Synchiropus splendidus

Home

Avec sa livrée bariolée et ses gros yeux saillants, le poisson-mandarin (Synchiropus splendidus), également appelé poisson-cachemire ou dragonnet, est un étrange poisson, locataire des récifs de corail.
Ce poisson est particulièrement à l’aise dans les vieux récifs coralliens composés de squelettes de coraux morts.
Le poisson-mandarin est très prisé des aquariophiles mais il est difficile de réussir son acclimatation.

Portrait du poisson-mandarin

Petit poisson de 5 à 8 cm environ, le mandarin vit dans les eaux chaudes du Pacifique occidental, aux Philippines et en Australie. Les mâles sont plus grands que les femelles et se différencient par une longue nageoire dorsale avant.

Synchiropus splendidus se déplace en ondulant des nageoires pectorales. Pour inspecter son environnement, il se hausse sur ses larges nageoires ventrales.

Le mandarin vit jusqu'à 4 ou 5 m de profondeur. Actif à marée haute, il s'abrite au creux des coraux à marée basse. Son alimentation est composée de petites proies (crustacés, vers) qu'il capture sur le fond, mais parfois aussi de minuscules algues.

Poisson mandarinSynchiropus splendidus. By Jenny Huang

Les mâles se reconnaissent à l'allongement des premiers rayons de la première nageoire dorsale. Ils défendent âprement leur territoire et les combats entre voisins sont fréquents. Les femelles, plus petites, sont moins sédentaires et moins agressives.

Reproduction du poisson-mandarin

Au moment de la reproduction, qui a généralement lieu en fin d'après-midi, le mâle tourne autour de la femelle, toutes nageoires déployées. Puis il se serre contre elle et l'entraîne dans une nage oblique jusqu'à une cinquantaine de centimètres du fond.

Là, les deux partenaires émettent ensemble leurs produits sexuels dans l'eau avant de se séparer et de redescendre au fond.

Synchiropus splendidus

Synchiropus splendidus. By Jenny Huang

Les oeufs fécondés, plus légers que l'eau, montent vers la surface et sont entraînés par le courant. Les larves grandiront en pleine eau avant de rejoindre le fond, souvent bien loin de leur lieu de naissance.

Le poisson-mandarin en aquarium

Son maintien dans un aquarium marin est problématique. Cette difficulté concerne principalement l'alimentation et la qualité de l'eau.
De plus, les mâles sont très agressifs et se battent jusqu’à la mort. Le mieux est d'élever un mâle et une femelle.

Poisson mandarin

Le poisson-mandarin est difficile à maintenir en aquarium. By Stan Shebs

Les poissons-mandarins ignorent les autres pensionnaires et ils conviennent parfaitement dans un bac contenant de nombreuses pierres vivantes. L'idéal est un récifal. Un bac de 100 à 200 l est suffisant avec de nombreux crustacés afin qu'il puisse s'alimenter. Il peut également accepter des artémias vivantes.

Ce poisson peut se reproduire en aquarium.

Comme la plupart des poissons des récifs coralliens, le mandarin est déconseillé aux débutants.
D’ailleurs, n’est-il pas plus à son aise dans son environnement naturel ? Il est toujours dramatique de voir mourir de si belles espèces dans des aquariums faute de soins appropriés.

Classification: Animalia. Actinopterygii. Perciformes. Callionymidae. Synchiropus

V.Battaglia (20.01.2007)

 

Références

E Lieske, R-F Myers et Y Bouchon-Navaro . Guide des poissons des récifs coralliens. Delachaux et Niestlé 2005
Tristan Lougher. Le guide complet des poissons tropicaux d'eau de mer. De Vecchi 2007
Guide des poissons d'aquarium marin : Manuel de maintenance et d'identification . Animalia 2003