Home

Préhistoire < Mammifères et Oiseaux préhistoriques < Histoire des Marsupiaux

Marsupiaux

Morphologie. Origine

Aujourd’hui, les marsupiaux sont l’emblème de l’Australie. Sur les 332 espèces de marsupiaux actuels, la plupart vivent sur le continent australien. Le reste des espèces est réparti entre l’Amérique du Sud et l’Amérique du Nord.
L’origine exacte des marsupiaux est encore méconnue mais plusieurs découvertes ont permis d’améliorer nos connaissances sur cette origine ainsi que sur les voies migratoires des premiers mammifères marsupiaux.

Caractéristiques des marsupiaux

Un marsupial est un mammifère qui se distingue du mammifère placentaire par plusieurs caractéristiques :

  • Un marsupial naît à l’état quasi-embryonnaire
  • Dès sa naissance, il doit se hisser jusqu’aux tétines maternelles, en général enfermées dans une poche abdominale
  • Les nouveau-nés des mammifères placentaires ont été nourris par un placenta dans l’utérus
  • Les nouveau-nés des mammifères marsupiaux tètent durant des semaines, voire des mois et ne se détachent des mamelles  qu’après avoir atteint un niveau de développement suffisant
  • Les Marsupiaux possèdent des incisives plus nombreuses que les Placentaires
  • Ils possèdent un orteil opposable aux pattes postérieures
  • Le cerveau des Marsupiaux est relativement plus petit que celui des Placentaires
  • Leur température corporelle est légèrement inférieure
  • D’une manière globale, le métabolisme est un peu plus lent

Kangourou

Bébé kangourou dans la poche maternelle. By Subhash Chandra

Les poches marsupiales diffèrent énormément d’une espèce à l’autre. Elles peuvent être hermétiques comme chez le yapock, constituées de simples replis de peau, ou inexistantes. Dans ce cas, c’est dans une touffe de poils que les petits sont élevés.

Apparition des marsupiaux

En réalité, pour le moment, nul ne sait quand les marsupiaux sont apparus. Tout ce que nous pouvons en dire, c’est que les plus anciens fossiles datent du Crétacé inférieur.

Marsupiaux et Placentaires cohabitaient déjà à cette époque.

Diprotodon

Diprotodon est un marsupial végétarien qui ressemble au wombat. Il vivait en Australie et s'est éteint au cours du Pléistocène. Licence

Selon un rapport publié dans  le Bulletin of the American Museum of Natural History, n°285, un fossile de marsupial a été mis au jour dans l’Utah. Ce fossile de Kokopellia  est vieux de 100 millions d’années.

Mais, en Chine, en 2000, un fossile vieux de 125 millions d’années a été identifié comme étant un marsupial. Baptisé Sinodelphys szalayi, ce marsupial arboricole est le plus vieux fossile de marsupial connu.
Il vivait au Crétacé inférieur. Il mesurait environ 15 centimètres de long et pesait 30 grammes. Cette découverte a fait l’objet d’une publication dans la revue Nature en décembre 2003.

Sinodelphys szalayi

Sinodelphys szalayi. Licence

C’est dans la même région qu’avaient été découverts les fossiles d'Eomaia, l'un des plus anciens mammifères placentaires connus, et qui vivait à la même époque.
Ces fossiles chinois nous permettent de savoir que la séparation entre Placentaires et Marsupiaux s’est produite en plein milieu du règne absolu des dinosaures.
Il reste à découvrir les fossiles du chaînon intermédiaire pour connaître la date exacte de cette divergence.

En 2009, une découverte très importante a été faite en Europe. En effet, un fossile de marsupial a été découvert en Charente-Maritime (France). Ce marsupial baptisé Arcantiodelphys marchandi est vieux de 99 millions d’années.
Nous devons cette découverte à une équipe du Muséum national d’Histoire naturelle, du CNRS et de l’Université de Rennes 1.

Cette découverte remet non seulement en cause l’origine des marsupiaux mais également les voies migratoires qui leur ont permis de coloniser différents continents.

Lycopsis

Lycopsis longirostris fait partie des Borhyaenidae, une famille de marsupiaux sud-américains prédateurs présents tout au long du tertiaire. By Ghedoghedo. Licence

Il n’existe plus aucun marsupial en Europe, de nos jours. Jusqu’à présent, l’Europe n’était jamais mentionnée dans l’histoire et l’évolution des marsupiaux. Il est vrai que les fossiles se font extrêmement rares.

La découverte effectuée en France prouve que l’origine des marsupiaux est beaucoup plus complexe que nous le pensions. Jusqu’à présent, les scientifiques penchaient pour une origine  nord-américaine. Mais, les quelques dents récoltées en France montrent que des marsupiaux étaient présents en Europe et sur le continent américain à la même époque.

Sthenurus

Sthenurus est un genre éteint de kangourou australien qui pouvait mesurer jusqu'à 3 m de haut. By Nobu Tamura. Licence

Pour compliquer un peu plus le tableau, l’Asie est également en bonne place concernant le berceau originaire puisqu’elle détient le plus vieux fossile.

Si les marsupiaux sont actuellement majoritaires en Australie, il semble par contre, qu’ils ont colonisé ce continent plus tardivement.
Les plus anciens fossiles datent du début du Cénozoïque, soit peu après la grande extinction de la fin du Crétacé.

Voies migratoires de colonisation

Les Placentaires et les Marsupiaux étaient assez communs en Amérique du Sud, au début du Paléocène.

Des études d’ADN ont confirmé que l’opossum austral d’Argentine et du Chili, seul représentant actuel des microbiothériidés, est plus proche des marsupiaux australiens que des autres marsupiaux d’Amérique du Sud.

