Home

Préhistoire < Mammifères et Oiseaux préhistoriques < Origine et évolution des mammifères

Histoire des Mammifères

Nos musées abritent des fossiles d’animaux dont la plupart des gens ignorent qu’ils ont existé. Pourtant, ces mammifères rivalisent en taille et en férocité avec les dinosaures.
Leur histoire est celle d’une conquête de la Terre : c’est le triomphe des mammifères.

Les premiers mammifères

Les tout premiers mammifères apparurent en même temps que les dinosaures. Mais ces derniers affirmèrent vite leur suprématie. Pendant les 160 millions d'années de leur règne, les mammifères restèrent dans l’ombre.

À ce jour, les archives fossiles nous indiquent que les premiers mammifères ont fait leur apparition au Trias supérieur, il y a environ 225 millions d'années. Cependant, il faut savoir que peu de fossiles de mammifères primitifs ont été mis au jour.

La fragilité des fossiles, souvent minuscules, en est la principale raison.
Il semble qu'à partir du Jurassique, les petits rongeurs insectivores qui avaient un mode de vie généralement nocturne ont commencé à coloniser d'autres niches écologiques.

Mammifère primitif

Les mammifères primitifs ressemblaient à des rongeurs

Les premiers mammifères ressemblaient à des musaraignes. Leurs fossiles semblent minuscules comparés à ceux des dinosaures.

Parmi les plus anciens fossiles de mammifères, on trouve Hadrocodium Wui qui vivait il y a environ 195 millions d'années au Jurassique inférieur en Asie. Les fossiles se résument à un crâne découvert en 1985 en Chine. L'animal ressemblait à une souris et mesurait environ 3 cm de long.

Teinolophos trusleri, un monotrème (mammifère ovipare), fait également partie des fossiles les plus anciens. Il vivait en Australie au Crétacé il y a environ 123 millions d'années. Seule une mâchoire inférieure a été découverte.

Comparaison entre la machoire d'un mammifère primitif et celle d'un Tyrannosaure

Comparaison entre la mâchoire d'un mammifère primitif et celle d'un Tyrannosaure

Les mammifères semblaient destinés à rester dans l’ombre. Mais leur avènement arriva brutalement.
Il y a 65 millions d'années, la Terre connut une suite de catastrophes qui mit fin au règne des dinosaures. Aujourd’hui, le monde est habité d’une merveilleuse diversité des mammifères.

Diversité et adaptation

Les mammifères doivent leur succès à un ensemble de caractéristiques qui les distinguèrent dès leurs débuts.
Tout d’abord, un métabolisme à sang chaud leur permet de vivre activement et de supporter les changements climatiques. De plus, ils produisent du lait et veillent sur leurs jeunes afin de préserver leur descendance. Enfin, ils sont équipés de dentures diversifiées adaptées à toutes sortes de nourritures.

Hyene des cavernes

Mâchoires puissantes d'une hyène des cavernes. © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

Les dinosaures n’avaient que trois sortes de dents différentes. Les mammifères en ont des douzaines.
Les dinosaures ont eu la chance pendant tout leur règne de vivre dans un climat stable (chaud et humide). Les mammifères, eux, connurent un tout autre monde.

Ce monde connu d’énormes fluctuations climatiques. Les forêts apparurent puis disparurent. Des habitats entiers surgirent avant d’être engloutis.
Aux pôles, les calottes glaciaires s’étendirent. Les 65 dernières millions d'années de l’histoire de la Terre furent le temps des aléas et des désordres. Pour les mammifères, c’était l’adaptation ou la mort.

La grande explosion

Leur première épreuve après que la Terre se soit remise de la grande extinction du Crétacé, consista globalement à s’adapter à une planète recouverte de forêts tropicales.
La grande explosion s’effectua, il y a 49 millions d'années. Mais, malgré leur diversité, tous ces mammifères ont un point commun : leur petite taille.
Bien sûr, ils ont un peu grandi depuis la disparition des dinosaures, mais aucun ne dépasse la taille d’un cochon. En effet, la forêt les empêchait de gagner en taille.

