Home

Loup roux

Le loup roux ou rouge (Canis lupus rufus)  est actuellement considéré comme une sous-espèce de loup gris (Canis lupus). Ce canidé a été pendant longtemps classé comme une espèce à part entière. La controverse n’est d’ailleurs pas finie. D’autant plus que certaines études génétiques pourraient démontrer que le loup roux est un hybride entre le coyote et le loup gris.

Quoi qu’il en soit, le loup rouge est endémique aux Etats-Unis et plus particulièrement dans le Sud-Est. Il y a été réintroduit récemment après son éradication totale en 1975. Il est donc actuellement présent en Caroline du Nord et dans les zones montagneuses du Tennessee. Son biotope actuel n’est donc pas celui qu’il avait avant d’être persécuté par l’homme.

 

 

Portrait du loup roux

Bien plus léger que le loup gris, Canis lupus rufus possède des pattes beaucoup plus fines. Il ressemble d’ailleurs beaucoup au coyote.
Sa fourrure est moins dense et ses oreilles plus étroites. Ce loup pèse entre 20 et 40 kg mais la moyenne se situe à environ 24 kg.

Loup roux

Loup roux. By Auburnxc . Licence

Les mâles sont un peu plus grands que les femelles.
La robe mélange diverses teintes: cannelle,  fauve, gris et du noir tandis que le dos est généralement noirâtre.

En hiver, la couleur fauve est dominante. Comme pour les autres loups, il y a une mue annuelle en été.

Il lui arrive de se dresser sur ses pattes arrières pour observer les alentours ce qui est inhabituel chez un loup.

Reproduction

Le couple dominant est le seul à pouvoir se reproduire au sein de la harde. Les autres membres participent activement à l’éducation des jeunes.

La période de reproduction s’étend de janvier à mars. Après une période de gestation de 60 à 63 jours, la femelle met au monde 3 à 6 chiots.
Des portées de 12 chiots ont déjà été observées.

Jeune loup roux

Jeune Canis lupus rufus. By Law Keven . Licence

Les jeunes restent sous la protection de la meute pendant un an. Les louveteaux atteignent alors leur maturité sexuelle et partent fonder leur propre meute ou se faire adopter par un autre clan.
Bien évidemment, le fait que la population soit disséminée et très réduite, pose un problème quant aux habitudes reproductives normales.
Pour éviter la consanguinité, les louveteaux partent et se reproduisent dans d’autres meutes. Dans le cas du loup rouge, les échanges sont très limités.

Bebe loup roux

Cette belle teinte fauve lui a valu son nom de loup rouge. Un bébé de quelques mois. By Law Keven . Licence

En liberté, la longévité est en moyenne de 4 ans. En captivité, le loup roux peut atteindre 14 ans et même plus.

Mode de vie

Le loup rouge est  principalement nocturne. Chaque meute possède son domaine et se montre très territoriale.
Le clan est en principe constitué d’un couple dominant, le mâle et la femelle « alpha » et de leur progéniture.
Avant d’être éradiquée, cette sous-espèce vivait en meute beaucoup plus importante. Un terrier est creusé pour élever les chiots.

Loup roux

Le loup gris peut également posséder une fourrure rousse mais elle est plus dense. By Tambako the Jaguar . Licence

Les vocalisations du loup roux sont à mi-chemin entre ceux du coyote et ceux du loup gris. Le langage du corps est très important et comme chez tous les loups est codifié. Le faciès peut exprimer la satisfaction, l’agressivité ou la soumission.
La position de la queue est également importante ; quand elle est dressée, c’est un signe de confiance, s’il l’a dresse très haut et gonfle les poils, c’est un signe d’agressivité.

Le langage des odeurs reste le plus important car l’odorat est le sens le plus développé des loups. Les marquages olfactifs pratiqués sur le territoire  protègent en principe le clan de toute intrusion.

Les clans vivent en harmonie mais, comme chez tous les canidés, des conflits territoriaux peuvent se produire.

Loup roux

By Skibler . Licence

Chaque clan chasse sur son territoire en se déplaçant par secteur. Pendant environ une semaine, un secteur est passé au peigne fin avant d’entamer un nouveau secteur. Le loup roux chasse principalement  les rongeurs et les petits mammifères.
Une meute importante peut chasser des cerfs ou des porcs sauvages. Ils sont charognards à l’occasion car comme tous les canidés, le loup rouge est un opportuniste.

Le loup roux est lui-même la proie des autres sous-espèces de loups et des coyotes. Les louveteaux peuvent être la proie des grands rapaces ou des alligators.

Conservation

Le loup rouge est un bon régulateur des populations de rongeurs. Sa mauvaise réputation auprès des éleveurs a été très exagérée car le bétail domestique n’a jamais été sa proie principale.

Cela n’a pas empêché le loup roux d’être exterminé. En 1967, 14 individus ont été placés dans un parc.
Ce sont eux qui sont à l’origine de la population actuelle qui a été réintroduite.

On comptabilise plus de 200 individus qui sont réimplantés dans quelques zones.

 Classification: Animalia. Mammalia. Carnivora. Canidae. Canis

V.Battaglia (18.05.2008)

Galerie photo loup . Ancêtres. Répartition et classification des loups . Canis lupus : le loup gris

Références

The Wolf: The Ecology and Behavior of an Endangered Species; L. David Mech. University of Minnesota Press 1981
Wolves: Behavior, Ecology, and Conservation; L. David Mech & Luigi Boitani. University Of Chicago Press 2007

< Mammifères