Avec les fossiles trouvés sur la péninsule Antarctique, ces résultats confortent la théorie selon laquelle les Marsupiaux se sont répandus, il y a 65 à 100 millions d’années, depuis l’Amérique du Sud jusqu’en Australie via l’Antarctique, alors que ces continents étaient réunis.

Thylacoleo

Thylacoleo ou lion marsupial vivait en Australie au Pléistocène. (Thylacoleo carnifex). Licence

Les Marsupiaux ont prospéré en Australie, mais ont disparu de l’Antarctique, qui s’est détaché et a dérivé vers le sud.

Au Crétacé inférieur, l’Europe et l’Amérique du Nord constituaient la zone euraméricaine avec une faune assez homogène.
Au cours du Crétacé supérieur, l’élévation du niveau des mers a isolé l’Europe de l’Amérique du Nord. Cet isolement de l’Europe a conduit à une évolution endémique des espèces à partir essentiellement des formes euraméricaines.

Il est encore trop tôt pour réécrire l’histoire des Marsupiaux mais il semble évident que l’Europe a bel et bien joué un rôle. Nous savons que l’isolement de l’Europe a débuté il y a plus de 110 millions d’années.

Bebe wombat

Bébé wombat de 8 semaines. By Percita

Ce qui nous ramène à l’échange euro-asiatique qui s’est produit au Crétacé inférieur. Durant le Barrémien (116-114 millions d’années), le niveau des mers a beaucoup baissé. Les espèces euraméricaines et mésoasiatiques, isolées depuis 50 millions d’années, se sont alors rencontrées sur l’ancien emplacement de la mer ouralienne.

L’étude de cet  événement géographique d’une grande importance est assez récente. Mais peut-être qu’on peut envisager, grâce à la découverte française de 2009, une autre voie migratoire des Marsupiaux qui se serait effectuée d’Asie en Europe.

Femelle Koala et son petit

Femelle koala et son petit. By Yvonne in Willowick Ohio

L’origine asiatique des Marsupiaux n’est pas confirmée mais il est possible qu’ils aient gagné l’Europe et l'Amérique du Nord avant de s'établir en Amérique du Sud et en Australie.

Pourquoi les Marsupiaux ont-ils supplanté les Placentaires en Australie ?

Cette question peut sembler étrange car en principe, on a tendance à dire que les Placentaires ont éliminé les Marsupiaux sur la plupart des continents du fait d’un mode de reproduction considéré comme plus efficace.

En fait, le débat reste largement ouvert.

En Australie, on a longtemps pensé que les Marsupiaux ont pu s’y développer faute de concurrence des Placentaires.

Kangourou

Kangourou, emblème de l'Australie. By safaris

Pourtant, les Placentaires ont bien cohabité avec les Marsupiaux au début de l’Eocène. Mike Archer et ses collègues de l’université de New South Wales ont mis au jour dans un gisement australien, situé à Tingamarra, une dent de Placentaire datée de – 55 millions d’années.

On ignore pourquoi ces premiers Placentaires se sont éteints en Australie alors que les Marsupiaux s’y sont largement développés.

Phalanger renard

Phalanger-renard qui vit en Australie (Trichosurus vulpecula). By wollombi

Sur le continent américain, c’est la tendance inverse qui s’est produite. De nombreuses espèces de Marsupiaux se sont éteintes tandis que les Placentaires ont peu à peu occupé l’ensemble des niches écologiques. Là encore, la théorie la plus communément admise est que les grands carnivores ont supplanté les grands marsupiaux carnivores.
En Amérique du Sud, seuls les petits marsupiaux omnivores auraient pu survivre à l’invasion.

Thylacosmilus

Thylacosmilus, un marsupial carnivore, a vécu du Miocène au début du Pléistocène en Amérique du Sud. Ce borhyénoïde ressemble aux félins à dents de sabre mais sans lien de parenté. By Claire Houck. Unforth

La théorie est plausible mais non totalement confirmée. Certes, la voie placentaire présente de sérieux avantages mais aussi des inconvénients. Toute gestation démarrée doit être menée à terme quelles que soient les conditions extérieures. La protection des jeunes, quand il y en a une,  demande beaucoup d’énergie et donc de ressources alimentaires.
Par contre, les nouveau-nés placentaires se développent beaucoup plus vite et donc la reproduction s’effectue à un rythme plus rapide.

Répartition actuelle des Marsupiaux

Les Marsupiaux se répartissent entre le continent américain et l’Australie. Tous les Marsupiaux sont classés dans l’infraclasse des Metatheria  (Syn : Marsupialia). Les espèces sont réparties en 7 genres.

En Amérique du Sud et en Amérique Centrale, on trouve :

  • Les opossums
  • Le yapock ou loutre marsupiale (Chironectes minimus). C’est le seul marsupial vraiment adapté à la vie aquatique
  • Les caénolestidés

En Amérique du Nord, il n’existe qu’une seule espèce de mammifère marsupial, l’opossum de Virginie (Didelphis virginiana).

Opossum de Virginie

Opossum de Virginie. By Jess, Beemouse Labs

De nombreuses espèces vivent en Australie, en Tasmanie et en Nouvelle-Guinée :

Diable de Tasmanie . Numbat . Grande taupe marsupiale. Chats marsupiaux . Rats marsupiaux . Bandicoots . Koala . Wombats . Kangourous . Dendrolagues ect .

V. Battaglia (24.11.2009)

Opossum de Virginie

Liens

Nomenclature des Marsupiaux. SITI
Découverte du plus ancien marsupial européen en Charente-Maritime. Communiqué de presse du CNRS
Oldest marsupial ancestor found sur le site de la BBC

< Mammifères et Oiseaux préhistoriques