Qui tenait alors le sommet de la chaîne alimentaire ? : Les oiseaux carnivores géants comme Gastornis.

Gastornis

Bec puissant du Gastornis. By stevelewalready

Ces oiseaux étaient suréquipés pour la chasse aux mammifères. Sur bien des aspects, ces oiseaux prédateurs agissaient comme le faisaient les grands théropodes comme Tyrannosaurus.
Si le monde était resté couvert de forêts tropicales, il est fort possible que ces oiseaux géants en aient conservé la domination au détriment des mammifères.

Une adaptation surprenante

Tandis que les oiseaux « terreur » règnent sur les terres, certains mammifères se sont réfugiés dans un milieu fort improbable pour des quadrupèdes à fourrure : l’eau.

Ils se firent alors progressivement très gros jusqu’au plus imposant : la Baleine.
Les baleines sont la preuve de la remarquable adaptabilité des mammifères. L’évolution qui a changé des petites créatures arboricoles en animaux de 150 tonnes a longtemps été un mystère pour les scientifiques.

Résolution du mystère

C’est en Mongolie, au début du 20e siècle, que l’on trouva le fossile d’un carnivore. Sa dentition était très proche de celle de la Baleine. Il fut surnommé Andrewsarchus.

Andrewsarchus

Ce prédateur, aussi étrange que cela puisse paraître, est un lointain cousin de nos baleines actuelles.

Crâne Andrewsarchus

Crâne Andrewsarchus. By Ryan Somma

Personne ne sait ce qui a poussé certains mammifères à s’adapter au milieu aquatique. C’est en étudiant les Loutres, aussi à l’aise dans l’eau que sur terre, que les scientifiques commencent à résoudre ce grand mystère.
Cet animal représente en quelque sorte le chaînon manquant entre les baleines et les mammifères terrestres.
Au lieu de se servir de ses quatre pattes, la Loutre ne se sert que de ses pattes arrière pour nager. Elles ne marchent pas dans l’eau, mais pagaient de leurs deux pattes arrière.

En 1992, sur un site au Pakistan, les paléontologues découvrirent des fossiles uniques d’une créature qui pouvait vivre aussi bien sur Terre que dans l’eau : Ambulocetus « la baleine qui marche ».
Ils avaient enfin trouvé le chaînon manquant.

Ambulocetus

Cet amphibien se déplaçait plus ou moins comme les loutres d’aujourd’hui. Les pieds avant et arrières devaient être palmés. Il avait aussi une queue qui lui servait de « nageoire aviron ».

Comment les baleines sont-elles devenues exclusivement aquatiques ?

C’est dans le Sahara que l’on trouve le plus de fossiles d’animaux aquatiques. Il y a 40 millions d'années, ce désert était recouvert d’un vaste océan : la Thétis.

C’est dans ce désert que l’on a trouvé les restes de baleines géantes : Basilosaurus. Cette région a d’ailleurs été appelée « La Vallée des Baleines ».

Basilosaurus

Squelette de Basilosaurus. By El Bichólogo Errante

Il fut enfin possible de raconter comment des ongulés avaient évolué en animaux à pieds palmés semi-aquatiques.
Au fil de l’évolution, les colonnes vertébrales s’assouplirent. Les pattes se réduisirent et les queues se firent nageoires. Le mystère de ces mammifères des mers était enfin résolu.

Les géants terrestres

Les Baleines étaient le premier exemple de la tendance au gigantisme des mammifères, mais les animaux terrestres n’étaient pas en reste.
Ils se mirent à grandir quand le changement climatique repoussa les forêts tropicales. La vie sur Terre passa sous l’influence de l’un de ses continents : l’Antarctique.

Progressivement, ce continent se refroidit puis se couvrit d’une calotte glaciaire permanente. Ce phénomène déclencha une mutation globale du climat. Les précipitations diminuèrent, les forêts reculèrent et de nouveaux habitats apparurent.

