Animaux < Mammifères < Mangouste

Mangouste

Depuis toujours, la mangouste est estimée, voire vénérée par l’homme. Ce prestige dont est auréolé ce petit mammifère provient sans doute de ses légendaires combats contre des serpents très venimeux. La mangouste d'Égypte (Herpestes ichneumon) est souvent représentée face au terrible cobra.
D’une certaine manière, la mangouste représente la lutte du bien contre le mal. Parmi les mangoustes, le suricate (Suricata suricatta) est bien connu pour son organisation sociale complexe et ses stratégies de défense.

Le peuple des mangoustes

Il existe près de 40 espèces de mangoustes. Toutes descendent des mêmes ancêtres, les Miacidés dont sont également issus les félins.

Mangouste

La mangouste est friande d'oeufs de serpent. © dinosoria.com

Quand les forêts ont laissé place à la savane lors du dernier réchauffement climatique, ces animaux arboricoles ont dû s’adapter à ce nouvel environnement.
Leur corps se transforma, le cinquième doigt qui leur servait à agripper les branches disparut chez certaines espèces. Leurs griffes se développèrent afin de pouvoir creuser et trouver des insectes.

Les points communs aux différentes espèces

Toutes les mangoustes ont un corps allongé, de courtes pattes munies de griffes non rétractiles, un museau effilé, des dents acérées et un pelage épais.

Leurs oreilles sont munies d’une membrane qui se referme quand ils fouissent le sol.

Oreille de Mangouste

Les mangoustes ont deux glandes qui sécrètent une substance odoriférante (le musc) placées dans une poche anale.

L’ensemble des espèces a un excellent odorat et une vision très développée. Elles possèdent une extraordinaire agilité et peuvent se tenir debout sur leurs pattes arrière, la queue servant de trépied.

Les spécificités des espèces

La silhouette et la couleur du pelage sont étroitement liées à leur alimentation et leur habitat.

Mangouste rayée

La mangouste rayée vit en groupe. Elle est commune en Afrique. (Mungos mungo). By Mister-E

La famille des Eupleridae : Cinq espèces de mangoustes sont propres à Madagascar. Elles forment la sous-famille des Galidiinae.

Ces cinq espèces vivent généralement en couple. Leur taille varie de 25 à 40 cm pour un poids d’environ 1 kg.
Les femelles n’ont qu’une paire de mamelles à la différence de toutes les autres mangoustes. Elles sont donc moins prolifiques.

Ces cinq espèces sont :

  • Galidie (Salanoia concolor)
  • Mangouste à queue annelée (Galidia elegans)
  • Mangouste à dix raies (Mungotictis decemlineata)
  • Mangouste à bandes : c’est une mangouste nocturne. Il existe deux espèces, Galidictis fasciata et Galidictis grandidieri qui est plus grande

La famille des Herpestidae renferme 14 genres et 32 espèces, dont le Suricate.

Suricates

Un groupe de suricates (Suricata suricatta). Licence

Cette famille est représentée en Afrique, au Moyen-Orient, en Inde, en Chine méridionale et dans le Sud-Est asiatique.
Chaque espèce s’est adaptée à son environnement. Les mangoustes naines et le suricate des zones désertiques sont diurnes. Leur structure sociale est très développée.
Les mangoustes nocturnes sont au contraire des espèces solitaires.

suricate

Le suricate possède une structure sociale développée. By law keven

La mangouste des marais est la seule espèce aquatique.

L’habitat des mangoustes

Tous les types d’environnements conviennent aux mangoustes. On en trouve du bord de la mer à des altitudes de 2000 m, des forêts tropicales aux déserts. On en a même trouvé dans des égouts !

Mangouste rouge

Mangouste rouge (Galerella sanguinea) By Joachim S.Muller

Il est à noter qu’aucune espèce n’est originaire du continent américain. Leur implantation aux Antilles et à Hawaï au XIXe siècle par l’homme a déséquilibré les écosystèmes et répandu la rage.

