Home

Loutre

Alors que ses ancêtres vivaient exclusivement sur la terre ferme, la loutre s’est parfaitement adaptée à la vie aquatique. La loutre d’Europe, la loutre du Canada et la loutre d’Amérique du Sud appartiennent à la sous-famille des Lutrinae. Ces loutres sont appelées communément « loutres de rivière ».

Les deux loutres les plus répandues dans le monde sont la loutre d'Europe ou loutre commune (Lutra lutra) et la loutre de rivière ou loutre du Canada (Lontra canadensis).

Longtemps chassée par l’homme, la loutre fait aujourd’hui l’objet de mesures de protection. Cependant, face à la pollution de nos rivières, la loutre reste bien menacée.

 

La classification de la loutre

La loutre fait partie de la famille des Mustélidés au même titre que le blaireau, le ratel, le glouton ou le putois.

La sous-famille des loutres, les lutrinés, comprend 9 ou 13 espèces selon la classification. Certains zoologistes regroupent les différentes espèces en trois genres alors que la classification commune les regroupe en cinq genres. Les principales caractéristiques prises en compte pour la classification sont: le registre vocal, la forme de l'os pénien (baculum) et l'aspect des organes génitaux du mâle.

Loutre

La loutre dite de "rivière" est semi-aquatique. Licence

La plus récente classification, établie en 1991, fait état de 13 espèces alors que celle de Davis, établie en 1978, n'en dénombrait que 9.

Cependant, toutes les loutres présentent des caractéristiques communes en dépit des différences de taille ou de comportement social.

Portrait de la loutre

Pas de « plouf » sonore, juste un léger remous froisse la surface de l’eau calme. Seule une partie du dos et deux petites oreilles sont visibles.
La loutre ondule silencieusement dans la rivière, les yeux grands ouverts.

Loutre qui nage

La loutre a une excellente vue sous l'eau. Licence

Nul besoin de sortir la tête hors de l’eau pour respirer, ses narines, placées au-dessus de son museau dépassent légèrement de l’eau. Elle plonge et se propulse énergiquement pour réapparaître, un poisson dans la gueule, et s'installe confortablement sur le dos, pour savourer son repas en faisant la planche.

Une fois rassasiée, la loutre va se reposer sur les berges.
Son évolution aquatique est d’autant plus surprenante que ses ancêtres étaient terrestres. Les traces les plus anciennes remontent à 25 millions d’années. Elles furent découvertes en France.

La loutre de rivière est pourvue de griffes puissantes, acérées et incurvées, afin d’attraper les poissons.

Les cinq doigts sont unis par une membrane très large.

Comparatif doigts des loutres

De gauche à droite: Loutre de rivière, loutre d'Asie à griffes courtes, loutre de mer

Sur terre, la loutre peut grimper aux arbres. Elle peut également atteindre la vitesse de 30 km/h.

On estime l’odorat de la loutre équivalent à celui du chien. Elle possède également une excellente ouïe. A l’air libre, sa vision ne lui permet pas de distinguer nettement les objets à plus de 20 m de distance. Par contre, la vue est très performante sous l’eau.

Comparatif nez de loutres

Chaque espèce de loutre possède une truffe spécifique

Une loutre nage communément à la vitesse de 3 km/h et peut atteindre les 6 km/h. Elle peut atteindre une profondeur de 15 m.

La fourrure de la loutre

La loutre est équipée d’une « combinaison » de plongée perfectionnée. La fourrure, très soyeuse est composée de deux sortes de poils :

  • La bourre, serrée et courte qui retient les bulles d’air et conserve la chaleur
  • Les longs poils de jarre lubrifiés sur lesquels glisse l’eau

La loutre entretient soigneusement son pelage car il ne faut pas que les poils s’emmêlent sous peine de ne plus être imperméables.

Loutre d'Europe

Loutre d'Europe. © dinosoria.com

Les marques claires au niveau des lèvres ou de la gorge sont des « cartes d’identité » qui permettent aux individus de s’identifier sur un même territoire.

Mode de vie et alimentation de la loutre

D’une manière générale, la loutre est une solitaire. Elle possède un domaine vital qui lui sert de garde-manger, de dortoir et de lieu de reproduction.

Si une loutre empiète sur le territoire du voisin, c’est en principe l’indifférence qui prime. Cependant, des altercations surviennent. Les protagonistes se battent alors en essayant de s’attaquer aux parties génitales de l’adversaire.
Le combat peut d’ailleurs se solder par la castration de l’un des deux.