Indricotherium

Indricotherium atteignait environ 5 à 6 m au garrot et 8 à 10 m de long pour un poids estimé à 15 tonnes. . By Ryan Somma

Ces changements profitèrent aux animaux terrestres. Les oiseaux carnivores perdirent leur place au sommet de la chaîne alimentaire. Les mammifères conquirent les espaces ouverts. Sans la protection des forêts, il vaut mieux être grand pour échapper aux prédateurs.
Avec l’âge d’or des mammifères était venu le temps des géants.

L’âge d’or des mammifères géants

Le plus spectaculaire de ces géants et probablement le plus terrifiant était l’Entelodon. Il possédait une mâchoire cauchemardesque.

Archaeotherium

Ce carnivore était avant tout un charognard opportuniste qui dévorait tout ce qu’il trouvait. De nombreuses blessures sur leurs fossiles prouvent qu’ils se battaient entre eux.
On ne sait pas ce qui a provoqué l’extinction de ce mammifère pourtant très bien adapté à son environnement.

Leur succédèrent d’autres géants, mais plus pacifiques comme Paraceratherium. Ce sont certainement les plus grands mammifères terrestres qui ont existé.

L’apparition de l’herbe bouleverse la faune

L’isolement croissant de l’antarctique refroidit le climat. Les glaces s’étendirent au pôle Sud.
Les saisons passaient de la sécheresse aux déluges. C’est là que l’herbe est apparue, il y a 30 à 40 millions d'années).
Les animaux qui se nourrissaient de branchages déclinèrent pour laisser la place à de nouvelles espèces : les brouteurs.
Qui dit herbivores, dit prédateurs.
Commença alors la course aux armements pour la survie. L’évolution suivait en fait le même chemin que celle qu’elle avait déjà parcourue pendant le règne des Dinosaures.
Les prédateurs devinrent de plus en plus rapides, plus grands et plus performants pour contrebalancer l’évolution de leurs proies.

Les Félidés

La famille des félidés regroupe les plus magnifiques prédateurs.
Un Tigre de Sibérie pèse jusqu’à 300 kg. C’est le plus grand félin actuel. Mais comparé à ses ancêtres, c’est un chaton.
En effet, il y a quelques milliers d’années, disparaissait une espèce connue pour le raffinement de ses armes : le Smilodon « Les dents de sabre ». Tout l’animal était une véritable machine à tuer.

Smilodon

Les canines du Smilodon sont longues, mais fragiles. © dinosoria.com . (CC BY-SA 3.0)

À cette époque, les mammifères dominaient le monde. Ils avaient conquis tous les habitats. Mais la Terre allait leur imposer un terrible défi : le froid.

L’extinction

Il y a 25 000 ans, les pôles commencèrent à se couvrir de glace. C’était le début des âges glaciaires.
Certains mammifères firent du froid leur environnement comme les Mammouths. Ces superbes animaux vivaient encore il y a peu de temps (à l’échelle de l’évolution). À tel point, que certains animaux retrouvés congelés avaient encore leur chair comestible !
Ces animaux adaptés au froid ont pourtant disparu assez brutalement.
Il y a environ 30 000 ans s’engagea l’extinction de la plupart des mammifères géants. Il y a 10 000 ans, à la fin de la dernière période glaciaire, ils avaient presque tous disparu.

Pourquoi ces géants disparurent-ils ?
La conquête du monde de l’espèce humaine y serait-elle pour quelque chose dans la grande boucle de l’évolution ?

V.Battaglia (03.2005). M.à.J 11.2008

Références

Le Livre de la Vie de S. J Gould. 1993
La Fabuleuse histoire de la Terre Selection du Reader's Digest
Hadrocodium Wui. Tiny Fossil From Early Jurassic Fills New Niche in Mammal Evolution. D.L. Parsell. National Geographic News 2001
Teinolophos trusleri sur Paleobiology Database

< Mammifères préhistoriques