La vie communautaire : le suricate

La vie communautaire des mangoustes grégaires comme le Suricate est un bel exemple de cohésion sociale.
Une colonie comprend entre 20 et 50 individus. L’intégration de nouveaux membres, pour que du sang neuf assure la pérennité de l’espèce, s’effectue après une période d’adaptation.
Le royaume du Suricate est le Kalahari, une vaste zone désertique de 520 000 kilomètres carrés en Afrique du Sud.

Suricate. Le guetteur

Suricate. Le « Guetteur ». © dinosoria.com

Les suricates passent leur temps à se caresser dès qu’ils sortent de leur tanière. C’est un signe d’affection, mais également un moyen de renforcer la cohésion du groupe par l’odeur.

La communauté des suricates est régie sur la base de la répartition des tâches. Il n’y a pas de hiérarchie imposée.
Chaque individu se voit attribuer une fonction précise : sentinelle, baby-sitter, chasseur… cette attribution s’effectue à tour de rôle.

Un suricate très à l'aise

Un suricate très à l'aise . By law keven

Quand une mère a des petits, elle les confie à des nourrices ce qui lui permet d’aller chasser et donc de pouvoir allaiter sa progéniture.

Suricates

Suricates. By Joachim S.Muller

Chaque fois que le groupe part en chasse, des sentinelles sont postées sur des talus. Debout sur les monticules, ils scrutent l’horizon afin de signaler tout danger.
À intervalle régulier, les sentinelles poussent des cris afin que chacun puisse se situer par rapport au groupe. Ils attendent les réponses de chaque membre. Si un suricate ne répond pas, une sentinelle part à sa recherche.

Mangouste d'Egypte

La mangouste d'Égypte s'attaque volontiers aux serpents. © dinosoria.com

C’est cette solidarité à toute épreuve qui fait leur force. Malgré leur petite taille, ils résistent à tous les prédateurs comme les aigles, les chacals ou les reptiles.

Le langage des mangoustes est l’un des plus complexes du monde animal. En fonction de la situation, le cri est différent et chaque mangouste reconnaît ses congénères à l’intonation de sa voix.

Mangouste d'Egypte

Mangouste d'Égypte. © dinosoria.com

Chaque espèce a ses propres règles communautaires. Les groupes de mangoustes naines sont dirigés par une reine omnipotente.
Le couple dominant est le seul à pouvoir assurer la descendance du groupe. Si une femelle viole cette règle, la reine n’hésitera pas à tuer les nouveau-nés. La reine ne chasse pas et prélève sa nourriture sur ses sujets.

Mangouste naine

La mangouste naine est grégaire et diurne. (Helogale parvula). By MiikaS

On retrouve par contre la même répartition des tâches que chez les suricates.
Cette espèce possède un incroyable courage. Jamais, les mangoustes naines n’abandonnent l’un des leurs.

Mangouste naine

Les mangoustes naines sont très courageuses malgré un poids qui n'excède pas 300 g . By smudger888

Un zoologue anglais a observé un jour une attaque d’un héron qui venait d’enlever un petit. Le groupe, alerté par les cris des sentinelles, arriva et se jeta sur le héron en lui mordant les pattes.
Quand l’oiseau arriva à prendre son envol, il avait encore une mangouste accrochée à sa patte qui finit par lâcher-prise à 2 m de haut.

Famille de Suricates

Famille de Suricates. © dinosoria.com

En cas d’attaque terrestre, les mangoustes se regroupent en cercle, les plus jeunes au centre. Ils font face à l’ennemi en poussant des cris et en hérissant leurs poils pour paraître plus intimidants.

La reproduction

La plupart des espèces sont prolifiques et ont plusieurs portées par an après une gestation qui varie entre 35 jours pour la mangouste naine, 70 jours chez le suricate à 80 jours pour la mangouste rouge.
En général, c’est la femelle qui amorce la parade nuptiale.
Le couple royal des mangoustes naines ou les suricates ont plusieurs portées par an. Les mangoustes rayées s’accouplent jusqu’à 4 fois par an.
La Galidie, par contre, n’a qu’un seul jeune par portée.

