures spécialisés dans le « broutage en hauteur ».

Massospondylus

Crâne Massospondylus. © dinosoria.com

Une controverse subsiste quant à leur régime alimentaire. Carnivore, Herbivore, Omnivore ? Personnellement, j'opte pour le régime exclusivement herbivore pour deux raisons : d'une part, leur morphologie est très proche de celle des sauropodes, d'autre part, la présence de gastrolithes confirme cette théorie soutenue par Peter Galton. Il est tout de même intéressant de savoir que certains paléontologues, notamment Mike Cooper, défendent l'hypothèse des « prédateurs-charognards ».

Découverte d'embryons de Massospondylus

En juillet 2005, des chercheurs américains et sud-africains ont analysé les plus vieux embryons de dinosaures jamais mis au jour, qui remonteraient au début du Jurassique il y a 190 millions d'années.

Ainsi, les fossiles découverts en Afrique du Sud en 1978, mais qui ont commencé à être analysés il y a seulement trois ans, aident à mieux comprendre le développement du Massospondylus carinatus.

La découverte permet aux chercheurs de l'Université de Toronto, de la Smithsonian Institution à Washington et de l'université de Witwatersrand en Afrique du Sud, d'étudier le développement de l'animal, de l'embryon à l'âge adulte puisque les chercheurs disposent maintenant de fossiles des diverses étapes de sa vie.

Beaucoup de ces oeufs étaient visiblement sur le point d'éclore. De toute évidence, les parents devaient s'occuper des petits, notamment pour les nourrir.

Les proportions des membres, du cou et de la tête indiquent que lorsqu'ils étaient bébés et jeunes, les animaux de cette espèce marchaient à quatre pattes, mais qu'adultes ils pouvaient marcher sur deux pattes.

Embryon de Massospondylus

Embryon de Massospondylus. Crédit photo Phys.org

On n'a pas trouvé ce type de changement de posture chez d'autres dinosaures.

Les petits Massospondylus naissaient avec quatre pattes, une queue relativement courte, un cou en position horizontale et de longs membres antérieurs. Mais par la suite, le cou grandissait plus vite que le reste du corps, notamment que les membres antérieurs et la tête, et le résultat final était un animal à deux pattes qui semblait très différent de l'embryon à quatre pattes.

Le changement de posture pourrait être une question d'équilibre liée au développement du cou de l'animal.

Les récentes expéditions en Afrique du Sud ont permis de mettre au jour dix nids supplémentaires. Chacun contient une trentaine d'oeufs d'environ 6 cm de diamètre.

Les jeunes ne quittaient le nid que lorsque leur taille avait doublé. Les embryons n'ont pas de dents ce qui est une surprise pour les paléontologues. Les jeunes étaient donc totalement dépendants de leurs parents durant une période qui, à ce jour, n'est pas encore déterminée.

Classification : Saurischia Sauropodomorpha Prosauropoda Massospondylidae

V. Battaglia (06.2003). M.à.J 05.2012

Prosauropodes

Ressource: Ancient dinosaur nursery oldest nesting site yet found. Phys.org

< Espèces de dinosaures