Loutres de riviere

Les loutres sont plutôt solitaires sauf au moment de la reproduction. By nicknbecka. Licence

Pour éviter ce genre de désagrément, les loutres déposent leurs excréments « les épreintes » qui dégagent une odeur de poisson.

La loutre n’hiberne pas. Elle peut en cas de conditions difficiles migrer sur d’assez longues distances.

Loutre d'Europe

Chaque loutre possède son domaine vital. © dinosoria.com

Elle est surtout active la nuit. Le reste du temps, elle se repose dans des abris installés près de l’eau.

Superprédatrice, la loutre trône au sommet de la chaîne alimentaire. Le poisson constitue l’essentiel des ses menus.

Elle est également capable de s’adapter aux ressources de son environnement. Elle peut ajouter à son menu des oiseaux comme la poule d’eau ou des reptiles, des insectes et des larves.

Mollusques et batraciens sont également au menu. Enfin, en hiver, les mammifères tels les rats musqués, les ragondins ou les musaraignes aquatiques, ne sont pas dédaignés.

Loutre d'Europe

La loutre est une grosse mangeuse. © dinosoria.com

Fruits et champignons viennent compléter l’ensemble selon les saisons.

La loutre est une grosse mangeuse. Elle ingurgite chaque jour 12 à 15 % de son poids ce qui représente environ 850 grammes à 1,2 kg de nourriture.

La reproduction de la loutre

La maturité sexuelle est très précoce. Un mâle peut se reproduire dès l’âge de 18 mois. Dès que les mâles sont en âge de procréer, ils ne se tolèrent plus et les combats pour la place de dominant peuvent être violents, voire mortels.

Il n’existe pas vraiment de saison des amours chez la loutre de rivière. Les prétendants s’envoient des messages olfactifs.

Loutre commune

La loutre d'europe vit également près des littoraux marins. © dinosoria.com

Quand un mâle veut séduire une femelle, il frappe le sol de sa queue et suit à la trace sa nouvelle conquête.
Il s’ensuit des jeux nautiques qui se terminent par l’accouplement, en général dans l’eau, de 20 à 45 minutes.

Une fois l’acte accompli, la femelle réintègre son domaine. La gestation dure de 60 à 62 jours. Elle met bas dans un terrier aménagé appelé « catiche ». "Catiche" vient du vieux français "câtir" qui signifie "se cacher"
La catiche est installée sur une berge et l’entrée est dissimulée sous l’eau.

Loutre de riviere

Le pelage de la loutre est adaptée à la vie semi-aquatique. By kretyen. Licence

Elle donne naissance à 2 ou trois loutrons qui pèsent environ 100 grammes. Le lait de la loutre contient huit fois plus de matières grasses que celui de la vache. Pourtant, la croissance est lente. Les loutrons n’auront que tripler leur poids de naissance à trois semaines.

Loutre d'Europe

La Loutre d'Europe est protégée. © dinosoria.com

A un mois, ils ouvrent les yeux. Ce n’est que vers 10 semaines, que les jeunes sortent du terrier. Ils sont allaités jusqu’à l’âge de 6 mois bien qu’ils pêchent seuls vers l’âge de 5 mois. Vers 8 ou 9 mois, la mère commence à houspiller ses petits car l'heure de l'indépendance est venue.

La protection de la loutre

En France, la loutre est protégée depuis 1972. Cependant, le problème est la pollution de son habitat.
Pollution et aménagement des cours d’eau entraînent sa disparition progressive.

Loutre de rivière

En Europe et en Amérique du Nord, la loutre est protégée. By Rennett Stowe. Licence

En Europe, on a créé quelques centres d’élevage de loutres où elles peuvent vivre en toute tranquillité.

En Asie, les loutres sont dressées depuis le IXe siècle pour rabattre le poisson dans les filets des pêcheurs. Cette pratique est toujours utilisée, notamment au Bangladesh.

Classification: Animalia. Chordata. Vertebrata. Mammalia. Carnivora. Mustelidae. Lutrinae

V.Battaglia (23.04.2006)

 

Loutre d'Europe . Loutre du Canada . Loutre géante sud-américaine. Loutre de mer

Références

La loutre, éditions Marshall Cavendish 1994
La loutre, éditions Atlas 2006

< Mammifères