Bébé suricate

Bébé suricate. By Tambako the Jaguar

Les nouveau-nés naissent sourds et aveugles. Chez les espèces grégaires comme le suricate, une galerie est réservée aux nourrissons.

Les femelles des espèces solitaires préparent un nid dans une fente d’un rocher ou un arbre creux.

Famille de suricates

Famille de suricates. By david.nikonvscanon

Tout d’abord allaités, les petits sont en général précoces. Chez les suricates, à 14 jours, ils sortent déjà du terrier et à neuf semaines, ils sont sevrés.
Les suricates sont insectivores et c’est leur mère qui leur apporte le produit de sa chasse. Elle perpétue ainsi les traditions alimentaires.
Adultes, ils ne mangeront pas un aliment que leur mère ne leur avait pas présenté.

Bébé mangouste

Jeune mangouste. By Bettyx1138

Au début, on leur assigne un tuteur qui fait leur apprentissage. Ils apprennent ainsi à chasser et à se défendre contre des proies dangereuses comme les scorpions ou les serpents. À 1 an, ils sont considérés comme étant adultes.
Leur longévité est d’environ 10 ans.

Des combats mythiques

Les mangoustes ont forgé leur réputation en affrontant scorpions et cobras. En fait, la mangouste n’est pas immunisée contre le venin du cobra.
C’est sa peau épaisse et son agilité qui la préservent des crochets venimeux.
Si un cobra arrive à la mordre, il lui faudra lui injecter huit fois plus de venin que pour tuer un lapin.

Mangouste jaune

Mangouste jaune (Cynictis penicillata). By e³°°°

Dès qu’une mangouste est face à un cobra, elle ne cesse de bouger comme un boxeur. L’objectif est de fatiguer le serpent et de porter le coup fatal dès qu’il baissera sa garde. Au bon moment, la mangouste porte son estocade finale par une morsure à la nuque.

Les serpents ne font pas partie du régime alimentaire des mangoustes. Quand il y a combat, c’est uniquement pour défendre la communauté.

Une mangouste doit désarmer un scorpion en coupant son dard d’un coup de dent. Elle est immunisée contre son venin. Une piqûre serait douloureuse, mais pas fatale.

Selon les espèces, les mangoustes sont carnivores, omnivores ou insectivores. Les principales proies sont : les mille-pattes, les souris et petits rongeurs, les lézards, les escargots, les oiseaux, les scorpions.

Mangouste d'Egypte en train de tuer un serpent

Mangouste d'Égypte en train de tuer un serpent. © dinosoria.com

La mangouste d’Égypte a une technique très particulière pour attirer ses proies. Elle s’adonne à des jeux farfelus pour attirer leur attention, courant après sa queue et sautant en l’air. Dès que le petit mammifère s’approche par curiosité, elle lui plante ses crocs dans la nuque.

La protection des mangoustes

Malgré leur réputation, certaines espèces sont très menacées. Ce ne sont pas les animaux en eux-mêmes qui sont tués, mais leur habitat qui est détruit.
Madagascar en est un excellent exemple. La destruction massive de la forêt va aboutir à la disparition de sa faune dont les mangoustes.

La situation est identique au Liberia.

Mangouste

La mangouste lutte pour conserver une place dans le monde futur. © dinosoria.com

Cependant, la mangouste a des facultés d’adaptation hors du commun. Elle n’hésite pas à changer ses habitudes alimentaires si ses proies viennent à disparaître.
En fait, dans certaines régions, elles prolifèrent tellement qu’elles mettent en péril l’équilibre naturel.

Malgré l’expansion urbaine mondiale, ce petit animal courageux se bat pour conserver une place dans le monde de demain.

V.Battaglia (02.2004). M.à.J 06.2008

Vidéo Combat entre des Suricates et un Cobra Jaune

Références

La mangouste. Collection Marshall Cavendish 1994
Encyclopédie des Animaux. Editions Larousse 2006

< Mammifères